En quelques clics, un professeur particulier compétent et disponible, près de chez vous

Cours particuliers en PACES


Votre objectif est de réussir vos études de médecine et vous avez besoin pour cela de passer le cap de la PACES ? Nos professeurs particuliers sont à votre disposition pour mettre toutes les chances de votre côté.

Pour recevoir des propositions de cours particuliers de la part de nos professeurs, cliquez ici


Cours de première année de médecine

Réussir la première année de médecine

Que vous souhaitiez devenir médecin, sage-femme, dentiste ou pharmacien, il vous faudra suivre un long cursus universitaire, les études médicales pouvant aller de cinq à onze ans ou plus, et surtout passer obligatoirement par la redoutable première année de médecine.

La première année commune aux études de santé (PACES ou PAES) est née de la fusion de ce qui était autrefois la première année du premier cycle d’études médicales en médecine, odontologie et maïeutique (PCEM1) et la première année de pharmacie du premier cycle des études de pharmacie (PCEP1).


Où et quand intégrer une PACES?

La PACES, ça se passe directement après le lycée et l’obtention du baccalauréat S. Il n’y a pas de présélection mais pour les détenteurs d’un bac ES ou L, l’accès à la PACES n’est pas garanti et dépend de la fac de médecine. Le passage par le bac S ou par une année de mise à niveau en matières scientifiques est donc fortement conseillé. En revanche, l’option choisie en Terminale n’affecte pas la réussite de l’étudiant en première année. Ceux n’ayant pas choisi l’option SVT ne seront pas pénalisés, le contenu des cours étant largement neuf par rapport au programme de Terminale.

Lors du processus APB, les étudiants sont affectés dans une fac de médecine après avoir fait leur selon plusieurs critères: la distance université-domicile, l’ordre des voeux, le nombre de places disponibles dans chaque établissement, et la mention au bac. Depuis la rentrée 2015, certaines universités proposent des voies alternatives à la PACES qui peuvent donner lieu à des équivalences pour entrer en deuxième année. Par exemple, le parcours Pluripass à Angers remplace la première année. Dans les facultés de Clermont Ferrant 1, Paris 5, Paris 7, Paris 13, Saint-Etienne et Rouen, une L2 ou L3 sciences de la santé renforcée peut mener à une deuxième année d’études médicales. A Strasbourg et Tours, une L2 ou L3 sciences de la vie ou chimie renforcées peuvent faire de même; à Poitiers, une L2 sciences de la vie renforcée peut mener à une deuxième année en médecine, maïeutique ou pharmacie, et une L2 de physique-chimie à une deuxième année en pharmacie. Néanmoins, ces modes d’admission parallèle sont encore en phase d’expérimentation, et la PACES reste la voie privilégiée pour poursuivre des études de médecine.

Il existe des facultés de médecine dans de nombreuses universités françaises. Parmi les plus demandées figurent les facultés parisiennes, telles que Paris 6 Pierre et Marie Curie (UPMC), Paris 7 Diderot, et Paris 5 Descartes. On compte parmi les facultés de province Amiens, Nantes, l’Institut Catholique de Lille, Bordeaux, Clermont Ferrand 1, Lille 2, Grenoble 1, Lyon Est, Rennes 1, Strasbourg, Montpellier 1 ou encore Toulouse 3. A chaque élève d’étudier le profil de chaque université avec sa famille afin de déterminer laquelle leur sera la mieux adaptée.


Quels sont les débouchés après la PACES?

Dans l’organisation LMD du cursus universitaire, la PACES est la première année du diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM), du diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques (DFGSP), du diplôme de formation générale en sciences odontologiques (DFGSO), et du diplôme de formation générale en sciences maïeutiques (DFGSM). Autrement dit, la PACES est la porte d’entrée aux études de médecine, d’odontologie, de pharmacie, et de maïeutique. A l’issue du deuxième semestre, les étudiants obtiennent leur classement par filière. S’ils sont classés en rang utile, c’est-à-dire dans le numerus clausus, ils peuvent émettre un voeu d’affectation dans une des quatre filières — médecine, odontologie, pharmacie, maïeutique. Selon leurs classements, ils peuvent alors poursuivre leur cursus d’études médicales en deuxième année au sein d’une UFR de médecine, d’odontologie (ou faculté de chirurgie dentaire), de sciences pharmaceutiques, ou d’une école de sages-femmes.

