Cours particuliers prépa Nos 7 conseils pour préparer votre entrée en prépa

Nos 7 conseils pour préparer votre entrée en prépa

L’entrée en classe prépa est une phase importante de la vie d’un étudiant. C’est la première étape vers l’accès aux grandes écoles que vous rêvez d’intégrer.

Entre une année de terminale fortement impactée par la pandémie mondiale, des modalités du Bac bouleversées et l’attente des résultats des sélections aux prépas, l’été est certainement pour vous le synonyme de repos bien mérité avant une rentrée en prépa sur les chapeaux de roues.

Cependant, l’entrée en classes préparatoires aux grandes écoles s’anticipe

Voici nos 7 conseils, donnés par des anciens étudiants de prépas, pour vous aider à y voir plus clair et à bien préparer votre première année.

  1. Préparez-vous des vacances reposantes mais actives
  2. Consolidez vos bases de terminale
  3. Commencez dès maintenant à vous intéresser à l’actualité
  4. Gérez votre liste de lecture de pré-rentrée
  5. Travaillez vos langues de manière ludique
  6. Perfectionnez vos méthodes de travail
  7. Renseignez-vous plus avant sur votre cursus et votre orientation
préparer sa rentrée en prépa
Nos 7 conseils pour préparer votre entrée en prépa

1. Préparez-vous des vacances reposantes mais actives

Oui, il vous faudra prendre du temps pour vous reposer. 

Les années de classe préparatoires sont une véritable course de fond. Au programme, vous aurez à : 

  • vous adapter au rythme de la prépa (horaires de travail étendus, DS chaque semaine, colles, etc.), 
  • passer la première année,
  • entrer en seconde année, puis 
  • passer les concours.

Certains feront peut-être même le choix de cuber (refaire une deuxième année), pour repasser les concours car ils n’auront pas réussi à avoir l’école qu’ils souhaitaient.

Vous l’aurez compris, le rythme va être bien différent de celui que vous avez pu connaître lors de vos années lycée. Il s’agit donc de s’assurer de ne pas « caler » d’emblée en arrivant fatigué.

Prévoyez de l’activité physique pour arriver en bonne santé et en bon état de forme général, profitez de votre famille et de vos amis (vous aurez ensuite moins de temps à leur accorder) et surtout faites la fête avec modération : il ne faudra pas arriver avec un déficit de sommeil. En bref, nous vous conseillons de vous préparer des vacances reposantes et ressourçantes.

Mais reposantes ne veut pas dire inactives. Les conseils qui vont suivre vont vous donner des clés pour les mettre, doucement, à profit.

2. Consolidez vos bases de terminale

Dès à présent, il convient de capitaliser sur votre année de terminale.

Conservez vos fiches et vos cours

Notre premier conseil est de ne surtout rien jeter des éventuelles fiches de cours que vous avez : conservez-les précieusement. Le programme de votre première année de prépa aura pour socle les savoirs acquis dans le secondaire et est en continuité avec vos programmes de terminale. Il vous sera donc utile de pouvoir vous y référer ou y revenir lorsque vous en aurez besoin.

Assurez vous d’avoir bien assimilé le programme de terminale, comblez vos lacunes

Ne pensez pas non plus que vous gagneriez à bachoter et à faire table rase d’une année en demi-teinte! Il faudra au contraire vous assurer d’avoir bien assimilé le programme dans son entier. Si ce n’est pas le cas, nous ne pouvons que vous encourager à vous remettre à niveau et à combler vos lacunes sans attendre.

Pour cela, vous pouvez vous aider des ressources déjà mises à votre disposition (manuels scolaires, livres d’exercices, cours, annales). Vous pouvez penser aussi à toutes les ressources qu’offre le numérique (chaînes youtube, sites de prof, etc.).

Au besoin, prenez des cours particuliers

Et si ça ne suffit pas, vous pouvez aussi envisager de prendre des cours avec un professeur particulier ou effectuer des stages intensifs de révision ou de préparation.

Si cela vous intéresse, contactez-nous, notre équipe pédagogique saura vous conseiller !

Vous vous en apercevrez assez tôt : la différence de niveau entre la terminale et la première année de prépa peut être très importante. Il s’agira de ne pas vous en étonner. Mais vous pouvez vous y préparer dès maintenant en vous assurant de ne pas partir avec un ou plusieurs trains de retard.

Certains professeurs de lycées préparent d’ailleurs leurs élèves à ce que seront les exigences de la prépa dès la première ou la terminale. Ils approfondissent ou font faire du hors programme à leurs élèves (ils étudient parfaitement les démonstrations de formules de mathématiques par exemple). Vous pourrez ainsi vous retrouver dans des classes de prépa où les élèves n’auront pas le même niveau de départ!

