Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide Concours des écoles d’ingénieur : tout savoir

Concours des écoles d’ingénieur : tout savoir

Avec plus de 150 écoles d’ingénieurs en France et quelques 200 établissements habilités à délivrer le titre tant convoité d’ingénieur diplômé, les établissements français offrent un large choix de spécialisations et intégrer une école d’ingénieurs peut se faire à différents stades de son parcours de formation dans le supérieur.

Si des processus d’admission sur dossier sont possibles, notamment pour les écoles post-bac, ce sont des formations exigeantes et l’entrée en école est le plus souvent sélective. La quasi-totalité des Grandes Écoles d’Ingénieurs recrutent sur concours.

Sommaire :

  1. Intégrer une école d’ingénieurs : un processus sélectif
  2. Les concours communs et les banques d’épreuves
  3. Passer les concours : les frais à prévoir et à budgéter
  4. Les voies d’accès au écoles d’ingénieurs : panorama
    4.1 Les écoles post-bac
    4.2 Les concours post-prépa
    4.3 Les concours en admission parallèle

Le saviez-vous ?

La part des étudiants issus des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles ne représente que 37% de l’ensemble des étudiants ingénieurs en France.

Tout savoir sur les concours des Ecoles d’ingénieur

1. Intégrer une école d’ingénieurs : un processus sélectif

Admission en écoles post-bac ou admission sur concours post-prépa, le processus de sélection se présente généralement sous la forme suivante : une phase d’admissibilité sur dossier ou sur épreuves écrites, suivie d’une phase d’admission consistant le plus souvent en des épreuves orales.

La sélection sur dossier s’effectue sur la base des notes et/ou diplômes déjà obtenus et peut nécessiter, entre autres, l’obtention de lettres d’appréciation ou de recommandation d’enseignants ou de professionnels, et la rédaction de lettres de motivation : le projet de formation motivé et la fiche Avenir dans le cas de candidatures sur Parcoursup. 

En cas de concours avec des épreuves écrites, la sélection des étudiants en prépa s’effectue sur la base du programme étudié durant leurs deux années de scolarité, et les coefficients des différentes épreuves varient en fonction de la spécialisation choisie (MP, PSI, PC, etc.)

Une fois cette étape passée, les candidats sélectionnés devront se présenter à des épreuves orales portant sur les matières étudiées et préparées (épreuves scientifiques, épreuves de français, épreuves de langues étrangères, etc.) et un entretien de personnalité.

2. Les concours communs et les banques d’épreuves

Afin de faciliter le processus de sélection de leurs étudiants, des concours communs et des banques d’épreuves communes ont été crées et organisées. Les écoles partenaires font passer des épreuves écrites communes. Le résultat de ces épreuves permet d’établir un classement des candidats dont dépendra leur admissibilité au passage des oraux d’admission (il arrive parfois que des oraux soient aussi groupés).

De cette manière, il est possible pour les candidats de se présenter à l’admission d’un nombre important d’écoles, sans pour autant démultiplier le nombre d’épreuves écrites.

Les écoles utilisant les concours commun comme banque d’épreuves ou banque de notes, se servent des notes obtenues à tout ou parties des épreuves d’un concours et peuvent y appliquer des coefficients qui leur sont propres.

Pour ce qui est de Parcoursup et des écoles d’ingénieur post-bac, l’inscription à un concours commun vaut pour un vœu et chaque établissement pour un sous-vœu.

3. Passer les concours : les frais à prévoir et à budgéter

Si l’on considère généralement qu’intégrer une école d’ingénieurs coûte moins cher que d’intégrer une école de commerce car les premières sont plus souvent des écoles publiques, présenter les concours aux écoles d’ingénieurs peut représenter un coût relativement important.

Deux postes de dépenses sont à budgéter :

  • les frais d’inscription aux concours, et
  • les frais de déplacement pour présenter les écrits ou les oraux dont le lieu serait trop éloigné du domicile du candidat.

Des frais de dossier uniques sont pratiqués pour les écoles recrutant sur concours commun, et des frais spécifiques à chaque école recrutant en banque d’épreuves viennent s’ajouter.

Il est estimé qu’un candidat post-bac pourra être amené à débourser 300 ou 400 euros en moyenne pour présenter 3 ou 4 concours. Un candidat post-prépa quant à lui devra débourser entre 1000 et 1500 euros pour se présenter à un nombre de concours raisonnable (plus d’informations sur les modalités d’inscription). 

Cependant, des exonérations totales ou partielles de ces frais de dossier sont prévues pour les étudiants boursiers.

Les frais annexes concerneront principalement les frais de déplacement (transports), les éventuels frais d’hébergement et les frais de bouche.

4. Les voies d’accès au écoles d’ingénieurs : panorama

Il existe deux voies principales d’accès aux écoles d’ingénieurs : la plus connue est celle de l’admission sur concours post-prépa (environ 19 000 places en France par an), et celle de l’admission post-bac.

