Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide La prépa Carnot : toutes les infos

La prépa Carnot : toutes les infos

Le lycée Carnot de Paris, situé dans le 17ème arrondissement, est l’un des plus importants établissements de la capitale. Accueillant 400 élèves de prépas, la filière PC s’inscrit en milieu de tableau des meilleures prépas scientifiques, alors que les filières commerciales se situent dans le premier tiers. 

Focus sur cet établissement abrité dans des bâtiments conçus, entre autres, par Gustave Eiffel.

Sommaire :

  1. Des prépas commerciales et une filière PCSI/PC
  2. Une prépa de premier tiers voir de milieu de tableau pour la réussite aux meilleures écoles de commerce et d’ingénieurs
    2.1 Les données Parcoursup pour les taux d’admission en prépa
    2.2 Classements l’étudiant.fr pour la réussite aux concours
  3. Un lycée fondé en 1869 et abrité dans des locaux construits par Gustave Eiffel
  4. Quelques anciens célèbres
  5. Quelques témoignages d’anciens
  6. Informations pratiques
article-carnot
La prépa Carnot : toutes les infos

1. Des prépas commerciales et une filière PCSI/PC

Le Lycée Carnot est l’un des plus grands établissements scolaires parisiens. Il accueille 2400 élèves du collège à l’enseignement supérieur dont 400 élèves de prépa.

Le lycée compte, en 2020, 10 classes préparatoires aux grandes écoles :

  • 8 classes de prépa économique et commerciale (première et seconde année), et
  • 2 classes de prépa scientifique (une PCSI et une PC).

À la rentrée 2021, l’établissement ne propose l’admission que dans 3 classes d’ECG :

  • une classe ECG mathématiques approfondies et HGG (Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain),
  • une classe ECG mathématiques approfondies et ESH (Économie, sociologie et histoire du monde contemporain), et
  • une classe ECG mathématiques appliquées et ESH.

C’est un établissement public donc il n’y a aucun frais de scolarité à payer mais une Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) de 92 euros est à régler par chaque étudiant (sauf les boursiers), ainsi que 184 euros pour les équivalences à la Fac.

Dans le cadre des internats de la réussite, les élèves boursiers de prépa peuvent postuler sur Parcoursup pour une place à l’internat de la réussite Jean Zay (internat filles et garçons, ouvert le week-end), mais l’établissement en lui-même ne dispose que de la demi-pension.

L’étude de l’anglais, de l’allemand et de l’espagnol y est proposée en LV1 comme en LV2. L’étude d’autres langues est possible dans des établissements partenaires.

2. Une prépa de premier tiers voir de milieu de tableau pour la réussite aux meilleures écoles de commerce et d’ingénieurs

2.1. Les données Parcoursup pour les taux d’admission en prépa

FilièreNombre de places proposéNombre de vœux en 2020Nombre de candidats ayant reçu une proposition d’admission en 2020Taux d’accès 2020Taux de passage en 2ème année(statistiques nationales pour 2017)Nombre de vœux en 2021Taux minimum d’élèves boursiersClasse de 2nde année
PCSI481473517
rang du dernier appelé : 636
50%91,9%151816%1 PC
ECG (Maths appl. + ESH)48(96 en 2020 en ECE)2523734
rang du dernier appelé : 978
39%417512%1 ECG 2
ECG(Maths appro + HGG) 48(96 en 2020 en ECS)2443821
rang du dernier appelé : 966
39%241311%1 ECG 2
ECG(Maths appro + ESH)48283912%1 ECG 2

2.2. Classements l’étudiant.fr pour la réussite aux concours

FilièreElèves admis dans une grande école en 2020Taux d’admission concours 2020Classement nationalEvolution sur un anTaux moyen sur cinq ans
ECE22/71 (1)31%20e
sur 100
en augmentation 423,3%
ECS21/73 (1)28,8%35e
sur 94
en diminution 736,3%
PC/PC*3/23 (2)13%56e
sur 109
en augmentation 172,2%

