Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide École de l’Air et de l’Espace : tout savoir

École de l’Air et de l’Espace : tout savoir

Vous rêvez d’intégrer l’armée, de devenir officier aviateur, de faire vôtre la devise de l’École de l’Air et de l’Espace et “Faire face” ? Cette grande école militaire française située à Salon-de-Provence forme des officiers sous contrat ainsi que des officiers de carrière afin qu’ils puissent intervenir en opération à des postes de commandement.

Voici toutes les informations à savoir concernant cette grande école unique en son genre.

Sommaire :

  1. L’histoire de l’École de l’Air
  2. Une grande école d’ingénieurs
  3. Des recrutements sur concours externes et internes
  4. L’EA forme des officiers de carrière et des officiers sous contrat
ecole air espace tout savoir - corps article
L’École de l’Air et de l’Espace : tout savoir

1. L’histoire de l’École de l’Air

En 1922 fut créée l’École militaire de l’Air et d’application de l’aéronautique. Implantée à Versailles en 1935, la première promotion de l’Ecole de l’air prit le nom de “capitaine Guynemer” et l’Ecole de l’Air adopta sa devise “Faire face”.

C’est en 1937 que l’école s’installa à Salon-de-Provence. Elle déménagea temporairement à Collioure au Château des Templiers durant la Seconde Guerre mondiale.

En 1946, l’École de l’air fut remaniée pour regrouper l’école de l’air et l’école militaire de l’air.

De 2002 à 2006, le Centre de recherche de l’armée de l’Air et de l’Espace s’installa sur le site de Salon-de-Provence et un groupement des écoles d’administration de l’armée de l’air et de l’espace fut créé afin de regrouper l’école des commissaires de l’air et l’école de gestion et d’administration de l’armée de l’air et de l’espace.

En 2009, l’école fut qualifiée pour le programme ERASMUS, permettant ainsi à ses élèves de participer à des échanges avec des écoles étrangères.

Depuis 2019, l’école se modernise. Elle devient un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel de type Grand Établissement. Si elle reste attachée à sa mission première consistant à former les futurs chefs militaires, elle tient à pouvoir diversifier son offre de formation en valorisant ses savoir-faire dans le milieu de l’aérospatial et à développer ses activités de recherche et d’innovation.

2. Une grande école d’ingénieurs

L’École de l’Air fait partie des 4 grandes écoles militaires françaises avec :

  • l’École Polytechnique,
  • l’École spéciale militaire Saint-Cyr, et
  • l’École navale.

Grande école militaire de l’air et de l’espace, l’École de l’air forme tous les officiers aviateurs.

C’est une école de commandement qui s’appuie sur trois axes de formation :

  • une formation de combattant et de chef militaire, afin de développer les aptitudes au commandement nécessaires à la tenue d’une premier poste en milieu opérationnel,
  • une formation académique d’expert du milieu aéronautique et spatial,
  • une formation aéronautique avec la délivrance d’un premier brevet aéronautique de vol à voile.

Grande école d’ingénieurs, elle est habilitée par la CTI à délivrer le diplôme d’ingénieur et elle délivre un master en Sciences politique grâce à son partenariat avec l’IEP d’Aix-en-Provence.

Ecole de l’Air et de l’Espace : son classement parmi les grandes écoles d’ingénieurs

L’école accueille chaque année près de 700 étudiants, dont 340 recrues officiers de carrière. 

Elle dispose d’un vrai campus aéronautique et spatial, et est en capacité de dispenser des enseignements du plus haut niveau notamment grâce à son centre de recherche, le CREA. 

L’école développe également des collaborations avec le monde de l’industrie et de la recherche : pôle de compétitivité SAFE, Campus aéronautique des métiers et des qualifications PACA, Aix Marseille Université… 

Le centre d’initiation et de formation des équipages drones (CIFED) forme des pilotes à distance et des opérateurs capteurs et télépilotes de tous les drones de l’armée de l’air et de l’espace depuis 2015.