Les concours en admission parallèles (après un DUT ou une licence par exemple) constituent également une voie pour intégrer une école d’ingénieurs et faire ainsi parti des quelques 38000 ingénieurs diplômés en France (chiffres de 2016).

Le saviez-vous ?

La Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), organisme indépendant chargé par la loi française depuis 1934 d’évaluer toutes les formations d’ingénieur, définit l’ingénieur diplômé comme « la personne ayant suivi avec succès une formation ou validé une expérience conduisant à l’obtention d’un titre d’ingénieur diplômé d’une école accréditée pour délivrer ce titre. Son diplôme lui confère le grade de master ».

4.1 Les écoles post-bac

Une centaine d’écoles d’ingénieurs post-bac propose des places aux futurs bacheliers généraux avec spécialité scientifique, ainsi qu’aux meilleurs bacheliers STI2D et STL telles les écoles de la Fésic (Fédération d’écoles supérieures d’ingénieur et de cadres), les INSA (Instituts nationaux des Sciences Appliquées) ou encore les ENI (Ecoles Nationales d’Ingénieurs). 80 d’entres-elles participent à un concours commun et une dizaine de concours existe.

Lorsque les écoles ont fait le choix de conserver une sélection spécifique à leur établissement, les procédures leurs sont propres.

Les candidatures dans les écoles d’ingénieur en 5 ans s’effectuent sur Parcoursup de janvier à avril.

Une fois passée la phase d’étude du dossier, des épreuves écrites peuvent être organisées sur une journée dans des centres d’examen sur toute la France. Ces épreuves écrites (en mathématiques ainsi que dans une autre discipline scientifique choisie en première et terminale) ont pour objectif de vérifier le niveau des candidats dans ces matières.

Un entretien, réservé aux « grands classés » ou imposé à tous, peut compléter la sélection.

De fin mai à septembre, les résultats d’admission sont rendus disponibles par les écoles sur le site Parcoursup.

Quelques concours :

  • Advance (1490 places en 2020)
  • AvenirBac (2059 places en 2020)
  • GEIPI Polytech (3591 places en 2020)
  • France Agro 3
  • INSA
  • Puissance Alpha

4.2. Les concours post-prépa

Après avoir effectué leurs inscriptions sur le site de la SCEI sur la période de décembre début janvier, les phases d’admissibilité (épreuves écrites) se déroulent sur la période de fin avril et mai et les phases d’admission (épreuves orales) de fin juin à début juillet.

Ayant établis une liste de vœux sur le site de la SCEI, les étudiants recevront à partir de mi-juillet des propositions d’intégration pour les écoles où ils auront réussi à être classés. Il y a jusqu’à 5 phases de proposition s’étirant jusqu’à début septembre pour une rentrée dans l’école la même année pour un cycle de 3 ans.

Les principaux concours :

  • Concours X-ESPCI-ENS
  • Concours Mines-Ponts
  • Concours Centrale-Supélec
  • Concours e3a
  • Concours communs Polytechniques (CCINP)
  • Concours CESI
  • Concours EPITA
  • Concours Banques PT
  • Concours Agro-Véto
  • Concours Géologie Eau et Environnement
  • Concours INSA
  • Concours communs INP

4.3. Les concours en admission parallèle

Concernant les admissions parallèles, chaque école définit les spécialités et diplômes ouvrant l’accès à leurs formations. Les inscriptions s’effectuent généralement de janvier à mars.

Les concours communs étant peu nombreux, la sélection s’effectue le plus souvent par l’examen d’un dossier soumis par les candidats. Il faut généralement avoir eu un excellent dossier et pouvoir bénéficier de l’avis favorable de ses professeurs à la poursuite de ses études.

Des épreuves écrites ainsi qu’orales peuvent être organisées d’avril à juillet selon les écoles les organisant.

L’admission n’est prononcée officiellement qu’après que le diplôme ait bien été obtenu.

Des prépas ATS (adaptation technicien supérieur) existent. Elles ont pour vocation de préparer en une année les titulaires d’un DUT (BUT à la rentrée 2021), d’un BTS ou d’un BTSA aux concours des écoles leur offrant des places. 20% des admis en écoles d’ingénieurs sont titulaires d’un DUT ou d’un BTS. 8% sont issus d’une 2ième ou 3ième année de licence, ou même d’une première année de master.

Il est aussi possible d’intégrer une école d’ingénieur après un Bac +1 (notamment la majorité des écoles post-bac) pour un cursus en 4 ou 5 ans.

Moins de 5% des élèves actuellement en prépa scientifique ont une réelle chance d’intégrer une grande école d'ingénieurs telle que Polytechnique ou une ENS.

Maximisez vos chances d’en faire partie !

En savoir plus

Moins de 5% des élèves actuellement en prépa scientifique ont une réelle chance d’intégrer une grande école d'ingénieurs telle que Polytechnique ou une ENS.

Maximisez vos chances d’en faire partie !