L’année 2021, tout comme l’année 2020 est fortement marquée par la pandémie mondiale qui affecte profondément nos vies à tous. Elles risquent aussi, malheureusement, de creuser davantage l’écart de niveau entre les étudiants. Ne vous découragez pas et dites-vous que chaque effort supplémentaire que vous fournissez sera un effort payant pour l’avenir.

3. Commencez dès maintenant à vous intéresser à l’actualité

Prenez de bonne habitudes

Les attendus des concours que vous allez passer font que vous n’y échapperez pas : il faudra vous intéresser à l’actualité. L’actualité vous aide à acquérir et consolider votre culture générale dans des domaines aussi variés que la politique, l’économie, la sociologie, les avancées et découvertes scientifiques… Elle vous permet d’ancrer vos connaissances dans le réel tout en créant des ponts entre les matières.

De manière plus pragmatique, de nombreux sujets de colles (interrogations orales) puis d’oraux de concours seront tirés de l’actualité ou prendront appui sur elle (en langues notamment). Votre capacité à traiter un article, tout en le replaçant dans son contexte, sera alors clé pour réussir au mieux l’exercice. Vos professeurs vous conseilleront donc de vous intéresser rapidement à l’actualité.

Choisissez des sources de qualité

Appuyez-vous, dans la mesure du possible, sur des journaux et émissions de qualité. Certains sont des références comme :

  • Le Monde,
  • Le Figaro,
  • Libération pour les journaux généralistes ;
  • Courrier international pour l’actualité internationale, 
  • les Echos pour l’économie, 
  • le magazine le Un pour la couverture d’un thème particulier, etc.

Il existe aussi des émissions de qualité comme C politique et 28 minutes, entre autres. Pensez à la chaîne parlementaire qui propose des documentaires intéressants, ainsi qu’aux podcasts et rediffusion d’émissions de radio.

En tout état de cause, vous ne pourrez pas tout lire ou tout voir. Mais, avec le temps, vous verrez que les sujets se suivent et que des thématiques reviennent souvent. Commencez donc par lire quelques articles abordant en profondeur le sujet traité et qui vous permettent d’améliorer vos connaissances sur un thème en particulier et vous pourrez apprendre à scanner le reste de l’actualité via les titres et une lecture en diagonale.

4.  Gérez votre liste de lecture de pré-rentrée ainsi que vos éventuels devoirs

L’équipe enseignante, qui connaît parfaitement les conditions dans lesquelles vous êtes au sortir de votre année de terminale, et qui sait quel rythme il faudra adopter lors de vos années de prépa, ne vous assommera pas de travail avant la rentrée. Elle fera en sorte que vous puissiez arriver frais et dispos pour attaquer cette année qui sera dense.

Planifiez vos travaux de pré-rentrée

Cependant, une fois que vous saurez dans quel lycée vous ferez votre prépa, vous aurez, en fonction de votre filière, des listes de lecture, notamment pour les matières de français-philo.

Faites en sorte de répartir vos lectures sur votre été pour avoir le temps de bien les assimiler… et de les apprécier! Vous pouvez vous accorder deux semaines de répit début juillet puis répartir vos lectures sur un mois voir un mois et demi.

Renseignez-vous sur le site de votre prépa ou auprès de l’administration

Faites un tour sur le site internet de votre futur prépa. Nombre d’entre eux vous donnent des conseils de pré-rentrée et vous permettent de savoir quels seront les thèmes de travail définis par le ministère pour votre filière.

Le saviez-vous?

Vous pouvez retrouver le détail des programmes des matières de classes préparatoires aux grandes écoles par filière sur le lien suivant :

Programme officiel des CPGE par filière et par matière

5. Travaillez vos langues de manière ludique

L’été est aussi l’occasion de travailler vos langues de manière ludique. Allier détente et travail, ou tout du moins progression, est possible. De nombreuses solutions s’offrent à vous pour optimiser vos vacances ainsi que vos loisirs.

Pensez aux séjours à l’étranger

Pensez tout d’abord à la possibilité d’effectuer un ou des séjours linguistiques. Dans l’idéal, et si la situation vous le permet, vous pourriez prévoir de faire un séjour de un ou deux mois par été et par langue vivante que vous avez choisi de continuer d’étudier. Jeune homme ou jeune fille au pair (peu onéreux car souvent seuls les frais de transport seront à la charge de la personne accueillie), séjour linguistique ou simple séjour touristique dans un pays de langue étrangère sont autant d’occasions en or de perfectionner votre maîtrise de ces langages.

Vous pouvez aussi penser à la possibilité de travailler dans un camping ou lieu de villégiature où se côtoient employés et clientèle internationale.