Certaines facultés de médecine ont également des conventions avec des écoles et instituts de formation en santé (EIFS) qui délivrent une formation aux professions paramédicales. Les étudiants sortants de PACES peuvent ainsi intégrer un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), en pédicurie-podologie (IFPP), en psychomotricité (IFP), un institut de formation de manipulateurs en électroradiologie médicale (IFMEM), ou encore une école d’ergothérapie.


Comment s’organise la PACES?

Comme tout cursus à l’université, l’année est coupée en deux semestres, et le programme en unités d’enseignement (UE) auxquelles sont attribués des crédits ECTS. Les étudiants suivent un enseignement commun (UE1, UE2, UE3, UE4) durant le premier semestre, à l’issue duquel ils devront choisir en plus du tronc commun une UE spécifique à une des quatre filières suivantes: médecine, odontologie (dentaire), maïeutique (sage-femme), et pharmacie. Le programme est composé de sciences fondamentales, médicales, et humaines et sociales. Si des matières paraissent familières aux bacheliers scientifiques, le plus gros du programme est constitué d’acquis neuf qui demanderont aux étudiants un travail personnel considérable en plus des heures de cours hebdomadaires. Le tronc commun est organisé comme suit (la liste des disciplines est non exhaustive et à titre indicatif.)


Au premier semestre:

UE1: Atomes, biomolécules, génome, bioénergétique, métabolisme

Matières: Biochimie et biologie moléculaire, physiologie, biologie cellulaire, nutrition, génétique, biomathématiques, chimie organique, chimie générale et minérale, chimie physique, physiologie.

UE2: La cellule et les tissus

Matières: Anatomie et cytologie pathologiques, biologie et médecine du développement et de la reproduction, gynécologie médicale, cytologie et histologie, biochimie, biologie moléculaire, neuroscience.

UE3: Organisation des appareils et des systèmes I: Bases physiques des méthodes d’exploration - aspects fonctionnels

Matières: Biophysique et médecine nucléaire, biomathématiques, chimie générale et minérale, chimie physique, physiologie, physique.

UE4: Évaluation des méthodes d’analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé

Matières: biostatistiques, informatique médicale et technologie de la communication, mathématiques.


Au deuxième semestre:

UE5: Organisation des appareils et des systèmes II: Aspects morphologiques et fonctionnels

Matières: Anatomie, radiologie et imagerie médicale.

UE6: Initiation à la connaissance du médicament

Matières: Pharmacologie fondamentale, pharmacologie clinique, réanimation médicale, médecine d’urgence thérapeutique, médecine d’urgence, pharmacologie et pharmacocinétique, pharmacie galénique, droit et économie de la santé.

UE7: Santé, société, humanité

Matières: Droit médical, histoire de la médecine, psychologie médicale, santé publique.


Comment se déroulent les concours en PACES?

La première année de médecine comporte deux périodes d’examens de un à a deux jours, la première ayant lieu généralement en décembre, l’autre en fin d’année, le plus souvent en mai. Les partiels de décembre portent sur les acquis du tronc commun et se présentent sous la forme de quatre QCM, un sur chaque UE vue au premier semestre. Après la parution des résultats, les élèves peuvent choisir le ou les concours qu’ils souhaitent présenter correspondant à l’une des quatre filières. Ce choix se traduira par l’option d’enseignement spécifique que l’étudiant suivra au second semestre en plus des enseignements communs. Ces cours permettent de préparer et passer de 1 à 4 concours santé à la fin de l’année — même s’il est fortement déconseillé d’être inscrit à plus de 2 filières, santé mentale et réussite académique obligent!

