Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide La prépa Henri IV : tout ce que vous devez savoir

La prépa Henri IV : tout ce que vous devez savoir

Le lycée Henri IV, situé sur la montagne Sainte-Geneviève, dans le quartier latin du 5e arrondissement de Paris, est réputé pour les excellents résultats de ses élèves aux concours d’entrée des grandes écoles littéraires (ENS et Ecoles nationale des Chartes) et scientifiques. Il est connu et réputé pour avoir formé de nombreux intellectuels, hommes politiques et scientifiques français.

Sommaire :

  1. “Domus Omnibus Una” (“une maison pour tous”, la devise du lycée) dans une enceinte aux bâtiments classés monuments historiques
  2. Une prépa d’excellence très sélective
    2.1 Les données Parcoursup pour les taux d’admission en prépa
    2.2 Classements l’étudiant.fr pour la réussite aux concours
  3. Quelques faits historiques concernant le Lycée Henri IV
  4. Quelques anciens célèbres
  5. Quelques témoignages d’anciens
  6. Informations pratiques
La prépa Henri-IV : tout ce que vous devez savoir

1. “Domus Omnibus Una” (“une maison pour tous”, la devise du lycée) dans une enceinte aux bâtiments classés monuments historiques

Le lycée Henri-IV accueille environ 1100 élèves de classes préparatoires scientifiques, économiques et littéraires, d’origines sociales et géographiques diverses, dans un environnement exigeant.

L’internat du lycée est mixte : 158 places pour filles et garçons dans les locaux du Lycée Henri-IV. L’internat Lourcine, qui fait partie du Lycée de la réussite Jean Zay, loge aussi environ 90 étudiants de l’établissement.

Le lycée Henri-IV accueille 24 classes préparatoires aux grandes écoles.

Il y a 12 classes préparatoires littéraires :

  • 4 hypokhâgnes, 2 khâgnes Ulm et 2 khâgnes Lyon,
  • 1 hypokhâgne et 1 khâgne B/L,
  • une hypochartes et une chartes.

Les 8 classes préparatoires scientifiques sont les suivantes : 

  • 2 MPSI, 1 MP et 1 MP*,
  • 1 PCSI et 1 PC*,
  • 1 BCPST 1 et 1 BCPST 2.

Enfin, il y a 4 classes économiques et commerciales :

  • 2 ECS, et 
  • 2 ECE.

Plusieurs régimes d’hébergement sont proposés. L’établissement dispose d’un internat mixte, il permet aux élèves de bénéficier d’un internat-externé (pension complète et accès aux salles de travail), et la demi-pension.

Les langues vivantes proposées par l’établissement sont les suivantes : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Italien et Russe.

2. Une prépa d’excellence très sélective

2.1. Les données Parcoursup pour les taux d’admission en prépa

FilièreNombre de places proposéNombre de vœux en 2020Nombre de candidats ayant reçu une proposition d’admission en 2020Taux d’accès 2020Taux de passage en 2ème année(statistiques nationales pour 2017)Nombre de vœux en 2021Taux minimum d’élèves boursiersClasse de 2nde année
MPSI905119296
rang du dernier appelé 402
5,8%91,3%625810%1 MP1 MP*
PCSI463431174
rang du dernier appelé : 219
5%91,9%399810%1 PC*
BCPST482224199
rang du dernier appelé : 256
8,9%85,2%277210%1 BCPST 2
ECS (ECG en 2021)481974160
rang du dernier appelé : 204
8,1%1 ECS
ECE (ECG en 2021)472368144
rang du dernier appelé : 173
6,1%1 ECE
ECE Saint-Cyr11343
rang du dernier appelé : 6
2,2%1 ECE
A/L Lettres1802317466
rang du dernier appelé : 581
20,1%82%304411%2 ENS Ulm2 ENS Lyon LSH
B/L LSS482264128
rang du dernier appelé : 165
5,6%81,8%20188%1 B/L LSS
Lettres Chartes48345122
rang du dernier appelé : 145
35%79,2%3499%1 Lettres Chartes 2

