Vous êtes en prépa HEC et vous voulez réussir l'épreuve d'anglais aux concours ? Facilitez-vous la tâche avec un bon professeur particulier

Réussir en anglais en classe préparatoire HEC

Comment réussir en anglais en prépa HEC (ECE, ECT et ECS)? 

En prépa HEC, l’anglais est une des matières principales à maîtriser que vous soyez en classe préparatoire économique et commerciale scientifique, technologique ou économique, non seulement compte tenu de la dimension internationale des carrières qu’offrent les grandes écoles de commerce, mais également en vue des concours d’admission aux écoles de commerce où l’anglais représente un coefficient considérable au barème final, tant à l’écrit qu’aux oraux d’admission et aux entretiens. Lisez vite notre guide et suivez nos conseils pour bien vous entraîner avant les concours et réussir les épreuves d’anglais au concours de la BCE et au concours Ecricome! 



Les épreuves d’anglais au concours de la BCE

Le concours de la banque commune d’épreuves est la voie de recrutement privilégiée pour un grand nombre d’écoles de commerce et de management, dont les prestigieuses HEC, ESSEC et ESCP. Les écoles recrutant les étudiants de classe préparatoire économique et commerciale exclusivement par la BCE sont les suivantes: Audencia Nantes, EM Normandie, EM Strasbourg Business School, EDHEC, EM Lyon, ESC Dijon, ESC Grenoble, ESC La Rochelle, ESC Rennes, ESCP Europe, ESSEC, ESC Pau, ESC Troyes, Montpellier Business School, HEC Paris, INSEEC, ISC Paris, SKEMA Business School, Télécom Ecole de Management, Toulouse Business School. Des écoles associées utilisent également des épreuves de la BCE pour recruter partiellement leurs étudiants, comme l’ENASS, l’ENSAE ParisTech, l’ESM Saint-Cyr, l’ISCID-CO et l’ENS Cachan. Pour vous aider, Edulide a constitué un descriptif des différentes épreuves d’anglais auxquelles vous pouvez vous attendre aux concours des écoles de commerce après la prépa ECE, ECT et ECS, en sachant que vous ne pouvez pas faire l’impasse sur l’anglais aux concours, obligatoirement choisi soit en LV1, soit en LV2. 


L’épreuve d’anglais au concours BCE-ELVi

En LV1, l’épreuve d’anglais se compose d’une partie traduction avec une version de 250 mots et un thème de 200 mots à faire en deux heures, et d’une partie compréhension et expression écrite où vous devez répondre à deux questions de compréhension et une question d’expression personnelle (réponse en 250 mots environ) sur un texte en anglais à faire en deux heures. L’épreuve dure donc 4 heures au total. Les textes sont souvent des extraits de presse anglophone récents. Par exemple, le texte tombé au sujet de 2014 était un article appelé, “Don’t look at Detroit’s art museum to pay the city’s creditors” sur la situation économique de la ville de Détroit aux Etats-Unis, tiré de The Guardian


En LV2, l’épreuve d’anglais se compose d’une partie traduction avec une version de 200 mots et un thème de 150 mots à faire en 1 heure et demie, et d’une partie compréhension et expression écrite où vous devez répondre en 200 mots à deux questions de compréhension sur un texte en anglais, à faire en 1 heure et demie pour un total de 3 heures de composition. 


L’épreuve d’anglais au concours BCE-IENA

En LV1, l’épreuve d’anglais dure 4 heures et se compose d’une partie traduction avec une version de 150 mots et un thème de 150 mots, et d’une partie compréhension et expression écrite où vous devez répondre à deux questions de compréhension sur un texte en anglais et une question où vous devez exprimer votre opinion sur un sujet en rapport avec le texte. 


En LV2, l’épreuve d’anglais dure 3 heures et se compose d’une partie traduction avec une version de 130 mots et un thème de 130 mots, et d’une partie compréhension et expression écrite où vous devez répondre en à une question de compréhension sur un texte en anglais et une question où vous devez exprimer votre opinion sur un sujet en rapport avec le texte. 


L’épreuve orale d’anglais aux écoles du concours de la BCE

Les oraux sont spécifiques à chaque école qui gère ses propres épreuves sans passer par la BCE, même si certaines écoles ont choisi de se réunir autour d’épreuves communes. Vous pouvez consulter le site de chaque école pour connaître les modalités des oraux de langue et des entretiens en cas d’admissibilité. 


Néanmoins, la plupart du temps, les oraux d’anglais aux épreuves d’admission des écoles de commerce se déroulent en deux temps. On vous remet d’abord soit un texte (le plus souvent un extrait de presse anglophone récent) ou un extrait audio (souvent un article de presse lu et enregistré), que vous préparez pendant 20 minutes. Vous passez ensuite devant le jury pendant 20 minutes, où vous devez produire un résumé (ou compte rendu) synthétique non linéaire du document ainsi qu’un commentaire critique du document où vous exprimez également votre opinion personnelle sur les problèmes soulevés par l’auteur, suivis d’une conversation avec le jury


Les épreuves d’anglais au concours ECRICOME PREPA

Le concours ECRICOME PREPA est la voie de recrutement privilégiée par trois écoles de commerce, à savoir Kedge Business School, ICN Business School, et NEOMA Business School, pour les étudiants de classe prépa économique et commerciale. 