Le concours de fin d’année qui solde le deuxième semestre et sonne la fin de la PACES comporte des épreuves de tronc commun — un QCM sur chaque UE — et des épreuves spécifiques aux filières choisies par l’étudiant (un QCM par UE spécifique). L’épreuve portant sur l’UE7 peut prendre la forme d’un QROC ou d’une dissertation dirigée. Les concours débouchent sur quatre classements, déterminés en fonction des coefficients des UE qui diffèrent d’une filière à l’autre. Après l’obtention de leur classement propre à chaque filière et s’ils sont classés en rang utile, les étudiants émettent leur voeu d’affectation. L’étudiant n’ayant pas été classé favorablement peut choisir de se réorienter ou de redoubler la PACES et retenter le concours l’année suivante.


Un soutien scolaire est-il disponible? Tutorat, prépa, cours particuliers. 

La première année de médecine est réputée pour être difficile, et le concours pour être extrêmement sélectif. Le numerus clausus national pour 2014 était de 12807 places pour 58733 inscrits. Et si le nombre d’heures de cours par semaine ne paraît pas excessif, le travail personnel à fournir en dehors des cours excède bien ce que la plupart des étudiants fournissaient en Terminale.

Devant ces obstacles pas de panique, il existe des solutions pour aider les étudiants à traverser l’épreuve de la première année de médecine:

  • Le tutorat. Il s’agit d’un service proposé par la plupart des fac de médecine pour les étudiants qui le souhaitent. Les tuteurs sont des étudiants en 2e ou 3e année d’études de médecine et préparent les étudiants au concours à travers des enseignements dirigés, des colles, et des concours blancs. Il peut être gratuit ou coûter jusqu’à 50 euros selon les universités.
  • La prépa privée. Les prépa privées parallèles sont très nombreuses en médecine et exercent en général une pré-sélection. Les cours de soutien sont dispensés par des enseignants diplômés ou des étudiants en santé d’années supérieures. Ils prennent la forme d’enseignements dirigés, de colles et de concours blancs avant chaque période d’examen. Les prépa privées coûtent en général de 1500 à 3000 l’année.
  • Les cours particuliers. Ils sont similaires au tutorat et à la prépa privée mais sont généralement individuels. L’élève peut chercher un professeur de lui-même ou passer par un organisme. L’élève suit des cours, s’entraîne sur des annales et prépare les concours seul avec un enseignant ou un étudiant en médecine d’année supérieure. Le prix des cours dépend du nombre d’heures et du niveau du professeur particulier.


Est-il possible de réussir la première année de médecine du premier coup?

Réponse courte: oui.

Il y a trois sortes d’étudiants en PACES: les primants (ou “bizuths”), c’est-à-dire les nouveaux étudiants; les doublants (ou “carrés”), les étudiants ayant redoublé leur première année; et les triplans (ou “cubes”), qui sont très, très peu nombreux. Grossièrement, on compte environ 60% de primants et 40% de doublants dans une même promo, et 40% de primants pour 60% de doublants réussissant le concours. Il est donc possible de passer en deuxième année du premier coup, mais redoubler n’est pas un arrêt de mort — cela peut même être un avantage si l’étudiant est assez motivé pour travailler et mettre toutes les chances de son côté.

La charge de travail que la première année exige ne permet pas de seulement fournir un travail à la dernière minute. L’étudiant doit apprendre à être consistant durant toute l’année. Il lui faut maîtriser, c’est-à-dire comprendre et apprendre toutes les nouvelles formules scientifiques à connaître et les répéter jusqu’à ce que leur usage deviennent automatique. Il doit faire le plus d’exercices possibles afin d’appliquer ces formules et retenir les solutions possibles, que cela soit sur des sujets vus en TD, sur des colles des années précédentes, ou des exercices donnés en cours particuliers ou prépa privée. Plus l’étudiant s’entraînera sur des exercices, plus rapidement il acquérira une base de raisonnement solide qui l’aidera lors du concours, les annales des années précédentes inspirant régulièrement les nouveaux exercices chaque année. L’étudiant peut vite passer en revue les genres de QCM souvent posées et détecter les pièges récurrents.

Faire des fiches et les utiliser à bon escient est également indispensable. Il ne s’agit pas tellement de résumer son cours entier sur des fiches, mais de faire des fiches par cours regroupant les notions importantes ou difficiles et les définitions et formules à connaître. Claire et concise, la fiche doit faire apparaître le cours à l’étudiant lorsqu’il la relira.

En quelques clics, un professeur particulier compétent et disponible, près de chez vous