Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide Devenir actuaire : quels parcours possibles ?

Devenir actuaire : quels parcours possibles ?

Vous souhaitez devenir actuaire? Ce métier est attractif à plus d’un titre : diversité des fonctions, débouchés professionnels sûrs, rémunérations alléchantes, perspectives d’évolution de carrière dans des postes à responsabilités… Les raisons ne manquent pas pour avoir envie d’embrasser une carrière dans l’actuariat.

S’il convient d’avoir une forte appétence pour les mathématiques et les statistiques, plusieurs parcours permettent d’accéder au métier d’actuaire : focus sur les différentes voies permettant de devenir actuaire associé membre de l’Institut des actuaires.

Sommaire :

  1. Un secteur d’activité : l’actuariat, et des métiers diversifiés
  2. Devenir actuaire par la formation initiale
    2.1 Les cursus accessibles sur concours BECEAS
    2.2 Les formations spécialisées dispensées en école
  3. Devenir actuaire en formation continue
    3.1 Le Master Actuariat du CNAM
    3.2 Le certificat d’expertise actuarielle
parcours prepa pour devenir actuaire - corps article
Devenir actuaire : quels parcours possibles ?

1. Un secteur d’activité : l’actuariat, et des métiers diversifiés

Un actuaire est un professionnel de l’évaluation, de la modélisation et de la gestion des risques dans leurs dimensions économiques, assurantielles, financières et sociales. 

Afin de devenir actuaire, il faut en général être titulaire d’un baccalauréat scientifique et d’un diplôme de niveau Bac+5 en mathématiques, économétrie, statistiques, informatique ou finance.

Le métier d’actuaire peut s’exercer à différents postes :

  • consultant,
  • analyste,
  • responsable produit,
  • risk manager,
  • data scientist,
  • dirigeant,
  • chercheur, etc.

Le plus grand pourvoyeur de postes est bien entendu le secteur des assurances et réassurances (62%), suivi de l’audit et du conseil (24%), la banque et la finance (9%), mais aussi l’administration (2%, l’industrie (2%) et l’enseignement et la recherche (1%).

Il est possible de devenir technicien en actuariat si l’on est titulaire d’un BTS Assurance ou d’un DUT Carrière juridiques (accessibles après un bac STG ou général).

Mais seules certaines formations diplômantes ouvrent la voie au titre de membre associé de l’Institut des actuaires, l’organisme français réglementant la profession.

Voici un schéma synthétique des différents parcours de formation possibles :

Le saviez-vous ?

L’Institut des actuaires a pour mission de veiller à la qualification et au respect des règles déontologiques de ses membres durant leur exercice. Il agrée les formations initiales et continues, il établit les normes professionnelles, les règles de déontologie et en assure le respect. Il gère aussi les procédures disciplinaires.

Les actuaires doivent être dotés de compétences en mathématiques, en statistiques, mais aussi juridiques et économiques. Ils sont issus de formations de haut niveau (validées par l’Institut) et les diplômés doivent présenter un mémoire d’actuariat pour être admis à l’Institut.

Après trois années d’exercice professionnel, ils peuvent solliciter leur qualification, puis leur certification. Et, afin de conserver leur statut d’actuaire certifié, ils doivent suivre une formation continue pour s’assurer de rester à jour et continuer à enrichir leurs connaissances.

Mais avant cela, pour devenir actuaire, il est nécessaire de passer :

  • par une formation initiale, ou
  • par la formation continue.

2. Devenir actuaire par la formation initiale

Seules 8 formations initiales françaises sont reconnues par l’Institut des actuaires et donnent accès au statut d’actuaire associé de l’Institut.

Cinq d’entre elles sont accessibles via un concours commun : le BECEAS, passé à Bac+2.

Trois autres formations sont dispensées au sein d’Écoles pour leurs étudiants ou diplômés :

  • le Collège des Ingénieurs,
  • l’ENSAE ParisTech, et
  • l’ESSEC filière Actuariat ESSEC-ISUP.

2.1. Les cursus accessibles sur concours BECEAS

Le concours BECEAS est organisé pour l’admission dans 5 formations d’actuariat et de statistiques :

  • l’ISFA : l’Institut de sciences financières et d’assurance de Lyon,
  • le DUAS : Diplôme universitaire d’actuaires de Strasbourg,
  • l’EURIA : l’Euro Institut d’actuariat de Brest,
  • le cursus actuariat de l’Université Paris-Dauphine à Paris, et
  • l’ISUP : l’Institut de statistique de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris.

Ces écoles recrutent sur épreuves d’admissibilité communes mais, en revanche, organisent elles-mêmes leurs oraux d’admission.

