Cours particuliers de sciences de l’ingénieur en prépa

Résultats 1 - 10 sur 64


Suivre des cours particuliers de SI en MPSI, PCSI, PTSI, MP, PSI et PT

L’enseignement de sciences de l’ingénieur (SI) regroupe les disciplines ayant un rapport avec le métier d’ingénieur. On y trouve notamment de la mécanique, du génie civil, de l’électronique, de l’automatique ou encore de l’informatique. Son apprentissage peut avoir été abordé dès le lycée pour les élèves ayant choisi une classe de 1ère S option SI. Il n’est cependant pas obligatoire d’avoir suivi cette filière pour entrer en classe préparatoire scientifique, dans laquelle les sciences de l’ingénieur occupent une place de la première importance. Il s’agit alors d’une matière difficile à maîtriser qu’il faut travailler régulièrement et intensément, notamment dans les classes préparatoires PT et PSI.

Des cours particuliers en sciences de l’ingénieur sont à ce titre de très bons atouts pour un élève en classe préparatoire, afin de revoir les points difficiles du programme, d’acquérir une méthodologie rigoureuse dans l’application des exercices et de s’entraîner aux épreuves des concours d’entrée aux écoles d’ingénieursUn bon professeur de SI sera, de préférence, lui-même passé par les meilleures écoles d’ingénieurs de France (telles que Polytechniques ou l’ENS) et par une classe prépa scientifique (MPSI, PCSI, PTSI, MP, PSI, PT) et/ou sera agrégé en sciences de l’ingénieur. Dans tous les cas, l’expertise est un élément clef de son parcours pour aider à son tour un étudiant à préparer les concours d’entrée aux écoles d’ingénieur, très sélectifs. Un professeur de SI aura l’avantage d’offrir un suivi personnalisé et régulier à l’étudiant. Cette matière exigeant beaucoup de pratique et une assimilation rapide du cours, un tel accompagnement pourra faire la différence au regard de ses progrès. 


Les sciences de l’ingénieur en MPSI et MP

Le programme des sciences industrielles de l’ingénieur en MPSI prépare à celui de MP et s’inscrit dans la continuité des programmes du lycée. Il a pour finalité de doter l’étudiant des connaissances et les capacités fondamentales à la poursuite des études dans la classe prépa suivante ainsi qu’à la poursuite, plus tard, d’un cursus d’ingénieur, d’enseignant chercheur ou de scientifiqueLe programme de sciences de l’ingénieur en MPSI et MP a divers objectifs. Il prépare tout d’abord l’élève à entrer dans un environnement où les systèmes industrielles changent sans cesse pour des raisons économiques et écologiques et établissent ainsi une série de contraintes sur le travail de l’ingénieur: l’un des apprentissages fondamentaux de l’élève en SI se trouve dans la capacité à s’adapter, à communiquer et à inventer des solutions pour maîtriser son environnement. 

À ce titre, les sciences de l’ingénieur en MPSI puis en MP forment l’étudiant à une analyse fonctionnelle et structurelle d’un système, la vérification des performances attendues de celui-ci, l’évaluation des expériences en comparaison à un cahier des charges, la prévision des performances d’un système via des modélisations, d’analyse les écarts de performance et de proposer des solutions pour améliorer les performances. En somme, le programme de sciences de l’ingénieur en MPSI et MP met l’accent sur l’analyse et la réactivité et inventivité suite à cette analyse afin d’optimiser la performance d’un système par le règlement des écarts de fonctionnement entre ce qui est attendu et ce qui est à l’oeuvre dans ce système.


Les sciences de l’ingénieur en PCSI et PSI

 Les objectifs de la formation en sciences de l’ingénieur pour les classes prépa PCSI et PSI sont similaires à ceux des filières MPSI et MP. Il s’agit ici d’apprendre les connaissances et étudier les outils afin d’analyser un système industriel, de prévoir et maîtriser ses performances et d’innover son fonctionnement au cours du temps. Là encore, le futur ingénieur doit être capable d’adaptabilité, de créativité et de réactivité pour mener à bien ses projets. Ces objectifs de l’enseignement en sciences industrielles de l’ingénieur étant très vaste, cela laisse au professeur une assez grande liberté dans l’organisation de son cours, dans sa méthode pédagogique et ses choix de problématique. C’est pourquoi un professeur particulier en sciences de l’ingénieur peut permettre à l’élève de mettre en perspective ce qu’il a vu en cours et d’aborder la matière, et notamment les concours d’entrée en école d’ingénieurs, sous un autre angle. Il y a bien des façons d’aborder le métier d’ingénieur et de scientifique et un esprit ouvert à toutes les possibilités d’agir sur un système sera toujours valorisé. 

Le programme est toutefois structuré selon des séquences correspondant à des compétences acquises par l’élève. Celui-ci doit être capable d’analyser un système, de le modéliser, de résoudre des problèmes, d’expérimenter afin de trouver des solutions, de concevoir ces opérations et enfin de communiquer les informations liées à ses démarches.


Les sciences de l’ingénieur en PTSI et PT

Pour les classes prépa PTSI et PT, les sciences de l’ingénieur présentent cette même vocation d’anticipation, de conception, de création et d’intégration qui mène le futur ingénieur à pouvoir maîtriser dans une certaine mesure le cycle de vie d’un produit, depuis le cahier des charges présentant les performances attendues jusqu’à la création du produit sous forme de prototype. C’est par la maîtrise de la conception et de la modélisation, qui permet d’évaluer le fonctionnement d’un produit et d’expérimenter ses performances, que le futur ingénieur pourra valider ou non des choix de construction. 

L’observation, l’analyse et la caractérisation des écarts entre la performance attendue et la performance réelle d’un produit ou d’un système mettent les étudiants de PTSI et de PT face à une approche transversale essentielle à la compréhension de systèmes et produits industriels eux-mêmes pluritechnologiques. La démarche de l’ingénieur sera donc d’aller et venir entre le système réel et le système modèle, afin d’intervenir sur l’un ou l’autre, et l’adapter en fonction des besoins et des contraintes environnementales (économiques, écologiques, etc). Il devra, pour cela, faire appel à des connaissances solides en mathématiques et en physique, dans la mesure où les sciences industrielles de l’ingénieur exigent un mélange interdisciplinaire pour mieux comprendre des domaines scientifiques et technologiques variés.

Ainsi, à l’issue de sa formation en sciences de l’ingénieur en classe préparatoire scientifique, l’étudiant et futur ingénieur doit être apte à faire face à n’importe quelle situation industrielle, aussi surprenante et innovante soit-elle. 




// //