Cours particuliers et préparation au bac oral d’anglais


En quelques clics, un professeur particulier adapté à vos besoins et vos ambitions

Réussir vos études avec le bon professeur

Mettez toutes les chances de votre côté

Recevez rapidement des propositions de cours de professeurs qualifiés

Gagnez du temps

Trouvez un professeur particulier d’anglais oral pour préparer le baccalauréat

Dépensez moins

Entrez en contact gratuitement avec des professeurs particuliers d’anglais oral


Résultats 1 - 10 sur 230

L’oral d’anglais au bac: thèmes et notions

Le programme d’anglais en Terminale s’appuie sur quatre thématiques, ou notions culturelles, qui permettent de donner un point d’ancrage aux cours de langue et sur lesquelles les élèves sont interrogés lors de l’épreuve orale de LV1 ou LV2 du baccalauréat: “mythes et héros,” “espaces et échanges”, “lieux et formes du pouvoir,” et “l’idée de progrès.”

Le thème Myths and Heroes permet d’évoquer la construction des histoires qui constituent le fondement de l’humanité, d’un lieu, d’une communauté, d’une identité collective. Le mythe se réfère à une fable ou une série de symboles faisant partie et ayant contribué à créer le patrimoine des récits oraux d’une communauté. Ces mythes se caractérisent par la présence de héros, de figures mythiques ou mythifiées, historiques et réelles ou fictifs, à la portée universelle pour ce qui est de la culture populaire, ou limitée à une contre-culture ou sous-culture où folklore et mythes ne cessent de se réinventer. Etudier et interroger les mythes et héros d’un pays ou d’une culture permet de mieux comprendre la façon dont l’aire culturelle anglophone interprète l’expérience et l’histoire humaine et construit tout autour des oeuvres et du matériel culturel pour la commenter et l’exprimer. Concrètement, des sujets abordés dans ce thème peuvent être par exemple l’apartheid et Nelson Mandela en Afrique du Sud, les droits civiques et le rêve américain (Martin Luther King, Jr., Rosa Parks, Barack Obama, etc.), la conspiration des poudres et Guy Fawkes dans la mémoire britannique contemporaine, et le rôle des médias dans la construction de mythes et de héros ou la chute de certaines figures héroïques de la politique, du sport, du divertissement, etc.

Le thème Spaces and Exchanges traite de la cohésion et de l’ouverture d’une société (pays et cultures) dans le monde. L’étude de la géographie d’un espace, à la fois visible (frontières, ensembles régionaux) et invisible (réseaux d’influence, circuits commerciaux, flux migratoires), permet de mettre en lumière l’évolution d’un espace, la constitution de nouvelles aires culturelles dépassant les frontières d’un Etat, l’appropriation d’espaces symboliques, l’évolution des repères mondiaux, les nouveaux modèles d’échanges, les conflits se superposent à des oppositions entre tradition et modernité. Il s’agit ainsi d’étudier le caractère endogène et exogène des espaces anglophones, les facteurs poussant des individus à quitter leur pays d’origine ou non, l’attrait des Etats-Unis pour les migrants, ou encore les conflits internationaux dans lesquels sont enchevêtrés les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne.

Le thème Places and Forms of Power renvoie aux relations et lieux spécifiques où sont représentés et où s’exercent l’autorité et le réseau d’influence d’un certain pouvoir politique, social, culturel, médiatique, économique. Etudier l’ensemble des relations complexes à travers lesquelles s’exprime le pouvoir permet d’interroger le bien-fondé de certaines formes de pouvoir, leur acceptation endémique, parfois intériorisée, leur influence positive, ou encore leur confrontation à des contre-pouvoirs. Des sujets possibles peuvent être l’influence de la NRA (National Rifles Association) sur le débat sur le port d’armes aux Etats-Unis, les médias comme “quatrième pouvoir” et l’opinion publique, le rôle des écoles et des universités dans la création de zones et figures d’influence et de pouvoir, les mouvements culturels comme lieux de rassemblement et d’unité (sports, festivals, etc.).

Enfin, le thème Idea of Progress permet d’étudier comment traditions, héritages, et résistance face au changement façonnent le processus de construction historique. Cette thématique permet d’aborder des enjeux relatifs au concept de progrès comme l’impact des nouvelles technologies sur l’isolement de certains personnes ou communautés, le rôle des réseaux sociaux sur la vie privée, le rôle d’Internet dans l’évolution des comportements et de la façon dont nous communiquons, les progrès sociaux (droits des femmes, les minorités etc.), les conséquences du progrès sur le fonctionnement de certaines sociétés (libertés, contraintes, aliénations, risques), la notion de modernité dans les arts, etc.


L’épreuve orale d’anglais au baccalauréat général et technologique

Que cela soit en évaluation en cours d’année ou en épreuve terminale, l’oral d’anglais compte pour le baccalauréat dans toutes les filières du bac général (ES, S, L) et technologique (STG/STMG, STI STL, ST2S, STI2D, STD2A, STL rénovée, hôtellerie et TMD).

