Cours particuliers de mathématiques en prépa BCPST


En quelques clics, un professeur particulier adapté à vos besoins et vos ambitions

Réussissez les concours Agro-Véto-ENS en préparant efficacement les épreuves de mathématiques


Soyez préparés aux épreuves de mathématiques des concours Agro-Véto (A BCPST, B ENV - B Bio, C ENV - C Bio...) par des professeurs particuliers qui connaissent parfaitement les exigences des concours que vous allez passer. Voici leur profil : 

  • Diplômés et étudiants issus des écoles vétérinaires (ENV Alfort, Oniris Nantes, VetAgroSup Lyon, ENV Toulouse...), des meilleures écoles d'agronomie (AgroParisTech, Montpellier SupAgro...), des meilleures écoles d'ingénieurs (Polytechnique, Centrale-Supélec, Ponts et Chaussées, ENSAE...), des meilleures universités scientifiques (Université Pierre et Marie Curie, Université Paris Sud...) et des Ecoles Normales Supérieures (Ulm, Lyon, Cachan)
  • Agrégés de mathématiques
  • Certifiés en mathématiques


Quelque soit votre lieu d'habitation, vous pouvez bénéficier des cours particuliers du professeur de votre choix grâce aux cours à domicile ou à distance (webcam)


    Résultats 1 - 10 sur 112


    Suivre des cours particuliers de mathématiques en BCPST

    Dans la filière biologie-géologie des classes préparatoires scientifiques, le volume horaire des cours hebdomadaires et les coefficients aux concours des mathématiques est moins conséquent qu’en maths sup et maths spé, avec 8 heures de cours en BCPST 1 et 7 heures en BCPST 2. Néanmoins, l’apprentissage des mathématiques ne saurait être moins important dans la voie agro-véto des prépa scientifiques où il est tout aussi nécessaire d’acquérir un bagage de méthodes scientifiques ainsi qu’une démarche scientifique rigoureuse propre aux mathématiques à extrapoler aux autres matières scientifiques.


    Les cours de mathématiques en BCPST ont un objectif double. Ils permettent d’abord aux étudiants de classe préparatoire d’approfondir leur culture scientifique générale en leur donner les outils pour manipuler quelques domaines fondamentaux des mathématiques comme l’algèbre linéaire, l’analyse, et les probabilités. Au cours des enseignements et des travaux dirigés, les étudiants pratiquent régulièrement le raisonnement mathématiques qui contribue à former leur futur esprit de scientifique, d’ingénieur, ou d’enseignant-chercheur. Cet ensiegnement leur permet notamment d’acquérir une certaine rigueur de raisonnement, un esprit critique, une maîtrise du processus de contrôle et d’analyse des hypothèse, ainsi qu’un sens de l’observation et de la déduction qui sont les outils de base indispensables à tout scientifique. Dans un deuxième temps, les cours de mathématiques fournissent aux élèves de BCPST les outils de représentations et le langage utilisés dans les autres disciplines scientifiques, c’est-à-dire les techniques de modélisation d’un phénomène ou d’un problème permettant de les traduire dans un langage scientifique.


    Le programme de mathématiques en BCPST n’a pas pour objectif de former des professionnels des mathématiques, mais de donner aux élèves préparant les concours agro-véto les outils mathématiques pour faire face à diverses situations, et même pour être capable de dialoguer avec des mathématiciens spécialistes dans le cadre de leur future profession. A l’issue de leurs deux ou trois années de prépa, les étudiants de BCPST doivent être capables de mettre en oeuvre des stratégies de résolution face à un problème, de modéliser un problème en le traduisant dans un langage mathématique, de représenter un objet mathématique dans le registre le plus adapté (courbes, graphes, arborescences, tableaux), de raisonner et argumenter en menant une démonstration et en confirmant (ou infirmant) des conjectures, de calculer et mettre en oeuvre des algorithmes à l’aide des symboles et du langage mathématique et de contrôler les résultats, et de communiquer à l’écrit et à l’oral une solution en la présentant de manière rigoureuse et en défendant leur raisonnement à l’oral. 


    Le programme de mathématiques en BCPST 1: algèbre linéaire, analyse, probabilités

    Les cours de mathématiques en première année de prépa agro-véto se situent dans la continuité des cours de Terminale S. Comparé aux autres filières scientifiques des classes préparatoires, le programme de BCPST est décidément moins théorique et s’intéresse davantage aux applications des mathématiques sur des exemples en rapport avec les enseignements de biologie, physique, chimie, et sciences de la terre. Le programme est essentiellement composé de chapitres portant sur l’algèbre linéaire, l’analyse, et les probabilités, en révisant et approfondissant les acquis de Terminale S. 