2.2. Classements l’étudiant.fr pour la réussite aux concours

FilièreElèves admis dans une grande école en 2020Taux d’admission concours 2020Classement nationalEvolution sur un anTaux moyen sur cinq ans
MP/MP*58/82 (1)70,7%6esur 134en diminution162,6%
PC/PC*40/44 (2)90,1%1ersur 109en augmentation172,9%
BCPST29/46 (3)63%9esur 55en diminution774,8%
ECS35/41 (4)85,4%13esur 94en augmentation188,2%
ECE30/37 (5)81,1%16esur 100en augmentation277,3%
A/L Ulm40/106 (6)37,7%3esur 33en diminution242,2%
A/L Lyon26/94 (7)27,7%7esur 79en augmentation133,7%
B/L38/58 (8)65,5%3esur 28en augmentation166%

(1) Polytechnique, 4 ENS, Mines ParisTech, Ponts ParisTech, Télécoms Paris, ISAE-Supaéro, CentraleSupélec, les écoles Centrale de Lyon, Lille, Marseille et Nantes, les Mines Nancy et St-Etienne, Ensta Paris, Arts et Métiers, Insa, Grenoble INP, ENSEEIHT, ESTP, UTC, IMT Atlantique

(2) Polytechnique, 3 ENS, Mines ParisTech, Ponts ParisTech, Télécoms Paris, ISAE-Supaéro, Chimie ParisTech, ESPCI, CentraleSupélec, les écoles Centrale de Lyon, Lille, Marseille et Nantes, les Mines Nancy et St-Etienne, Ensta Paris, Arts et Métiers, Insa, Grenoble INP, ENSEEIHT, ESTP, UTC, IMT Atlantique

(3) 3 ENS (Ulm, Lyon, Paris-Saclay), 4 ENV (ENV Alfort, VetAgroSup Lyon, Oniris – Nantes Atlantique, ENV Toulouse), AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Agrosup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, Montpellier Sup Agro, Ensaia, Ensat, ENGEES, ENSG, Chimie Paris Tech, ESPCI, Polytechnique

(4) HEC, ESSEC, ESCP BS, EM Lyon, EDHEC, ENS Paris-Saclay (ex-Cachan), Audencia, Grenoble EM, Neoma, Skema, Toulouse BS

(5) HEC, ESSEC, ESCP BS, EM Lyon, EDHEC, ENS Paris-Saclay (ex-Cachan), Audencia, Grenoble École de Management, Neoma, Skema, Toulouse Business School

(6) ENS Ulm, École des chartes, Masters ENS, Celsa, ESIT, ISIT, Ismapp, 9 IEP, écoles de commerce (banques BCE et Ecricome)

(7) ENS Lyon (LSH), Celsa, École du Louvre, ESIT, ISIT, ISMaPP, Dauphine, Masters ENS, 10 IEP, Top5 ESC (HEC, ESSEC, ESCP, EMLyon, EDHEC)

(8) 3 ENS (Ulm, Lyon, Paris-Saclay), Ensae, Ensai, Esit, Isit, ENSG, Celsa, ISMaPP, Dauphine, Master ENS, UTT, 10 IEP, Top5 ESC (HEC, ESSEC, ESCP, EMLyon, EDHEC)

3. Quelques faits historiques concernant le Lycée Henri IV

Certains bâtiments hérités de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève, datant du 12e et du 13e siècle, sont classés monuments historiques :

  • le cloître,
  • la tour Clovis,
  • la chapelle, et
  • la Salle des Médailles (ancien cabinet de curiosités).

Des travaux de rénovation ayant eu lieu en 1996 ont révélé des vestiges de l’époque carolingienne.

L’Abbaye accueillit Pierre Abélard (1079-1142), philosophe, théologien scolastique et poète qui y fonda une école de rhétorique et de théologie. Ce fut le premier collège qui échappa au contrôle quotidien de l’évêque d’alors enfermé dans l’île de la Cité. Abélard fonda un lycée. C’était la première fois qu’une abbaye ouvrait les portes du savoir à des laïcs. Cela préfigure l’Université, qui n’ouvrira officiellement ses portes que 90 ans plus tard.

L’abbaye Sainte-Geneviève acquiert un prestige international sous Louis XIV et sert de modèle pour d’autres fondations. Elle devint par ailleurs un ermitage princier.

Le 24 juin 1667, le cercueil de cuivre de Descartes y fut déposé sous un monument de marbre.

Louis XV construisit une nouvelle église à l’abbaye en 1764 : elle devint, à la Révolution, le Panthéon de Paris.