L’épreuve écrite d’anglais au concours ECRICOME PREPA

En LV1, l’épreuve d’anglais dure trois heures et se compose d’une version de 220 mots, d’un thème de 180 mots, et d’un essai de 250 mots. Le texte de version est un texte littéraire ou journalistique, le texte de thème est d’un auteur français du 20e ou 21e siècle et de nature littéraire ou journalistique, et vous pouvez choisir parmi deux sujets proposés pour l’essai. 


En LV2, l’épreuve d’anglais dure trois heures et se compose d’une version de 220 mots, d’un thème où vous devez traduire en anglais 10 phrases indépendantes, et d’un essai de 250 mots. Vous pouvez choisir parmi deux sujets proposés pour l’essai. 


L’épreuve orale d’anglais au concours ECRICOME PREPA

L’oral d’anglais du concours ECRICOME PREPA est commun aux trois écoles sauf pour l’entretien individuel qui est propre à chaque école. L’épreuve est également identique (excepté pour le niveau de difficulté des textes proposés), que vous ayez choisi l’anglais en LV1 ou en LV2. 


Vous avez 20 minutes pour préparer un extrait audio (un article de presse lu et enregistré) d’environ 400 mots. Vous passez ensuite devant le jury pendant 20 minutes. Dans une première partie d’une dizaine de minutes, vous introduisez le document et son contexte (nature du document, contexte politique, économique, social, culturel, etc.) et dégagez une problématique sans pour autant annoncer un plan, vous restituez de façon synthétique le contenu de l’extrait audio, et vous produisez un commentaire structuré portant sur deux ou trois aspects saillants du document. Dans un deuxième temps, vous vous entretenez avec l’examinateur pendant une dizaine de minutes où vous échangez soit sur le document, soit en conversation libre. 


9 conseils pour réussir les épreuves d’anglais en prépa HEC

  1. Lire en anglais

Que vous choisissiez un roman, un ouvrage général, un magazine, la presse anglophone, un blog, ou des articles sur des sites de news en ligne, plus vous lisez en anglais, plus vous assimilez naturellement et progressivement la langue et le vocabulaire. Commencez par quelque chose de relativement simple que vous pouvez lire un peu tous les jours (un site internet, un magazine), puis augmentez la difficulté en essayant de lire quelque chose de plus ambitieux tous les jours. Choisissez quelque chose qui vous intéresse naturellement pour ne pas rendre l’exercice fastidieux, mais au contraire intégrer l’anglais par incrément dans votre vie quotidienne. 


  1. Se tenir au courant de l’actualité des pays anglophones

Ce n’est pas obligatoire, mais ça peut faire la différence: peu avant les concours, étudiez un peu l’actualité des pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Ecosse ou l’Australie, et prenez note des grands événements y prenant place ou des sujets dominant actuellement les ondes médiatiques. Récemment, cela aurait pu être par exemple le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, les élections présidentielles aux Etats-Unis ou parlementaires au Royaume-Uni, le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis, la place du Royaume-Uni dans l’Union Européenne, etc. Etre même un peu familier avec ces sujets d’actualité vous permettra non seulement de mieux comprendre les articles qui vous serviront de support aux épreuves, mais aussi de glisser une ou deux phrases à l’écrit ou à l’oral qui vous permettront de vous démarquer parmi d’autres bonnes candidatures aux yeux du jury. 


  1. Ecouter de l’anglais

La meilleure façon d’améliorer son anglais est d’être familier avec la langue, et la seule façon d’acquérir cette familiarité est d’écouter des gens dont l’anglais est la langue maternelle parler un peu tous les jours. Vous pouvez vous adonner à vos activités usuelles (regarder un film ou une série, écouter les informations, écouter de la musique, regarder des vidéos sur Youtube, écouter un audiobook, etc.), et vous forcer à incorporer de l’anglais pour un apprentissage naturel. Concrètement, cela peut vouloir dire regarder des films ou séries en version originale (et pourquoi pas sans sous-titres!), décortiquer les paroles de vos chansons préférées en anglais, regarder des émissions anglaises ou américaines, écouter des podcasts en anglais, écouter des livres anglais lus à voix haute, etc. 