(1) HEC, ESSEC, ESCP BS, EMLyon, EDHEC, ENS Paris-Saclay

(2) Polytechnique, 3 ENS, Mines ParisTech, Ponts ParisTech, Télécoms Paris, ISAE-Supaéro, Chimie ParisTech, ESPCI, CentraleSupélec, les écoles Centrale de Lyon, Lille, Marseille et Nantes, les Mines Nancy et St-Etienne, Ensta Paris, Arts et Métiers, Insa, Grenoble INP, ENSEEIHT, ESTP, UTC, IMT Atlantique

3. Un lycée fondé en 1869 et abrité dans des locaux construits par Gustave Eiffel

Le lycée Carnot est l’héritier de l’école Monge, fondée en 1869 en mémoire du mathématicien Gaspard Monge (fondateur de l’école Polytechnique).

Elle fut d’abord installée rue Chaptal, puis déplacée au 145 Boulevard Malesherbes dans des locaux érigés entre 1875 et 1877 par l’architecte Hector Degeorge et l’ingénieur Gustave Eiffel.

C’était à l’origine une école privée dont la pédagogie, inspirée du Saint-Simonisme, était louée pour être ouverte et en avance sur son temps.

C’est en hommage à Sadi Carnot, Président de la République française assassiné le 25 juin 1894, Lazare Carnot, Général de la Révolution, et au physicien Nicolas Léonard Sadi Carnot, fondateur de la thermodynamique, que l’école est rebaptisée en 1894. Cela faisait suite à son rachat par les autorités françaises, alors que l’école se trouvait en difficultés financières.

C’est en 1920 que furent ouvertes les premières classes préparatoires au concours d’HEC. Une classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs fut ouverte quelques décennies plus tard.

4. Quelques anciens célèbres

Parmi les anciens élèves célèbres du lycée, on compte :

  • Guy Môquet, résistant de la Seconde Guerre Mondiale,
  • Louis Aragon, poète, romancier et journaliste,
  • Gilles Deleuze, philosophe,
  • Jacques Chirac, Président de la République française,
  • Dominique Strauss-Kahn, ancien directeur du FMI,
  • Henri Laborit, médecin chirurgien et neurobiologiste,
  • Serge Haroche, spécialiste en physique quantique et Prix Nobel de physique en 2012,
  • Pierre Desproges, humoriste,
  • Jacques Weber, comédien,
  • Jean Réno, comédien,
  • Anne Roumanoff, humoriste,
  • Michel Berger, compositeur interprète,
  • Jean-Louis Aubert, musicien, et
  • les membres fondateurs du groupe Daft Punk, Thomas Bangalter et Guy Manuel de Homem Christo, et tant d’autres…

5. Quelques témoignages d’anciens

Voici le témoignage de Clément, élève à la prépa Carnot de 2013 à 2015 en ECE et ayant intégré Néoma Reims :

Pourquoi avoir choisi la prépa Carnot ?

Ça semblait une évidence d’aller en prépa pour moi et mes parents, mais j’ai mis du temps pour en trouver une bonne. J’ai fait beaucoup de portes ouvertes de lycées. La prépa, c’est deux ans de sa vie étudiante durant lesquelles on s’investit beaucoup : il me fallait un cadre sympathique. La présentation faite à Carnot par les élèves et les professeurs m’a donné envie d’y aller. Elle me semblait sérieuse et accueillante.

Comment s’est passée ta rentrée à Carnot ?

Il y a eu une petite journée d’intégration. Nous sommes arrivés dans notre salle, la seule où l’on a étudié durant la première année, et on a eu la présentation des professeurs, de leurs matières et des élèves. Une journée d’intégration au Bois de Boulogne a ensuite été organisée avec les deuxièmes années.

Comment as-tu trouvé le corps enseignant ?

Globalement très bon. Ils correspondaient à l’idée que je m’en faisais en termes d’excellence. Je garde un très bon souvenir de mes professeurs de mathématiques et d’ESH. Ils étaient très humains, dans l’empathie avec leurs élèves. En prépa, on travaille dur mais ils nous comprennent. Ils faisaient en sorte qu’on puisse aller au maximum de nos capacités.

Comment sont les infrastructures du Lycée Carnot ?

