Le blog des prépas aux grandes écoles
Prépa BCPST L’école vétérinaire de Lyon (ENVL) : pourquoi et comment y entrer ?

L’école vétérinaire de Lyon (ENVL) : pourquoi et comment y entrer ?

L’École Nationale Vétérinaire de Lyon (ENVL) est un lieu d’enseignement supérieur en médecine vétérinaire, fondé en 1761 par Claude Bourgelat (le même qui a fondé l’ENVA). Elle est plus communément appelée VetAgro Sup depuis sa fusion en 2010 avec l’École nationale des services vétérinaires, et l’École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand.

Avec ses nombreuse cliniques et son CHU vétérinaire, VetAgro Sup constitue la première école d’enseignement vétérinaire organisée au monde, servant de modèle à toutes les écoles vétérinaires européennes. L’établissement est placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture. La devise est celle-ci :

VetAgro Sup, a Global Health actor, VetAgro Sup, acteur de la santé globale.

L’objectif de cette fusion était d’améliorer la visibilité internationale de l’établissement, ce qui va bien se réaliser. Avec 260 ans d’histoire et 10 ans de pluridisciplinarité, elle est la seule structure à former des vétérinaires, des ingénieurs agronomes et des inspecteurs de santé publique vétérinaire dans une approche générale des questions de santé.

Edulide vous donne toutes les informations qu’il faut savoir sur VetAgro Sup !

VetAgro Sup : tout savoir

Quelques chiffres de VetAgro Sup

On ne peut pas parler d’un établissement sans évoquer quelques chiffres précis :

  • 6 départements d’enseignement 
  • 9 unités mixtes de recherche dont 3 propres à VetAgro Sup
  • 8 laboratoires d’analyse
  • 7 pôles d’expertise
  • 1 musée d’histoire de l’enseignement vétérinaire de Lyon
  • 1221 étudiants sur les 2 campus
  • 109 enseignants et chercheurs
  • 136 diplômés vétérinaires
  • 94 diplômés ingénieurs agronomes
  • 37 inspecteurs de santé publique vétérinaire
  • Plus de 21 000 consultations pour animaux (animaux de compagnie, équidés, animaux d’élevage)
  • Plus de 80 accords de coopération dans plus de 40 pays

Les objectifs de VetAgro Sup, pour une santé globale

La santé globale est un enjeu important pour l’établissement, ses activités de formation s’organisent autour du One Health, à l’interface des santés humaine, animale et environnementale. En effet, elle possède une expertise qui encourage davantage les acteurs économiques nationaux, européens et internationaux dans plusieurs domaines comme l’alimentation, les sciences agronomiques et environnementales, la santé animale. 

Améliorer le bien-être de la planète, c’est la principale approche de l’école. En cela, VetAgro Sup s’est positionnée comme étant un organisme reconnu de la santé globale, qui innove dans un monde en transition.

Elle déploie quatre axes stratégiques :

  • la perfection au service de la santé globale ;
  • l’innovation au sein de l’école ;
  • acteur des transitions ;
  • le renforcement d’ouverture de l’établissement.

Les missions de VetAgro Sup

Trois pôles d’objectifs sont défendus par VetAgro Sup, que ce soit au niveau des formations, de la recherche, ou de l’expertise.

L’établissement propose plusieurs cursus de formations (vétérinaires, ingénieurs, inspecteurs de santé publique vétérinaire) dans une approche générale des réflexions sur la santé. Les étudiants acquièrent des connaissances théoriques et pratiques afin de développer de nouvelles compétences, à travers des formations courtes, certifiantes, ou diplômantes.

La recherche scientifique et sociétale est un point central de VetAgro Sup, les domaines du vivant et de la santé sont au cœur des enjeux. Grâce à des partenariats académiques avec des universités, des écoles, ou autres organismes de recherche, l’établissement peut avancer sur ses différents projets.