Vous pouvez vous renseigner sur les possibilités offertes pour les séjours linguistiques sur cette page de l’Onisep.

Voici quelques organismes certifiés :

Pour des cours particuliers, bonne nouvelle, chez Edulide, nous avons ce qu’il faut, contactez dès maintenant notre équipe pédagogique.

Pour être mis en relation avec des étudiants étrangers :

Pratiquez l’immersion grâces aux médias

En complément, ou si vous n’en avez pas les moyens ou la possibilité, vous pouvez commencer à regarder des films ou des séries en version originale (avec sous-titre, puis sans). Et, pourquoi pas optimiser votre temps en suivant l’actualité sur des médias étrangers tels que la BBC pour l’anglais, et lire des articles de presse :

  • du Time magazine, 
  • de The Economist, ou
  • d’El País et 
  • El Mundo pour l’espagnol.

Capitalisez en faisant des fiches de vocabulaire thématiques

Armé de votre meilleur dictionnaire, vous pourrez ainsi commencer à faire des fiches de vocabulaire thématiques et vous familiariser avec les expressions communes et idiomatiques. Cela vous permettra d’être plus performant(e) en version et en thème (exercices des épreuves écrites de langue aux concours).

6. Perfectionnez vos méthodes de travail

Nous allons nous répéter mais, en prépa, le rythme sera plus intense et les exigences de vos professeurs et correcteurs seront plus élevées. Cela va vous demander de vous adapter et d’apprendre à travailler de manière encore plus efficace.

Bonne nouvelle : vous en êtes capable! En revanche, cela va certainement vous demander quelques efforts.

Préparez-vous à la prise de note

Concernant la prise de note : le rythme va s’intensifier. Si vous tapez vite à l’ordinateur, il ne vous sera pas forcément possible d’effectuer toutes vos prises de notes par ce moyen. Vous apprendrez donc certaines abréviations pour écrire plus vite. Vous pouvez vous renseigner et vous préparer pour savoir utiliser vos outils d’une manière optimale dès la rentrée.

Adoptez une méthode de lecture rapide

Nous vous conseillons d’apprendre une méthode de lecture rapide. La lecture rapide est une manière de lire et de parcourir des textes plus rapidement tout en en extrayant le maximum d’informations et en sachant en restituer le sens. C’est une méthode très utile pour scanner les articles d’actualité par exemple, ou lorsque l’on fait des recherches sur un thème. De nombreux ouvrages détaillant cette méthode existent dont celle de François Richaudeau par exemple.

Révisez et apprenez de manière optimale

Mémoire visuelle, auditive ou kinesthésique, notre façon d’emmagasiner les informations s’appuie en proportion différente selon notre profil sur ces différents modes d’assimilation. Mais nous utilisons tous ces trois types de mémoire.

Vous devez maintenant savoir apprendre une leçon et faire des fiches si vous en avez besoin. Néanmoins, vous aurez certainement moins de temps en prépa pour continuer de travailler en utilisant les mêmes méthodes. Alors, essayez de vous documenter sur les moyens de vous améliorer.

Vous pourrez commencer par prendre des notes qui soient d’emblée structurées, utiliser des couleurs, les espaces et les retraits à la marge pour que la structure de votre cours soit la plus apparente possible et vous éviter ainsi de ficher. En clair, sachez de quelle manière vous assimilez le mieux les connaissances et cherchez des méthodes pour optimiser votre travail.

Une des manières de travailler sa mémoire de long terme est d’appliquer la méthode des 3 :

  • relire trois fois sa leçon le soir même,
  • la réviser 3 jours plus tard,
  • puis 3 semaines plus tard,
  • et enfin 3 mois plus tard.

Vous vous assurez ainsi d’avoir optimisé vos capacité d’apprentissage sur le court terme et de vous souvenir de vos leçons à long terme.

Découvrez de nouvelles manière de mémoriser

Vous pourrez aussi vous documenter sur des techniques de mémorisation nouvelles telles que celles du palais mental ou du mind-mapping. La technique du palais mental est utilisée par des champions de mémorisation et consiste à visualiser un endroit connu ou imaginaire fixe dans lequel on place chaque élément dont on souhaite se souvenir via un parcours. La technique du mind-mapping permet de se construire des fiches synthétiques avec un thème central autour duquel viendront s’articuler par branches et sous-braches les notions associées.

Apprenez à vous organiser et à séquencer votre travail

Enfin, il vous faudra passer maître dans l’art de séquencer votre travail, de gérer les priorités et de vous organiser. Nous vous conseillons donc d’en apprendre plus sur la gestion du temps et les techniques d’organisation, telles que l’établissement d’un planning de travail. Certains fonctionneront en se fixant des objectifs par chapitres, d’autres préfèreront se mettre des séquences de travail définies en temps.