Il y a le Lycée Carnot en lui-même et la prépa qui se trouve dans bâtiment en fond de cour. On est au calme, les salles de classe sont classiques mais en bon état. On pouvait la décorer comme on le souhaitait. C’est un bâtiment un peu plus récent que le lycée.

Quelles sont les particularités de Carnot, s’il y en a ?

L’enseignement y est classique. Parmi les prépas que j’avais visité, il me semble que c’était la seule qui avait un BDE prépa. Il avait organisé la journée d’intégration et quelques soirées post-concours-blancs.

Pour quelles raisons recommanderais-tu Carnot?

C’est une bonne prépa parisienne, j’ai beaucoup d’amis qui ont eu de très bonnes écoles (HEC, EDHEC…). Pour des étudiants voulant présenter des écoles du TOP 5, c’est parfait. Moi j’ai bénéficié d’un corps professoral au top. Parce que l’ambiance de travail y est très studieuse, mais très agréable. On se sentait écouté et épaulé par nos professeurs. Carnot est à l’opposé du cliché de l’ambiance de très forte compétition qui régnerait dans les prépas.

Quel est le meilleur conseil que l’on t’ai donné ou quel conseil aurais-tu aimé recevoir en tant qu’élève de prépa ?

Je suis quelqu’un de très scolaire. J’ai fait beaucoup d’apprentissage par cœur : au lycée, c’était très valorisé. Mais, en prépa, il ne faut pas se focaliser là-dessus : il faut surtout comprendre le cours, c’est le plus important. Même pour les concours, si on n’a pas de qualités rédactionnelles très avancées, la copie est ainsi plus fluide.

Je souhaite beaucoup de courage aux futurs préparationnaires et, quoiqu’il arrive, c’est une très bonne expérience et on en sort toujours grandi.

Et voici le témoignage de Jean-Marc, élève en ECS de 2009 à 2011 ayant intégré l’ESSEC :

Pourquoi avoir choisi la prépa Carnot ?

Techniquement, on émettait des vœux sur APB (ndlr : ancien Parcoursup) pour les établissements, donc c’est Carnot qui m’a choisi.

J’avais mis Carnot, Janson, Henri-IV, Louis-le-Grand et Chaptal. J’avais été pris à Carnot et Chaptal. J’avais regardé les classements avec les taux d’admission dans les écoles parisiennes, et le Top 6. À Carnot, en ECS, il y avait 40% d’admis dans les parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP) et 80% dans le top 6 (HEC, ESSEC, ESCP, EDHEC, EM Lyon, Audencia), donc j’avais opté pour cet établissement. Je n’avais pas postulé en province car j’ai toujours vécu en Ile-de-France, donc je voulais y rester.

Comment s’est passée ta rentrée à Carnot ?

Ce n’est pas comme en école avec des événements extra-scolaires, des ateliers de team building… Carnot était en lien avec les 3 parisiennes (HEC, ESSEC et ESCP) et on avait visité le campus de l’ESSEC. Ils nous avaient reçu en grand amphi et les BDE, BDS étaient passés pour présenter l’école. C’était bien de nous présenter la finalité, même si la prépa n’est pas qu’un moyen pour rentrer dans une grande école. On apprend beaucoup en prépa, et ça reste !

Ma rentrée s’est très bien passée. Nous en avions parlé au lycée, j’étais préparé. On m’avait prévenu que ce n’était pas évident, cependant, on m’avait dit d’oser, de foncer et que ça m’apporterait beaucoup pour ma formation. À notre arrivée, les professeurs de prépa nous avaient dit que cela allait être difficile, mais ça s’est très bien passé. Bien sûr, j’ai eu des petits moments de doutes lors des premiers DS, des premières colles. J’ai expérimenté ces petits coups au moral quand nos notes baissent effectivement. Mais je me suis accroché et, avec de la volonté, j’y suis arrivé.

Comment as-tu trouvé l’équipe enseignante ?

Globalement elle était très compétente, très professionnelle. Ils étaient tous agrégés depuis longtemps et étaient très pédagogues.

Comment sont les infrastructures de Carnot ?