Le lycée Henri-IV, originellement “Ecole centrale du Panthéon”, fut fondé en 1795. Il s’appela successivement lycée Napoléon, collège royal Henri-IV, lycée Corneille en 1870, puis lycée Henri-IV, et ce de façon définitive, en 1873.

4. Quelques anciens célèbres

Parmi les anciens célèbres du lycée Henri-IV, on compte les personnalités suivantes :

  • Marcellin Berthelot,
  • Édouard Branly,
  • André Gide,
  • Camille Kouchner,
  • Ferdinand de Lesseps,
  • Guy de Maupassant,
  • Prosper Mérimée,
  • Alfred de Musset,
  • Patrick Bruel,
  • René Capitant,
  • Emmanuel Chain,
  • Nicolas Demorand,
  • Jean Donnedieu de Vabres,
  • Raphaël Enthoven,
  • Michel Foucault,
  • Agnès Jaoui,
  • Emmanuel Macron,
  • Alain Minc,
  • Jean d’Ormesson,
  • Jean-Paul Sartre, et bien d’autres.

5. Quelques témoignages d’anciens

Voici le témoignage de Lisa, ancienne élève en ECS, promotion 2018 :

Pourquoi avoir choisi la prépa Henri-IV ?

J’avais mis Louis-le-Grand et Henri-IV en premiers vœux sur APB, uniquement en internat. Je viens de Toulouse et je ne voulais pas habiter seule. C’était des prépas bien classées et publiques mais je n’étais pas sûre d’être prise. Je viens de Fermat, ça se passait bien, je comptais faire ma prépa Fermat. Du coup, Henri-IV et LLG, je les avais mises juste pour voir mais j’ai été prise.

Comment s’est passée ta rentrée ?

Au début, c’était assez difficile parce que je changeais de ville, j’étais loin de ma famille et de mes amis. Mais à l’internat, je me suis vite fait des amis assez proches (les chambres sont partagées). Il y a eu pour moi un mois d’adaptation à la ville, indépendamment de la prépa en elle-même. Le rythme était soutenu (plus soutenu qu’au lycée), mais je le savais en arrivant, donc je n’ai pas eu de choc particulier, je savais où j’allais.

Comment était l’équipe enseignante ?

J’ai beaucoup aimé mes années à H4. Il y a une très bonne cohésion dans l’équipe des profs. En deuxième année, il y avait une super “triade” entre le prof de maths, de philo et d’histoire. J’avais parlé à une fille qui avait fait la prépa 2 ans avant moi, elle m’avait dit de faire confiance au prof de maths à 100% : même s’il était un peu à “l’ancienne”, il est très compétent. Rétrospectivement, je leur ai fait confiance. Ils étaient exigeants et parfois on ne voyait pas le bout du tunnel. Mais il y avait du fond et ce n’était pas que du bachotage. J’ai vraiment beaucoup apprécié les professeurs d’H4. Nous avons eu de très bons résultats aux concours mon année, et c’est vraiment grâce à eux, donc je leur en suis vraiment très reconnaissante. J’en garde un très bon souvenir global. Ils nous envoient des mails régulièrement.

Comment sont les infrastructures ?

Le cadre de vie et l’emplacement en plein milieu du 5ème arrondissement sont notables. Il y a Louis-le-Grand, la bibliothèque Sainte-Geneviève et Sainte-Barbe, c’est vraiment super pour aller travailler n’importe quand ! On est entourés de gens qui travaillent, c’est stimulant. Le CDI est ouvert jusqu’à 22h. Mon parcours type, c’était d’aller au self, au CDI et ensuite dans des salles de cours qui restaient ouvertes le soir. Le lycée, c’est des vieux bâtiments. Les salles peuvent paraître un peu vieilles mais ce sont des salles de cours classiques. Il y a un gymnase, des cours de fitness sont proposés. Dans la cour, il y a un terrain goudronné, souvent il y avait des matchs de basket ou de foot.

L’internat des garçons en première année a été refait, et une partie de l’internat des deuxièmes années (mixte). Depuis que je suis partie, il y a peut-être eu d’autres rénovations, je ne suis pas au courant. C’est un internat classique. J’ai gardé ma coloc entre la première et la deuxième année : on s’entendait très bien. J’ai bien vécu la vie à l’internat.

Et pour la préparation aux concours ?