Quoiqu’il en soit, définir ses objectifs à remplir et marquer l’état d’avancement par matière permet de mieux gérer son temps, d’avoir une approche très positive car cela permet de constater que l’on a effectivement avancé et donc de se préserver d’un stress inutile.

7. Renseignez-vous plus avant sur votre cursus et votre orientation

Anticipez sur vos demandes d’équivalence

Pour finir, et c’est peut-être le meilleur conseil que nous puissions vous donner : anticipez, renseignez-vous sur vos futures demandes d’équivalences en université et les voies qui vous sont ouvertes pour la suite.

Renseignez-vous sur les modalités de concours que vous présenterez

Une fois la joie d’avoir obtenu son intégration dans une classe préparatoire aux grandes écoles, il vous sera tout naturel de vous renseigner un peu plus encore sur les écoles que vous souhaiteriez intégrer ainsi que sur les modalités des concours d’accès. L’Onisep et les CIDJ sont de très bons débuts pour obtenir des informations de qualité. Le corps professoral sera également présent pour répondre à vos questions.

Renseignez-vous sur les voies alternatives

Ne perdez pas de vue qu’il faut toujours être mieux informé que pas assez : renseignez-vous aussi sur les voies alternatives pour intégrer les formations ou écoles que vous visez. De nombreux étudiants ont ainsi pu adapter leur parcours sans pour autant perdre de vue leur objectif.

Voies parallèles d’accès, équivalences, cursus à l’étranger sont autant de moyens offerts de concrétiser vos ambitions professionnelles.

Soyez bien informé pour plus de sérénité et d’assurance

Vous renseigner sur les modalités des concours et les alternatives vous permettra d’aborder plus sereinement votre cursus en classe préparatoire car vous aurez une vision claire de ce à quoi vous vous préparez et serez rassuré car vous saurez quelles sont toutes les options disponibles quel que soit le cas de figure auquel vous serez confronté. Ce n’est pas s’avouer vaincu avant même le début, c’est au contraire mettre toutes les chances de son coté pour assurer sa réussite brillamment!

C’était nos 7 conseils pour vous aider à préparer votre rentrée en prépa, et Edulide reste à vos côtés pour vous proposer un accompagnement sur-mesure si vous en ressentez le besoin.

Mini glossaire :

Prépa, classe prépa, Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) : termes utilisés de manière équivalente pour désigner les cursus de formation post-bac en 2 ans préparant aux concours des grandes écoles françaises.

DS, devoir surveillé, ou devoir sur table : examen réalisé chaque semaine en classe préparatoire dans les matières enseignées. Il y en a, en général, un par semaine.

Colles ou Khôlles : examen oral, généralement d’une durée de 20 minutes, passées de manières hebdomadaires avec un professeur, en vue de la préparation des épreuves orales des concours aux grandes écoles.

Cuber, faire une 5/2 : expression communément employée pour désigner le fait de refaire une deuxième année de classe prépa, et donc, de repasser les concours pour la seconde fois. Le redoublement d’une première année de prépa est généralement interdit (sauf, très exceptionnellement, pour des raisons sérieuses, telle qu’une invalidité de plusieurs mois dûe à une mononucléose).

Bizuts, Bizuths, ½ : ce sont les noms parfois donnés aux étudiants en première année de prépa.

Classes étoiles (anciennement classes primes) : ces classes de seconde année en prépa scientifiques MP (maths et physique), PC (physique et chimie), PSI (physique et sciences de l’ingénieur), PT (physique et technologie) sont des classes pour lesquelles sont sélectionnés les meilleurs élèves de première année. Le rythme y est plus intense et beaucoup de hors programme y est dispensé pour préparer ces étudiants aux concours les plus prestigieux et les plus sélectifs.

Vous souhaitez vous préparer et réussir votre rentrée en prépa ?

Nos professeurs particuliers sont là pour vous!

Partager

Facebook

Twitter

Telegram

WhatsApp

Vous souhaitez vous préparer et réussir votre rentrée en prépa ?

Nos professeurs particuliers sont là pour vous!

Vous aimerez aussi nos autres articles présents sur le blog

Prépa ECG : quels sont les débouchés ?
Retrouvez dans cet article toutes les informations sur les débouchés de la prépa ECG.
Lire la suite
Prépa ECG : le programme complet
Retrouvez dans cet article le programme complet de la nouvelle prépa ECG.
Lire la suite
Maths en prépa ECG : le programme
Retrouvez dans cet article le programme complet de mathématiques appliquées et approfondies de la nouvelle prépa ECG.
Lire la suite