Les bâtiments datent de la fin du 19e, début 20e. La bibliothèque était un peu petite. À l’époque, on avait accès au gymnase, mais on avait déjà tellement de travail que faire du sport n’était pas notre priorité. On était plutôt à la bibliothèque pour préparer nos DS, nos DM… La cantine était correcte. Le bâtiment ayant été reconstruit en 2011 ou 2012, il y a maintenant une nouvelle bibliothèque plus grande et un nouveau gymnase.

Carnot présentait-il des spécificités dans la préparation aux concours ?

Comme dans toute prépa, il y avait des colles. Il y avait des préparations spécifiques aux entretiens avec des anciens : une pour les premières années en avril, et deux pour les deuxièmes années en janvier-février puis en juin. Nous nous entraînions avec 3 inconnus. C’était attendu qu’on ne réussisse pas en première année : on n’avait que 7 mois de prépas derrière nous. Mais, quand on a un an et demi de prépa, on s’y connaît un peu plus et on a le thème de culture générale de l’année. La troisième période de préparation aux entretiens permet de dire dans quelles écoles nous sommes admissibles et donc de nous préparer pour les spécificités de chaque oral, car ils peuvent prendre des formes différentes en fonction des écoles. 

À côté de ça, j’ai fait partie d’une association, Frateli (maintenant Article 1), qui organisait des évènements en lien avec les écoles et les entreprises. Je suis allé à l’ESCP et HEC grâce à eux. J’ai visité les campus dès le début de la première année, ça permettait de pouvoir nous projeter.

J’ai passé à Carnot deux excellentes années. Carnot s’organisant sur le format des prépas scientifiques avec le système des classes étoiles, il y avait 2 classes ECS : une étoile et une classique. Dans ma classe étoile, nous n’avions que 2 cubes et aucun abandon. De manière générale, il n’y avait pas beaucoup d’abandons au lycée Carnot.

Pour quelles raisons recommanderais-tu la prépa Carnot ?

Les professeurs étaient globalement les mêmes en première et deuxième année, cela permettait un bon suivi d’une année sur l’autre. Ils étaient très pédagogues et nous disaient pourquoi nous faisions des hors-sujet par exemple. Ils étaient là pour nous aider à progresser.

Mais, en toute honnêteté, on est tout aussi bien formé dans les autres prépas. Certaines sélectionnent peut-être globalement des meilleurs étudiants, mais je ne pense pas que j’aurais été significativement mieux formé dans une autre prépa.

Quel conseil donnerais-tu à un élève de prépa ?

La manière dont je travaillais était différente de celles de mes camarades : j’ai beaucoup bachoté. Je travaillais 2 ou 3 heures chaque soir et pas plus d’une demi-journée le week-end : j’avais besoin d’un jour complet de repos. 

En prépa, il faut s’accrocher, même quand on doute. À la fin du premier trimestre, la boutade c’était de dire qu’on allait se retrouver à la Fac. Mais il fallait prendre conscience que si nous avions des mauvaises notes, ce n’était pas pour nous miner, mais plutôt un moyen de dire que pour le moment nous étions toujours en apprentissage, qu’il fallait qu’on s’améliore et qu’on continue de travailler. C’est normal d’échouer à une colle, un DM, un DS… En prépa, il faut se détacher des résultats à court terme, pour voir la progression sur le long terme. Aux concours, j’ai eu des notes qui n’étaient pas celles de première année.

6. Informations pratiques

Lycée Carnot (Public)

145 boulevard Malesherbes

Secrétariat de scolarité CPGE

75017 Paris 17e Arrondissement

France

Tél. Accueil : 01.56.21.36.36

Site internet

Contact formation :
cpgecarnot@gmail.com

Responsable pédagogique PCSI et référent handicap:
admissions@bginette.fr

Référent handicap :
pcsi@cpge-carnot.fr

Responsable pédagogique ECG :
ecg@cpge-carnot.fr

Référent handicap ECG :
ce.0750704h@ac-paris.fr

Moins de 10% des élèves actuellement en prépa ont une réelle chance d’intégrer une grande école du top 5.

Maximisez vos chances d’en faire partie !

En savoir plus

Moins de 10% des élèves actuellement en prépa ont une réelle chance d’intégrer une grande école du top 5.

Maximisez vos chances d’en faire partie !