Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide Faire 5/2 en prépa scientifique : comment réussir ?

Faire 5/2 en prépa scientifique : comment réussir ?

Vous avez décidé de faire une 5/2. Les concours sont passés, les résultats sont tombés : vous n’avez pas eu la ou les écoles que vous vouliez donc vous décidez de retaper votre deuxième année pour retenter votre chance aux concours.

Décider de faire une 5/2 n’est pas une décision que l’on prend à la légère, ce doit être un choix mûrement réfléchi. Vous avez pesé les pour et les contre et vous avez tranché.

Maintenant, toute la question est : comment réussir votre nouvelle deuxième année? Nous allons vous donner les clés d’une 5/2 réussie.

Sommaire :

  1. Prendre conscience qu’il faut être deux fois meilleur
  2. Se reposer durant l’été
  3. Faire le point sur ses axes de progression
  4. Se remettre dans le bain progressivement
  5. Faire un planning de travail et s’y tenir
  6. Faire des annales, des annales et encore des annales
  7. Travailler sur tout, ne pas faire d’impasse
  8. Éviter les temps morts, s’organiser pour tout optimiser
  9. Gérer son effort et son stress pour arriver dans les meilleures conditions possibles pour les concours
reussir 5 2 scientifique - corps article
Faire 5/2 en prépa scientifique : comment réussir ?

1. Prendre conscience qu’il faut être deux fois meilleur

Vous allez faire une 5/2 ou cuber. Le programme est inchangé puisqu’il s’agit d’un redoublement (sauf en cas de changement de programme au niveau national, mais cela n’arrive pas tous les ans et les changements sont en général peu importants). C’est donc avec une avance non négligeable que vous allez aborder cette nouvelle année, puisque vous connaissez déjà le programme, les cours, avez déjà fait des exercices et des annales. Et, cerise sur le gâteau, vous avez déjà passé les concours.

Vous pourriez vous dire que vous arrivez en terrain conquis et que vous ne pouvez que progresser (ce qui est vrai), mais que cela se traduira inéluctablement par de meilleurs résultats aux concours et donc l’intégration dans une meilleure école que celle que vous aviez réussi à avoir.

Mais, il n’en est rien. Vous le savez bien, les élèves de carré (ou khârré) ont un avantage (et vous en avez bénéficié) : celui de recevoir des points de bonification pour passer les concours pour la première fois.

Pour Polytechnique, l’avantage n’est pas tout à fait perdu. Les 3/2 reçoivent 30 points de plus à leurs épreuves d’admissibilité (pour être inscrit pour la première fois en deuxième année de prépa). Les 5/2 ne reçoivent plus que 20 points de bonification (ce sont les étudiants inscrits pour la deuxième fois en deuxième année). L’avantage n’est tout à fait perdu que la troisième fois que l’on est inscrit en deuxième année.

Quoiqu’il en soit, si vous partez avec une longueur d’avance en termes de connaissances et de préparation, vous perdez quelques points par rapport aux candidats présentant les concours pour la première fois avec lesquels vous êtes concurrents.

La 5/2 n’est donc pas une année faite pour vivoter et vous reposer tranquillement sur vos lauriers. Il va falloir travailler très sérieusement.

2. Se reposer durant l’été

Avant de se remettre au travail d’arrache-pied, reposez-vous! L’année qui vient de s’écouler a été éprouvante : vous avez appris, étudié, vous êtes entraîné, avez passez les concours (avez dû vous adapter comme nous tous à la crise sanitaire mondiale)…

Profitez de l’été pour recharger vos batteries à fond et veillez à arriver frais et dispo pour cette nouvelle année qui s’annonce, elle aussi, avec son lot de challenge et d’épreuves.

Apprenez à vous connaître : si vous avez besoin de déconnecter totalement pour vous ressourcer plus efficacement, faites le. Si, au contraire, vous êtes stressé à l’idée de perdre du temps et de ne pas tout optimiser, misez sur des activités ludiques et récréatives mais enrichissantes. Vous pouvez continuer de suivre l’actualité, pratiquer votre anglais via des films, des séries ou en écoutant la radio ou des podcasts. Vous pouvez également lire des livres qui vont enrichir votre culture personnelle sur les sciences ou les scientifiques. Vous pouvez enfin aller dans des musées ou la cité des sciences.

Bref, amusez-vous, reposez-vous et ressourcez-vous pour arriver en bonne forme à la rentrée.

3. Faire le point sur ses axes de progression

L’été est aussi l’occasion de mettre ce temps à profit pour prendre du recul. Après un mois, vous n’aurez plus la tête dans le guidon et vous serez plus à même de porter un regard objectif sur les deux années qui se sont écoulées, sur le travail que vous avez accompli et sur vos performances aux concours. 

Faites un vrai point et listez tout ce que vous ne maîtrisez pas encore et que vous devez retravailler et établissez une liste par ordre de priorité. Surtout, considérez qu’aucune matière ne doit être négligée et qu’il vous faudra réussir à tout travailler (ne serait-ce que pour ne pas perdre la main). Cela vous permettra de vous fixer des objectifs réalisables et définis dans le temps (ce qu’on appelle plus communément un planning!).

Si vous avez besoin d’aide pour y voir plus clair, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos professeurs, à des anciens ou des camarades de classe. Parfois, le regard d’un tiers permet de prendre plus de recul sur sa situation. Au besoin, faites appel aux services d’un professeur particulier passé lui aussi par les classes prépa et ayant réussi aux concours. Edulide peut vous trouver cette perle rare. N’hésitez pas à faire appel à nos services.

