Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide Programme de français-philosophie en prépa scientifique : tout savoir

Programme de français-philosophie en prépa scientifique : tout savoir

En classe préparatoires scientifiques sont croisés des enseignements distincts au lycée :

  • la littérature, et
  • la philosophie.
Programme de français-philosophie en prépa scientifique : tout savoir

1. Une discipline mixte et des thèmes renouvelés chaque année

Ces deux disciplines sont enseignées de manière conjointe dans le cadre d’un programme dont les thèmes changent chaque année.

L’étude d’un thème repose toujours sur un texte philosophique (classique ou moderne, traduit ou français) et deux œuvres littéraires de genres et d’époques variés.

Le programme 2021-2022 des Classes préparatoires scientifiques en Français-Philosophie pourrait avoir pour thème L’ENFANCE, et porter sur les œuvres suivantes :

  • Aké les années d’enfance de Wole Soyinka (réédition à venir aux éditions Belfond)
  • Emile (Livres 1 et 2) de Jean-Jacques Rousseau
  • Contes d’Andersen, traduction par Marc Auchet – Livre de Poche classique n°16113

Les thèmes de 2020-2021 sont ceux de la force de vivre et de la démocratie.

Ce programme, défini par le Ministère, est officiellement annoncé avant la rentrée afin que les étudiants puissent lire les œuvres durant l’été. 

Chaque enseignant et prépa recommandera d’ailleurs la lecture de certaines éditions et d’éventuelles ressources complémentaires : pensez à consulter leurs sites ou à les contacter.

2. Développer les qualités intellectuelles nécessaires à un ingénieur

L’objectif du cours de français-philosophie est de permettre de développer les qualités intellectuelles nécessaires à un ingénieur :

  • la rigueur de la pensée,
  • la clarté dans l’expression,
  • la compréhension et la reformulation exacte des propos d’autrui,
  • l’invention et la problématisation d’un argumentaire.

Dans cette optique, deux objectifs sont généralement poursuivis lors de cet enseignement de deux heures en classe préparatoires aux grandes écoles, et notamment en première année :

  • l’acquisition des méthodes nécessaires au passage des épreuves écrites et orales des concours, et
  • travailler le programme à proprement parler.

3. Préparer aux épreuves de dissertation, de résumé de texte des concours et aux épreuves orales

L’objectif des épreuves des concours aux grandes écoles scientifiques est de vérifier les capacités de compréhension, d’argumentation et d’expression des candidats. Ce sont des qualités indispensables aux futurs métiers qu’ils exerceront.

Les épreuves écrites sont de deux types :

  • la dissertation telle que pratiquée au lycée, et
  • le résumé de texte, exercice nouveau pour le préparationnaire.

La dissertation figure dans toutes les banques d’épreuve et porte sur les œuvres au programme, elle croise le français et la philosophie. Les candidats sont invités à réfléchir méthodiquement sur un sujet, à montrer leurs qualités de synthèse en s’appuyant essentiellement sur les œuvres au programme. Il est tenu compte de la rigueur de la composition, de la correction et de la précision de la langue.

En revanche, tous les concours ne proposent pas un résumé de texte (il est par exemple associé à la dissertation à certains concours). L’exercice consiste à résumer un texte argumentatif portant sur le thème au programme en un nombre imposé de mots. Cet exercice permet de vérifier les capacités de compréhension, d’expression des candidats et leur aptitude à la concision.

Les épreuves orales, lorsqu’il y en a, requièrent l’acquisition d’une bonne culture générale. Il est donc conseillé de bien maîtriser les cours de littérature, d’histoire et de philosophie de première et de terminale. Vous serez préparés à cette épreuve lors des colles de première et de deuxième année.

L’usage d’une langue fluide, simple et moderne est requis.

La lecture des différents rapports de jury (recommandée) nous apprend que chaque année, les correcteurs et jurys mettent en garde contre les fautes d’orthographe, une conjugaison défaillante et un niveau de langage trop familier.

4. Des matières à ne pas négliger pour faire la différence au concours

Tout comme les épreuves de langues vivantes, les épreuves de français peuvent faire la différence le jour des concours. Ces épreuves sont discriminantes tant pour l’admissibilité (les écrits) que pour les admissions.

Cette matière participe de la formation intellectuelle globale du candidat aux grandes écoles d’ingénieur. Les compétences développées ne sont pas négligeables, et revêtent un poids certain dans les coefficients des épreuves des concours : à vos livres !

Moins de 5% des élèves qui entreront en prépa scientifique en septembre auront une réelle chance d’intégrer une grande école d'ingénieurs telle que Polytechnique ou une ENS.

En ferez-vous partie ?

En savoir plus

Actuels ou futurs préparationnaires, Edulide vous aide!

Maximisez vos chances de réussite en Math Sup et Maths Spé en vous préparant efficacement à la rentrée de septembre