Nous avons été super bien préparés. Pour l’information, il y a un lien assez fort avec les anciens élèves. Ils reviennent pour des sessions d’entraînement aux oraux, à cette occasion ils donnent des informations et des astuces pour bien se préparer. H4 est plus portée sur la préparation aux parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP). Quand je passais mes oraux, l’edhec avait changé son format, mais nous étions au courant et bien informés.

Pourquoi choisir de faire sa prépa à Henri-IV ?

En tant qu’interne, j’ai rencontré des personnes des autres filières beaucoup plus facilement. J’ai gardé des amis qui sont un peu partout en France, dans plein d’écoles différentes.

En tant qu’étudiant en ECS, on nous a appris à aller au fond des choses. On pourrait croire qu’on y forme des bêtes de concours, mais l’idée c’était d’apprendre à réfléchir et à mener un raisonnement. Je pense que ça a vraiment fait la différence aux concours, à l’écrit notamment.

Quel est le meilleur conseil que l’on t’ait donné?

Même quand on est un peu démoralisé, il faut persévérer et continuer. Nous sommes un peu tous dans le même bateau, tous logés à la même enseigne. Il ne faut pas avoir peur ou baisser les bras. C’est normal d’avoir des coups de mou, mais tout le monde passe par ce genre de phases. On est tous pareils, même si certains paraissent plus sûrs d’eux.

Quand on vient de province, il faut aussi ne pas se brider et tenter les parisiennes (prépas comme écoles) si on en a envie et le niveau !

Voici le témoignage de Béatrice, ancienne hypokhâgne khâgne, promotion 2019 :

Pourquoi avoir choisi Henri-IV et une prépa Lettres ?

Pour mes vœux sur APB, j’avais présenté 6 prépas littéraires et 6 prépas commerce. Les prépas littéraires permettaient de présenter plus de concours et d’écoles, j’ai donc opté pour cette filière, et Henri-IV était mon premier vœu.

Comment s’est passée ta rentrée ?

C’était impressionnant parce que je savais que le niveau était très bon, et j’ai remarqué une différence de niveau parfois très importante entre les élèves de Henri-IV et celui de ceux venant d’autres lycées. Mais l’équipe enseignante était très pédagogue et bienveillante avec nous.

Je ne viens pas de Paris, j’étais donc en régime interne-externé, mais j’ai arrêté d’y prendre mes repas au milieu de la deuxième année. Ce régime est intéressant car il me permettait de rester travailler très longtemps dans l’établissement. Quant à la cantine, elle est en sous-sol, et on est avec les collégiens et les lycéens. C’était très bruyant et ce n’était franchement pas un moment de plaisir. Cela avait atteint un tel point qu’ils avaient séparé les collégiens et les lycéens, car les collégiens embêtaient trop les grands…

À Henri IV, l’ambiance est particulière. Au collège et au lycée, on peut constater que le niveau de vie des élèves est conséquent. C’est marquant quand on ne vient pas du milieu parisien.

Qu’en est-il du corps enseignant d’Henri-IV ?

Pour beaucoup, ce sont des personnages et ils en jouent. Personnellement, j’ai toujours réussi à trouver des profs avec lesquelles je m’entendais très bien. La plupart étaient très attentifs et extrêmement exigeants. Mais il n’y avait pas de mauvaise surprise : il fallait suivre leur méthode. Je note que certains professeurs peuvent avoir tendance à considérer qu’hors de l’ENS, point de salut. Il y a une course au résultat, parfois un peu au détriment de la santé des étudiants (surtout en prépa littéraire).

Je garde un très bon souvenir de mon prof d’histoire. C’est un ancien “mauvais élève” et il voulait tirer tout le monde vers le haut. D’autres professeurs (dont celui de littérature) estimaient que si tu ne faisais pas autre chose que de bosser, c’était de l’inconscience. Certains professeurs nous sacquaient, d’autres notaient normalement et ne cherchaient pas à infliger un électrochoc.

Comment sont les infrastructures d’H4 ?

Le Lycée est très beau mais c’est en très mauvais état. Les sanitaires ne sont pas assez nettoyés, les salles de classe sont froides, les conditions restent à améliorer.

Était-il possible de pratiquer une activité extra-scolaire ?

On était très encouragés à continuer le sport, ça comptait dans la moyenne. J’ai continué la boxe française de mon côté une à 2 fois par semaine, ainsi qu’à lire des livres juste pour mon plaisir et je me ménageais des petits temps de repos et de loisirs le soir. Il faut savoir s’écouter et respecter ses besoins.

