Cours particuliers de biologie et géologie en prépa BCPST


En quelques clics, un professeur particulier adapté à vos besoins et vos ambitions

Brillez lors des épreuves de biologie et de géologie des concours Agro-Véto et intégrez une école vétérinaire, l'une des meilleures écoles d'agronomie ou une école normale supérieure (ENS)

Nos professeurs particuliers vous vous aider, avec des cours particuliers, à réussir des exercices telles que la synthèse ou l'analyse de documents. Voici leur profil :

-Agrégé en sciences de la vie - sciences de la terre et de l'univers (SV-STU)

-Certifié en sciences de la vie et de la terre

-Diplômé ou étudiant issu d'une école normale supérieure (ENS Ulm, Lyon ou Cachan) filière biologie ou géologie, d'une école vétérinaire, d'une école d'agronomie ou d'une université

-Docteur en sciences de la vie ou en géologie


Voici la liste des professeurs particuliers prêts à vous aider sous forme de cours particuliers à domicile ou à distance (webcam) :


Résultats 1 - 10 sur 116


Suivre des cours particuliers de biologie et géologie en prépa BCPST

C’est sans surprise dans la filière spé bio des classes préparatoires scientifiques que les cours de SVT représentent le volume horaire hebdomadaire le plus conséquent avec huit heures de biologie et géologie par semaine en première et deuxième année de BCPST. Les épreuves de synthèse de biologie, d’analyse de documents en SVT, d’oral et d’épreuve pratique en biologie sont pour cause les épreuves avec les plus grands coefficients aux concours agro-véto, à savoir le concours A ENV pour intégrer une école nationale vétérinaire, le concours A Bio pour intégrer une école d’ingénieurs agronomes ou agroalimentaires, le concours PC Bio pour intégrer une école d’ingénieurs en physique ou chimie, le concours G2E pour intégrer un départment de géologie dans une école, le concours Archimède, et le concours Inter-ENS pour intégrer une Ecole normale supérieure ou Ponts ParisTech en biologie ou géologie. 


Les compétences à maîtriser en SVT pour poursuivre des études d’ingénieurs ou vétérinaires

Le programme de SVT en BCPST poursuit les acquis de Terminale S tout en les approfondissant à travers des nouvelles notions introduites dès la première année. La classe prépa BCPST vise à conduire les étudiants à acquérir certaines compétences expérimentales et théoriques leur permettant de poursuivre leurs études dans une école à l’issue de la prépa. Les étudiants doivent ainsi être capable d’analyser une situation ou un phénomène observé et de poser une problématique, de résoudre cette problématique par des procédés d’investigation et d’expérimentation (élaboration d’un protocole expérimental, évaluation de l’ordre de grandeur des phénomènes et de leurs variations, respect des règles de sécurité et de déontologie), et de construire une argumentation en structurant un raisonnement et une démonstration, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral, de façon scientifique, claire et synthétique. 


Le programme de sciences de la vie en BCPST

Le programme de biologie en BCPST se compose de quatre grands thèmes développés tout au long des deux années de prépa. La première partie aborde la biologie cellulaire et moléculaire en étudiant l’organisation fonctionnelle des molécules du vivant, c’est-à-dire la relation entre la nature chimique des constituants du vivant, leurs propriétés, réactivité et fonctions biologiques. Une deuxième partie sur la biologie des organismes s’intéresse à un système en interaction avec son environnement, à savoir l’organisme, en s’appuyant d’abord sur des exemples d’organismes animaux, puis en élargissant en deuxième année à l’organisme vivant. La troisième partie s’intéresse aux populations, aux écosystèmes et à la biosphère en étudiant la mise en place de l’organisation des organismes en populations, et des populations en espèces et communautés et les relations interspécifiques nées de ces organisations. Enfin, la dernière partie aborde la dynamique de la biodiversité, en étudiant les génomes et leur expression pour montrer en BCPST 1 la nature et la transmission du matériel génétique, et en BCPST 2 la notion d’évolution et les processus évolutifs, qui seront notamment étudiés à travers l’angle de la classification phylogénétique. Le programme est évidemment complété par de nombreuses séances de TP au cours de l’année. 


Le programme de biologie en BCPST 1: biologie cellulaire et moléculaire, biologie des organismes

Au premier semestre, le cours de sciences de la vie aborde dans un premier temps l’organisation fonctionnelle des molécules du vivant par une étude des molécules organiques de l’eau et des macromolécules qui sert de rappel de cours de Terminale S (atomes de carbone, glucides, lipides, acides alpha-aminés, liaison peptidique, nucléotides, acides nucléiques, protéines), puis une étude de la membrane et des échanges membranaires (organisation et propriétés des membranes cellulaires, échanges, différence de potentiel électrique, transmission synaptique). Le programme aborde ensuite le deuxième thème, à savoir la biologie des organismes, en étudiant l’organisme vivant comme un système physico-chimique en interaction avec son environnement et en prenant comme exemple l’organisme animal et son milieu sous un angle taxonomique, écologique, agronomique et technologique. En fin de semestre, les cours de biologie se tournent vers le thème de la biodiversité avec une introduction à la génomique structurale et fonctionnelle (génome des eubactéries, génome des Eucaryotes, expression du génome) et une étude de la réplication de l’information génétique dans le cycle cellulaire et la mitose en particulier. 