  1. S’entraîner à parler en anglais à voix haute en continu

Les critères d’évaluation à l’oral sont la compréhension des supports écrits ou audio, l’expression (la fluidité et la capacité à communiquer une information), le vocabulaire (richesse et précision du lexique) et la correction de la langue (grammaire et syntaxe), et pourtant les jurys sont unanimes: les erreurs de prononciation, de conjugaison, de vocabulaire ou de grammaire sur des mots ou expressions courantes, pourtant très pénalisantes à l’oral, peuvent être corrigées facilement avec un peu d’effort et d’entraînement au préalable. Le fait est que l’oral trahit toute inauthenticité d’apprentissage de la langue que l’écrit peut parfois masquer. Il faut savoir improviser, s’exprimer dans un anglais clair et correct sans lire ses notes (qui de toute façon ne doivent pas être rédigées au mot près, sans quoi les 20 minutes de préparation sont vite passées!). Pour cela, que cela soit seul ou aux côtés d’un professeur particulier, il faut s’entraîner en écoutant régulièrement tout média et organe de presse grâce aux nombreux moyens d’écoute à votre disposition, comme Internet, la radio, Youtube, les podcasts, les films et séries télévisées, les documentaires ou reportages qui vous permettent de vous préparer aux oraux d’admission tout au long de l’année, tant sur la forme que sur le fond. Prenez l’habitude d’ouvrir n’importe quel article ou texte écrit en anglais et de lire un passage à voix haute, et faites attention à vos [h] aspirés, aux [th] mal prononcés, et à votre accent en général. 


  1. Faire des thèmes et des versions

L’exercice de traduction littéraire ou journalistique est un exercice difficile et souvent pénalisant lors des épreuves. La seule façon de s’améliorer est de s’entraîner régulièrement en traduisant des textes plus ou moins difficiles, et ainsi repérer, assimiler et appliquer les différentes techniques de traduction pour réduire votre nombre de points fautes au barème final. La bonne nouvelle est qu’il est très simple de trouver des textes à traduire, corrigés ou non, alors plus d’excuse pour ne pas s’entraîner et s’améliorer en version et en thème! Apprenez à vous entraîner dans les conditions de l’épreuve, c’est-à-dire sans dictionnaire, en temps limité, et en respectant le nombre de mots maximum par traduction. 


Tout savoir sur comment réussir une version en anglais 


  1. S’entraîner sur des annales

Plus vous faites des annales, plus vous comprenez le mécanisme des épreuves et des différents exercices, et ce qui est attendu de vous lors des concours. Prenez les sujets des cinq dernières années, si possible avec une correction, et étudiez les sujets, tentez de les faire dans le temps réparti, et comparez votre copie à la correction. Faites attention aux différences qui peuvent exister entre les sujets de différents concours. Un des éléments les plus difficiles de l’exercice est de toujours respecter le nombre de mot pour chaque réponse avec une marge de 10%. Vous devez ainsi vous entraîner à produire une réponse synthétique en peu de temps, en apprenant à saisir l’idée principale d’un document ou d’une question rapidement et en condensant une idée en un nombre limité de mots. 


  1. Apprendre à maîtriser l’exercice de synthèse et commentaire à l’oral

En prépa HEC, en cas d’admissibilité, vous devrez faire face à l’épreuve orale d’anglais et à l’exercice de résumé synthétique et commentaire de document à l’oral. L’exercice consiste à en reprendre, réorganiser et reformuler les arguments principaux des documents et de donner votre opinion sur la problématique que vous aurez identifiée. En d’autres termes, vous devez être capable de saisir l’essence d’un document et de restituer son argument principal à l’oral, en une dizaine de minutes. Entraînez-vous ainsi à lire un texte, faire le tri des informations pertinentes à restituer et à identifier une problématique mise en avant par le ou les textes pour ensuite produire un résumé non linéaire mais synthétique


  1. Pratiquer l’exercice de la conversation interactive en anglais

Comme lorsque vous préparez n’importe quel autre entretien, préparez l’oral d’anglais en réfléchissant à toute question pouvant vous être posée lors de l’épreuve de l’entretien ou de la partie conversation de l’épreuve orale d’anglais. Vous ne pouvez évidemment pas prévoir le document que vous aurez à présenter et les questions potentielles que le jury pourrait vous poser sur ce texte, mais vous pouvez tout de même vous entraîner à réagir de manière spontanée à des questions, et à engager de façon naturelle une conversation. Entraînez-vous avec un ami, un membre de votre famille ou un professeur particulier d’anglais à tenir une conversation longue. Plus vous pratiquerez cet exercice, moins vous aurez tendance à vous bloquer à l’oral et laisser des blancs dans la conversation. 


  1. Se renseigner sur les modalités de l’épreuve

Edulide s’est chargé de lister pour vous les différents types de sujets et épreuves en fonction des concours et banques d’épreuves, mais celles-ci ne sont jamais à l’abri d’être modifiées. Veillez donc à consulter régulièrement le site du concours de la BCE et le site du concours ECRICOME et ceux des écoles de commerce, ou à demander conseils à vos professeurs si vous n’êtes pas sûr à quoi vous attendre avant les concours afin de ne pas être pris par surprise. Plus vous connaîtrez les différentes épreuves écrites et orales sur le bout des doigts, le plus confiant vous serez le jour des concours. 


Vous êtes en prépa HEC et vous voulez réussir l'épreuve d'anglais aux concours ? Facilitez-vous la tâche avec un bon professeur particulier