4. Se remettre dans le bain progressivement

Juste avant la rentrée, remettez-vous dans le bain progressivement. Reprenez un bon rythme de sommeil, une bonne hygiène de vie, afin d’arriver prêt à travailler.
Si vous sentez que vous avez besoin d’aide ou que vous voulez combler certaines grosses lacunes qui se seraient révélées durant les concours, pensez à faire un travail de préparation en amont. Faire une semaine de stage de remise à niveau ou de révision peut s’avérer payant et vous permettre d’aborder l’année de manière plus sereine en sachant que vous avez déjà travaillé sur vos points faibles.

5. Faire un planning de travail et s’y tenir

L’année de 5/2 doit vous apporter une véritable plus-value. Les cours et les programmes étant les mêmes (sauf à avoir choisi de faire 5/2 dans les rares classes ne réunissant que des élèves de cube), ce sera à vous de tirer profit au maximum de cette année en vous organisant en conséquences.

La clé de toute réussite est dans la préparation et dans l’organisation. Faites un planning de révision (vous savez ce que vous avez au programme et vous avez fait le point sur l’état de vos connaissances) et tenez-vous y.

Un travail régulier, effectué sur des plages horaires définies, permet de s’assurer de tout couvrir dans les temps voulus.

6. Faire des annales, des annales et encore des annales

En 5/2, pas de mystère : dans les matières scientifiques, la clé c’est de faire des annales, des annales et encore des annales. Il faut bien-sûr s’est assuré au préalable que l’on connaît parfaitement toutes les notions de cours. 

Vous avez l’opportunité de tout revoir du programme de la deuxième année, mais si vous avez accumulé des lacunes sur le programme de la première année, parlez-en avec vos professeurs et organisez-vous pour y consacrer le temps nécessaire. Adaptez votre planning de révisions en conséquence.

Si vous vous ennuyez en cours car vous êtes certain de déjà maîtriser ce chapitre, n’hésitez pas non plus à en parler avec votre professeur. Parfois, certains autorisent leurs élèves à ne pas y assister pour travailler de leur côté, ou, plus souvent, ils donnent d’autres exercices et d’autres annales pour que vous puissiez aussi progresser. Faites attention à tout, au détail dans vos démonstrations, aux exercices et questions plus originales qui sont déjà tombées…

7. Travailler sur tout, ne pas faire d’impasse

Si vous aviez fait des impasses durant votre 3/2, l’année de 5/2 doit être celle de la maîtrise parfaite de tous les points au programme (sinon, à quoi bon cuber?).

Dans les matières où vous avez eu de bonnes notes : travaillez pour ne pas perdre en efficacité, voir pour encore améliorer vos performances. 

Dans les matières où vous n’avez pas eu de bons résultats : 

  • comblez vos lacunes,
  • approfondissez vos connaissances, et
  • entraînez-vous.

Ne négligez ni vos matières à fort coefficient (nécessaires pour intégrer une école), ni les matières à petit coefficient (celles qui souvent permettent de se démarquer pour intégrer les meilleures écoles d’ingénieurs).

Faites attention, certains élèves ratent et passent totalement à côté de leur année de 5/2 car ils “lâchent” en cours de route et ne savent plus comment s’organiser. Ne tombez pas dans ce piège et veillez à vous entraîner comme on le ferait pour un marathon : montez progressivement en puissance pour atteindre votre rythme de croisière dès le deuxième mois. Les concours, cette fois-ci ne doivent pas vous échapper, ils ne doivent être qu’un examen parmi tant d’autres pour vous lorsque vous les passerez. Un entraînement très régulier vous permettra d’atteindre ce niveau de préparation.

8. Éviter les temps morts, s’organiser pour tout optimiser

L’année de 5/2, c’est votre année! C’est l’année où vous allez réussir vos concours (bien-sûr!) mais c’est aussi l’année où vous êtes tourné vers vous et l’organisation de cette année de prépa tourne autour de vos besoins. Vous n’êtes pas dans le même rythme qu’un 3/2, vous n’en êtes plus là. Mais vous n’êtes pas pour autant arrivé. Donc, évitez les temps morts et adoptez une organisation vous permettant d’optimiser votre travail pour que cela réponde à ce qu’il est nécessaire pour vous d’accomplir.
Encore une fois, prenez conseil auprès de vos professeurs, d’anciens, ou encore d’une professeur particulier qui saura vous comprendre et vous épauler afin d’optimiser votre préparation. N’assistez pas passivement à des cours que vous maîtriseriez déjà, faites des annales ou approfondissez vos connaissances sur ce thème.

9. Gérer son effort et son stress pour arriver dans les meilleures conditions possibles pour les concours

Si vous avez fait un planning de travail et de révision et que vous vous y tenez (quitte à passer à la suite si vous n’avez pas totalement remplis votre objectif : vous pourrez y revenir à un autre moment), vous devriez être dans les conditions optimales pour gérer votre effort et vous épargner le stress propre à ceux qui ne savent pas où ils vont ni comment ils vont y arriver.

C’est une méthode imparable pour, l’air de rien, accomplir de grandes choses. C’est ce qui a été fait tout au long de votre scolarité. Seulement, dans ce processus, vous n’étiez pas maître, ni du rythme auquel vous étiez astreint, ni du programme que vous étudiiez.

Durant cette année de 5/2, tous vos DS et tous vos concours blancs sont des épreuves de concours. Les concours en eux-même ne doivent être que des énièmes tests que vous passez. C’est en partant de ce principe que vous arriverez dans les meilleures conditions pour saisir sereinement cette deuxième chance que vous vous offrez !

Moins de 20% des élèves de prépa scientifique ont une réelle chance d’intégrer une des meilleures école d'ingénieurs.

En ferez-vous partie ?

En savoir plus

Étudiant de prépa : n'attendez pas pour vous remettre à niveau !

Maximisez vos chances de réussite en vous préparant efficacement dès à présent