Au deuxième semestre de BCPST 1, l’étude de la biologie cellulaire se poursuit avec un chapitre sur le métabolisme cellulaire (réactions chimiques du vivant, biosynthèses, aspects énergétiques, transferts de matière) et un chapitre de synthèse sur l’organisation fonctionnelle de la cellule (cellule eucaryote et eubactérienne). L’étude de la biologie des organismes se poursuit avec un chapitre sur l’ontogenèse et la reproduction en prenant comme exemple des organismes animaux et végétaux comme les Angiospermes (reproduction sexuée et asexuée, cycle de reproduction, rapprochement des gamètes, développement embryonnaire). Enfin, l’étude de la biodiversité se poursuit avec des cours sur la diversification des génomes qui abordent notamment la diversité des mutations, le brassage génétique, et la diversification des génomes. 


Le programme de biologie en BCPST 2: reproduction, diversité et évolution, intégration de la fonction circulatoire à l’échelle de l’organisme

Au premier semestre, les cours de biologie des organismes sont étendus à l’étude de l’organisme humain en étudiant l’intégration d’une fonction à l’échelle de l’organisme et en interaction avec l’environnement, d’abord la fonction respiratoire, puis avec la fonction circulatoire (débit sanguin, cycle et débit cardiaque, fréquence systolique, pression artérielle, résistance vasculaire, adaptation à l’effort physique, boucles de contrôle, hémorragie). Les chapitres sur la biologie des organismes abordent également la diversité morpho-fonctionnelle des Angiospermes (nutrition en liaison avec le milieu, développement) et la diversité morpho-fonctionnelle des organismes pluricellulaires et des organismes unicellulaires. Le troisième thème du programme est introduit en BCPST 2 avec un premier chapitre sur les populations et leur dynamique, et les cours sur la biodiversité se poursuivent avec un chapitre sur les mécanismes de l’évolution


Au deuxième semestre, les cours sur les populations se poursuivent avec un chapitre sur les écosystèmes, leur structure et leur fonctionnement, et un chapitre sur les flux et les cycles géochimiques qui prend comme exemple le cycle du carbone. Enfin, l’étude de la biodiversité s’achève sur une approche phylogénétique de la biodiversité, qui vise à aborder les branches du classement des être vivants en passant par la classification phénétique, biologique et phylogénétique. 


Le programme de sciences de la Terre en BCPST

En huit grand thèmes, le programme de géologie en BCPST a pour ambition de présenter aux étudiants la Terre solide en prenant en compte les géosciences appliquées dans des sociétés pouvant faire face à divers problèmes, comme les risques naturels, la question de l’approvisionnement en ressources naturelles, ou encore la pollution. Le programme s’articule autour d’un travail de terrain à travers l’utilisation et l’exploitation de cartes géologiques, topographiques, géophysiques et tectoniques. Les huit thèmes abordés au cours des deux années de prépa sont les suivants: la Terre en tant que planète active, les risques et les ressources (les géosciences et l’Homme), la géologie en tant que science historique, la carte géologique, le magmatisme, le phénomène sédimentaire, les déformations lithosphériques et les transformations minérales associées, et les grands ensembles géologiques


Le programme de géologie en BCPST 1: la Terre, le magmatisme et le phénomène sédimentaire

Au premier semestre, le programme de géologie aborde dans un premier temps l’étude de la planète Terre, ses enveloppes solides, liquides et gazeuses et leur dynamique. Dans un deuxième temps sont abordés les risques liés aux géosciences et en particulier à la géodynamique terrestre comme les aléas et les phénomènes géodynamiques externes et internes (éboulement, tempête, cyclone, inondation, séisme, éruption volcanique, tsunami), ainsi que les ressources géologiques. Le programme s’intéresse ensuite à l’étude historique et chronologique de la géologie à travers des rappels de Terminale S sur la datation relative et la datation absolue (superposition, recoupement, inclusions, biostratigraphie, radiochronologie, échelle). Les étudiants sont également introduits à l’étude de la carte géologique et aux notions et techniques de surface topographique, levers de terrain, forages, calculateur numérique, systèmes d’information géographique et cartes géophysiques. 


Au deuxième semestre, le programme aborde le thème du magmatisme avec des cours portant sur les modes d’expression des magmas et les processus fondamentaux du magmatisme (production des magmas primaires, évolution des liquides basaltiques), et le thème du phénomène sédimentaire avec des cours portant sur les modelés des paysage et les transferts de matériaux en surface (érosion, altération, hydrolyse des silicates), sur la sédimentation des particules et des solutés, et sur les bassins sédimentaires et la formation des roches. 


Le programme de géologie en BCPST 2: transformations lithosphériques et ensembles géologiques

Au premier semestre, le programme de sciences de la Terre porte sur les deux derniers thèmes du programme, à savoir les déformations lithosphériques et transformations minérales associées et la première partie du cours sur les grands ensembles géologiques. Dans un premier temps, les cours de géologie abordent les déformations des matériaux de la lithosphère (rhéologie, sismogenèse, objets de la déformation) ainsi que les transformations minérales du métamorphisme. L’étude des ensembles géologiques porte sur l’océan, c’est-à-dire sur la structure et le devenir de la lithosphère océanique, les marges de l’océan, et le couplage océan/atmosphère. 


Au deuxième semestre, l’étude des grands ensembles géologiques s’achève avec une étude des chaînes de montagnes et de quelques grands ensembles structuraux de France comme des bassins sédimentaires, des massifs anciens, et quelques îles océaniques françaises.