    Les cours de mathématiques au premier semestre de BCPST

    Au premier semestre, les premiers chapitres portent sur le vocabulaire de la logique et des ensembles, les nombres (nombres entiers, nombres réels, nombres complexes), la trigonométrie, les méthodes de calcul (symboles somme et produit, coefficients binomiaux, triangle de Pascal, formule du binôme), le vocabulaire des applications (composition, injection, surjection, bijection, application réciproque, composée de deux bijections, réciproque de la composée), et le dénombrement (problèmes combinatoires, vocabulaire).


    Les chapitres d’analyse portent sur les suites usuelles, les fonctions usuelles (fonctions majorées, minorées, bornées, monotones, fonctions racine carrée, exponentielle et logarithme népérien, logarithme décimal, fonctions puissances, fonctions circulaires, fonctions partie entière et valeur absolue), les dérivées et les primitives, les équations différentielles linéaires à coefficients constants, et les suites réelles (suites majorées, minorées, bornées, monotones, convergence et divergence, théorème de la limite monotone, suites adjacentes).


    Les chapitres d’algèbre linéaire portent sur les systèmes linéaires (systèmes d’équations linéaires, systèmes linéaires équivalents, méthode du pivot de Gauss, rang et résolution d’un système), les matrices, et les polynômes (somme et produit de polynômes, coefficients, polynôme dérivé, racines d’un polynôme, théorème d’Alembert-Gauss). Parmi les autres chapitres abordés figurent des cours de géométrie (produit scalaire dans le plan ou dans l’espace, droites et cercles dans le plan, droites et plans dans l’espace) et de statistique (statistique descriptive, statistique univariée, statistique bivariée). 


    Les cours de mathématiques au deuxième semestre de BCPST

    Aux deuxième semestre, les cours d’analyse continuent avec des cours sur les limites et la continuité (comparaison de fonctions, théorème des valeurs intermédiaires, bijections continues, théorème de la bijection), la dérivation (dérivée en un point, fonction dérivée, théorème de Rolle et conséquences, dérivées d’ordre supérieur), les développements limités et les études de fonctions (recherche d’asymptotes), l’intégration, les équations différentielles (équations du premier ordre, équations du second ordre, principe de superposition), et les fonctions réelles de deux variables réelles.


    Les chapitres de probabilités portent sur les concepts de base des probabilités (vocabulaire des expériences aléatoires et probabilités, étude du conditionnement) et les variables aléatoires finies (couples de variables aléatoires finies, loi certaine, loi uniforme, loi de Bernoulli, loi binomiale, loi hypergéométrique). Enfin, les cours d’algèbre linéaire abordent les espaces et sous-espaces vectoriels et les applications linéaires et matrices


    Le programme de mathématiques en BCPST 2: géométrie, probabilités, algèbre linéaire

    En deuxième année, le programme de mathématiques de BCPST approfondit celui de BCPST 1 afin de consolider les acquis de première année avec des chapitres de révision en calcul et raisonnement, et met l’accent sur la notion de modélisation où les mathématiques rencontrent les autres disciplines scientifiques, notamment dans le cadre des T.I.P.E


    Les chapitres de révisions en BCPST 2 portent sur les suites, les fonctions, le dénombrement, la statistique descriptive, les nombres complexes et les polynômes, les systèmes linéaires et les matrices, les intégrales, les équations différentielles, la géométrie, et les fonctions de deux variables. En algèbre linéaire, les cours abordent les espaces vectoriels, les applications linéaires et les matrices (cas de la dimension finie, changement de base), les valeurs propres et les vecteurs propres (éléments propres, diagonalisation).


    Les cours de géométrie portent sur le produit scalaire dans Rn (bilinéarité, écriture matricielle, norme euclidienne, inégalité de Cauchy-Schwarz et inégalité triangulaire, vecteurs orthogonaux, théorème de Pythagore, projection orthogonale), et ceux de statistique portent sur les théorèmes limites et la statistique inférentielle (vocabulaire de l’échantillonage et de l’estimation, théorèmes limites, inégalité de Bienaymé-Tchebychev, loi faible des grands nombres, théorème central limite, applications statistiques). Enfin, les chapitres de probabilités portent sur les concepts de base des probabilités et des variables aléatoires (séries réelles, notion de probabilité, variables aléatoires réelles, espérance et variance), les variables aléatoires à densité (intégrales généralisées, variables aléatoires admettant une densité, loi uniforme, loi exponentielle, loi gaussienne, sommes de variables aléatoires à densité indépendantes), les variables aléatoires réelles discrètes (loi de Poisson, loi binomiale, loi géométrique), et les couples de variables aléatoires discrètes (séries doubles à termes positifs, couples de variables aléatoires discrètes).