Qu’était-il organisé pour vous aider avec les concours ?

On nous proposait de suivre des formations pour nous préparer aux concours des écoles de commerce, nous avons été préparé à tous les concours possibles de manière générale. Il faut avoir conscience que, Normale Sup, c’est 70 élèves recrutés aux concours. Certains professeurs avaient des œillères que j’ai pu trouver étouffantes (ndlr : le concours Normale Sup est un des plus difficile et le nombre de places offertes n’est pas très important). C’est un monde particulier avec des codes et des valeurs à part.

Que t’a apporté la prépa ?

Ma manière de réfléchir à évolué, je fais des plans de manière automatique, je structure mes idées très rapidement, je sais bien m’exprimer, je sais réfléchir. Et, par rapport à des prépas commerce, j’utilise plus les connaissances que j’ai acquises en culture générale. Ça me permet au quotidien de savoir réfléchir, ça m’a apporté une réelle efficacité dans le travail et ça m’a appris à prioriser les tâches.

Quel conseil donnerais-tu à un élève de prépa ?

Je me souviens que quand j’étais en première année (ou en deuxième année, je ne suis plus sûre),  j’avais peur de ne pas y arriver. Un proche m’a dit “demain, tu peux tout arrêter”. Ça m’a fait beaucoup de bien. Il faut sans cesse se rappeler que ce n’est pas grave. Il y a des tas de gens qui ne font pas de prépa, mais plus important : il est possible de très bien vivre sa prépa ! Je garde de très bons souvenirs, ça peut être un vrai moment de plaisir, j’ai passé de très bons moments avec mes amis.

Pourquoi avoir pris la décision de cuber ?

Je n’avais pas réussi mes concours. J’avais passé tous les concours mais je n’étais admissible nul part. Or, je m’étais dit “tout sauf cuber”. J’ai quand même cubé à H4. Au début, je n’étais pas contente. J’avais décidé de ne pas faire d’efforts pour m’intégrer à cette nouvelle classe, car il y avait une vraie différence de maturité entre nous. Mais j’ai eu la chance de cuber avec 2 très bonnes amies. Tout a changé pour cette troisième année : j’avais changé de logement, et de méthodes de travail, je travaillais en rentrant chez moi, j’étais beaucoup plus efficace. En classe, les sujets étaient différents, nous ne pouvions pas utiliser ce que nous avions vu l’année précédente, mais on s’est vite rendu compte que l’on avait beaucoup gagné, nous étions meilleures. J’ai vécu la khûbe plus sereinement que la carrée. Je note que c’est plus facile de cuber quand on a des potes. Et pour les concours, j’ai senti une réelle différence. Durant la première session, je n’avais qu’un seul stress, c’était de remplir ma copie. Durant la deuxième, j’avais complètement changé d’objectif, je me disais qu’il fallait que je fasse la meilleure copie possible. J’avais alors plus de recul et j’ai beaucoup mieux réussi. On n’a pas tous le même temps de mûrissement : j’ai mis beaucoup de temps à intégrer les contraintes académiques.

Pourquoi être restée dans le même établissement ?

Pour plusieurs raisons. La première est que H4 était la meilleure prépa donc je n’avais pas intérêt à changer. La deuxième, qu’il y avait un tiers de cube dans la classe et que mes meilleures amies y étaient (pour retenter l’ENS). Enfin, je m’entendais très bien avec mon professeur de géographie, ma spécialité, donc j’avais envie d’étudier à nouveau dans sa classe.

Vous pouvez aussi visionner sur youtube le témoignage de Théo, élève en MPSI.

6. Informations pratiques

Lycée Henri IV (Public)

23, rue Clovis

75005 Paris 5e Arrondissement France

Tél Accueil : 01.44.41.21.21

Fax : 01.43.29.95.21

Site internet

Référent handicap : ce.0750654d@ac-paris.fr

Responsable pédagogique : ce.0750654d@ac-paris.fr

Moins de 10% des élèves qui entreront en prépa en septembre auront une réelle chance d’intégrer une grande école du top 5.

En ferez-vous partie ?

En savoir plus

Lycéen : entrez de la plus belle des manières en prépa !

Maximisez vos chances de réussite en vous préparant efficacement à la rentrée de septembre