L’école de l’air développe chez ses sous-officiers :

  • l’aptitude au commandement,
  • l’aptitude au travail en équipe, et
  • le sens des valeurs (intégrité, humilité, éthique, sens du service et courage).

La formation des officiers est tournée vers l’opérationnel, car ils auront vocation à intervenir sur des opérations intérieures de protection du territoire ou lors d’engagements OPEX (opérations extérieures) sur des missions telles que Barkhane au Mali ou Chammal.

Mais elle reste aussi ouverte sur les autres armées, les entreprises, les grandes écoles et les universités, l’international et la société civile.

3. Des recrutements sur concours externes et internes

Cette école forme près de 700 étudiants par an toutes catégories confondues : 340 officiers de carrière longue et 360 officiers de rang ou sous contrat. 

Elle recrute des candidats non militaires sur concours externe pour 2 formations diplômantes :

  • 70 élèves officiers pour le cursus Ingénieur de 3 ans (admission sur concours post-prépa ou L3 en sciences), ou le cursus en admission sur titre d’un an (après un master en école d’ingénieurs), et
  • 4 élèves officiers pour le cursus Master Sciences politiques.

En savoir plus sur comment intégrer l’Ecole de l’Air

Ces cursus sont généralement très sélectifs et moins de 5% des candidats sont en général admis (notamment concernant le concours recrutant pour le cursus ingénieur).

Entraînez-vous grâce aux annales du concours de l’Ecole de l’Air

Il est aussi possible d’intégrer cette école en étant militaire par recrutement interne car elle propose des cursus Licence en :

  • “systèmes aéronautiques et spatiaux”, 
  • “management public” et 
  • “informatique”.

Elle offre un cursus Cours Officiers de l’École de l’Air (COEA), ouvert en recrutement externe comme interne, pour former des militaires appelés à tenir des postes d’exécution, d’encadrement ou de commandement dans l’Armée de l’air. 

Il est aussi possible d’y faire un doctorat ou un mastere spécialisé d’un an accessible après un Bac+5 (en partenariat avec l’ISAE-Supaéro et l’ENAC ou avec Centrale Marseille) :

  • MS Cybersécurité des systèmes complexes pour l’industrie et la défense,
  • MS Aviation safety and aircraft airworthiness, et
  • MS Aerospace project management.

4. L’EA forme des officiers de carrière et des officiers sous contrat

Des officiers sous contrat, dont l’engagement pour servir dans l’armée est limité dans le temps, peuvent recevoir une formation militaire d’officier afin d’être ensuite affecté en unité ou de poursuivre en centre de formation aéronautique militaire pour un cursus diplômant, ou encore faire un stage complémentaire de spécialisation métier.

Les élèves officiers de l’école, recrutés sur concours pour faire toute ou l’essentiel de leur carrière dans l’armée, suivent un cursus gratuit et rémunéré au sein de l’école.

En savoir plus sur les conditions de rémunération et le coût des formations de l’EA

Les recrues « officiers de carrière” sont formées afin de pouvoir effectuer ensuite une première partie de carrière opérationnelle au sein de l’armée de l’Air et de l’Espace. 

Les carrières longues dans l’armée impliquent un engagement de 25 ans en général (6 ans seulement pour les étudiants du Master Sciences Politique).

En deuxième partie de carrière, les officiers accèderont à des postes à responsabilités en Etat-major d’armée, interarmées ou interministériel.

En savoir plus sur les débouchés offerts par l’École de l’Air

Moins de 10% des élèves candidats au concours auront une réelle chance d’intégrer l'École de l'Air.

En ferez-vous partie ?

En savoir plus

Etudiant de prépa : n'attendez pas pour vous mettre à niveau !

Maximisez vos chances de réussite aux concours de l'École de l'Air en vous préparant efficacement dès à présent