Les épreuves écrites d’admissibilité sont au nombre de 4 :

  • une épreuve de mathématiques (4h) basée sur le programme de mathématiques des prépas scientifiques (il ne sort que très exceptionnellement du programme de maths des prépas ECS et B/L Lettres et sciences sociales),
  • une épreuve d’option (4h)
    • Option A : mathématiques (programme de maths des prépas scientifiques)
    • Option B : probabilités (programme de maths des prépas ECS, maths approfondies)
  • une épreuve de français (2h) de contraction de texte,
  • une épreuve d’anglais (2h) présentant 2 textes en anglais, le premier à résumer, le second à traduire en français.

Afin de se présenter au concours, il faut être un étudiant en sciences de niveau Bac +2, en classe préparatoire ou en Licence.

Ces formations recrutent également en admission sur titre des diplômés de licences ou de masters scientifiques.

2.2. Les formations spécialisées dispensées en école

Hors concours BECEAS, trois établissements permettent de suivre une formation initiale au métier d’actuaire :

  • le Collège des Ingénieurs,
  • l’ENSAE ParisTech, et
  • l’ESSEC filière Actuariat ESSEC-ISUP.

Le collège des ingénieurs s’intègre en admission sur titre et recrute des étudiants titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un doctorat scientifique. Ils sont de 1 à 5 diplômés en moyenne par an.

Site Internet du Collège des Ingénieurs

L’ENSAE ParisTech, située à Palaiseau, recrute :

  • sur concours des élèves de classe préparatoire scientifique,
  • sur titre en deuxième année, des titulaires d’un master 1 en sciences ou en économie ou des ingénieurs diplômés,
  • sur dossier pour le master spécialisé Actuariat.

Il y a 40 diplômés en moyenne par an.

Site Internet de l’ENSAE

L’ESSEC Business School est une grande école de management qui dispose d’une filière spécialisée : la filière Actuariat ESSEC-ISUP. Cette filière est accessible sur dossier et candidature de ses élèves déjà inscrits en cursus grande école (ils ont été recrutés après une classe préparatoire aux grandes écoles économique et commerciale). Mais un concours est aussi organisé pour recruter des étudiants de classes préparatoires scientifiques.

Il y a 7 diplômés en moyenne par an.

Site Internet de l’ESSEC

3. Devenir actuaire en formation continue

Deux formations permettent à des personnes déjà diplômées, et possédant peut-être déjà de l’expérience professionnelle, de devenir actuaire associé en formation continue :

  • le Master Actuariat du CNAM, et
  • le Certificat d’expertise actuarielle.

3.1. Le Master Actuariat du CNAM

Les titulaires d’un premier diplôme d’ingénieur ou Master 2 en sciences peuvent postuler à l’ancien DESE (Diplôme d’Étude Supérieures Économiques) du CNAM devenu le Master Actuariat. Ce Master est reconnu par l’Institut des actuaires. La sélection se fait sur dossier.

Master de 2 ans, il est possible d’y rentrer au niveau master 1 ou master 2. Les études sont payantes (6000 euros l’année) et l’enseignement est dispensé en dehors du temps de travail.

Site internet du CNAM

3.2. Le certificat d’expertise actuarielle

Ce parcours de formation permet l’obtention d’un double diplôme : 

  • le Master d’actuariat de l’Université de la Sorbonne, et
  • le certificat d’expertise actuarielle.

Cette formation de deux années est accessible sur épreuve de sélection (QCM et entretien) à des cadres supérieurs titulaires :

  • d’un master 2, 
  • d’un doctorat, 
  • d’un diplôme d’ingénieur, ou
  • d’un diplôme de grande école de commerce et de management à dominante scientifique,

et exerçant déjà une activité professionnelle de 2 années minimum (hors stage et contrat d’alternance).

La formation coûte 9 300 euros par an et est éligible au Compte Personnel de Formation.

Que ce soit par la formation initiale ou continue, un diplômé d’une formation reconnue par l’Institut des actuaires ne pourra accéder au statut d’actuaire associé de l’Institut qu’une fois diplômé et après avoir rendu un mémoire et l’avoir soutenu devant le jury de l’Institut. 

D’autres formations scientifiques ou en école d’ingénieurs permettent d’évoluer dans des fonctions tenant à l’actuariat, mais seuls les parcours sus-mentionnés permettent de devenir actuaire associé de l’Institut.

Moins de 25% des inscrits au concours ont une réelle chance d’intégrer un des cursus du BECEAS.

En ferez-vous partie ?

En savoir plus

Étudiant de prépa ou de licence : n'attendez pas pour vous mettre à niveau !

Maximisez vos chances de réussite au concours du BECEAS en vous préparant efficacement dès à présent