Dans toutes les séries sauf en L, à savoir en ES, S, STI2D, STD2A, STL, ST2S, et STG/STMG, l’oral d’anglais est évalué au cours de deux épreuves face à un enseignant interne à votre établissement. L’épreuve de compréhension orale a lieu lors du second trimestre et consiste en une épreuve de 10 minutes sans préparation où vous écoutez un ou plusieurs courts extraits audio ou vidéo en lien avec l’une des notions étudiées pendant l’année. Après trois écoutes durant lesquelles vous prenez des notes, vous avez 10 minutes pour rédiger un résumé structuré de ce que vous avez entendu. L’épreuve d’expression orale a lieu lors du second trimestre et consiste en une épreuve de 20 minutes avec 10 minutes de préparation et 10 minutes de passage. Vous tirez au sort une notion au programme, et à l’issue des 10 minutes de préparation, vous avez 5 minutes de prise de parole en continu où vous devez présenter brièvement la notion étudiée et donner votre avis personnel (aspects positifs et négatifs, ce que vous en pensez personnellement, etc.) sur le sujet de façon claire. Vous avez ensuite 5 minutes d’entretien avec le professeur.

En L, l’expression orale est évaluée par un professeur externe à l’établissement, qui choisit un sujet parmi les notions et documents que vous avez étudiés pendant l’année. Après 10 minutes de préparation, vous passez devant le professeur pendant 20 minutes, avec 10 minutes de prise de parole en continu durant lesquelles vous présenter votre sujet, votre opinion, et les documents que vous pouvez utiliser comme support, et 10 minutes de conversation avec le professeur. Si vous avez choisi l’anglais comme option, cette épreuve est remplacée par une épreuve orale d'option où le professeur choisit parmi les dossiers que vous aurez constitué sur deux notions étudiées (comportant deux documents étudis en classe et un document de votre choix pour illustrer le thème). Après 10 minutes de préparation, vous passez devant le professeur pendant 30 minutes avec 10 minutse de prise de parole en continu durant lesquelles vous présentez le sujet et justifiez votre choix de document, et 20 minutes d’interaction avec le professeur. A l’issue d’une de ces deux épreuves, vous passez ensuite l’épreuve obligatoire de LELE (littérature étrangère en langue étrangère) devant un examinateur externe qui choisit l’une des thématiques du programme parmi les dossiers que vous aurez constitué comportant trois extraits d’oeuvres étudiées en classe (roman, nouvelle, pièce de théâtre, poèmes, etc.) et des documents de votre choix entrant dans le registre de la réception de l’oeuvre (critique, adaptation, illustrations, etc.). Après 10 minutes de préparation, vous avez 10 minutes de prise de parole en continu pour présenter votre dossier et justifier du choix de vos documents, et 10 minutes de conversation avec le professeur.


Réussir l’oral d’anglais au bac: conseils, entraînement, cours particuliers

Pour être sur de réussir l’oral d’anglais au baccalauréat, il faut surtout bien se préparer et s’entraîner en amont et ne pas venir le jour de l’oral les mains dans les poches. Pensez par exemple à non seulement relire vos cours sur les différentes notions au programme, mais aussi à préparer les sujets en avance, trouver des pistes ou même une problématique pour chaque notion en la reliant à un enjeu, une figure, ou un thème général et un ou plusieurs documents que vous aurez étudiés en classe, de façon à ne pas perdre vos moyens le jour de l’examen. Faites des fiches de vocabulaire par thème. Entraînez-vous à parler en continu sur un thème choisi au hasard. Surtout, il faut avoir à l’esprit que vous ne serez pas tant jugés sur le fond de votre argument et sur vos connaissances précises d’un sujet, mais sur votre anglais oral et votre capacité à comprendre l’anglais et vous exprimer en anglais. Les thèmes, bien qu’intéressants, ne sont que les conduits à l’exercice de la langue. Ainsi, il est important de vous entraîner à parler et à comprendre l’anglais. Suivre des cours particuliers d’anglais oral peut être un bon moyen de vous exercer avec un professeur particulier qui vous corrige sur votre prononciation, votre expression, et vous aide à améliorer votre niveau de langue, à parler avec un rythme régulier, et surtout à avoir une conversation en anglais. En effet, il ne faut pas oublier que l’interaction avec le professeur compte pour la moitié de la note finale. Il faut dont apprendre à être réactif aux questions posées, donner librement son opinion, et ne pas hésiter à prendre part à l’échange et ne surtout pas laisser le professeur faire un monologue. Vous pouvez également vous exercer à faire des présentations structurées suivant un plan organisé en plusieurs parties (introduction, deux ou trois idées principales, et conlusion) en pensant à utiliser des connecteurs logiques qui peuvent également vous aider durant votre prise de notes rapide.