VetAgro Sup est sujet à une expertise multidisciplinaire, c’est-à-dire qu’elle est un acteur majeur du développement de nouvelles technologies dans plusieurs domaines de compétences. Plusieurs laboratoires d’analyse sont répartis en plusieurs champs pour une expertise de qualité (biologie médicale, parasitologie, toxicologie vétérinaire, ou autres). Des équipements de pointe sont mis à disposition pour mieux répondre aux besoins des professionnels en apportant un appui au niveau diagnostic et thérapeutique.

Des formations de qualité et reconnues

Plusieurs accréditations font de VetAgro Sup un établissement doté d’une renommée importante. En 2021, elle se classait dans 5.2 % des meilleures écoles d’enseignement supérieur au monde, selon le classement international Center for World University Rankings (CWUR).

Elle est reconnue par l’AMVA (American Veterinary Medical Association) et l’AEEEV (Association européenne des établissements d’enseignement vétérinaire) pour sa formation vétérinaire, le CTI (Commission des titres d’ingénieur) et le label EUR-ACE (European Accreditation of Engineering Programmes) pour son cursus agronomique.

Plusieurs types de formations existent au sein de VetAgro Sup, mis à part les cursus des principales voies. Les étudiants peuvent suivre des formations à distance ou continues, et bénéficier de formations au niveau international. Plusieurs Masters ou licences sont disponibles pour ceux et celles qui veulent intensifier leurs connaissances.

La formation vétérinaire

Commune aux autres ENV, l’entrée au VetAgro Sup s’articule sur plusieurs accès en fonction du parcours des étudiants. Certains étudiants entrent après un concours post bac, une classe prépa BCPST, ou après avoir obtenu un BTS dans des formations scientifiques. L’entrée se fait principalement après le concours Agro Veto.

En fonction de la voie d’accès, l’enseignement théorique et pratique se fait sur cinq ou six ans, avec au programme la biologie, l’écologie, les mathématiques, et d’autres matières offrant des connaissances fondamentales (en première année).

Le tronc commun se déroule sur quatre ans, découpé en huit semestres. Il permet d’obtenir un DEFV (Diplôme d’études fondamentales vétérinaires) qui équivaut à un grade de Master. Il y a plusieurs matières comme la zootechnie, l’environnement, la pharmacologie, les sciences cliniques, et d’autres matières encore à découvrir.

À la suite de ces années, une année d’approfondissement est à suivre selon le projet personnel de l’étudiant. Il permet d’obtenir le titre de Docteur Vétérinaire. Le choix s’articule sur les filières pures ou mixtes en sciences cliniques. Les étudiants peuvent également choisir une possibilité non clinique pour valider l’année, ou choisir une année d’approfondissement mixte : Master + filière clinique.

La filière ingénieur agronome

Tout comme son homologue vétérinaire, l’admission se fait après différents concours d’entrée, en fonction du précédent parcours scolaire des étudiants.

La première année est une formation classique basée sur un socle commun, où tous les étudiants issus de cursus différents possèdent les mêmes acquis, ils sont accompagnés pour mieux visualiser leur projet personnel et professionnel. Il y a sept unités d’enseignements, parmi lesquelles le système de production agricole, les méthodes et outils de l’ingénieur, ou les langues vivantes. Les étudiants doivent aussi accomplir un minimum de sept semaines de stage en exploitation agricole.

La deuxième année est axée sur une acquisition de compétences utiles au sein d’une entreprise, sept semaines de stages en entreprise agroalimentaire sont à effectuer. Au cours de cette année, les étudiants découvrent de nouvelles thématiques, techniques, ou outils grâce à un large panel de modules, divisé en plusieurs séries.

La troisième année est une pré – orientation professionnelle dont le but est de renforcer les compétences des futurs ingénieurs dans un domaine particulier, et les préparer au monde du travail. Pour cela, de nombreux projets et travaux de groupe sont effectués pour renforcer les étudiants. Il faut accomplir un stage de fin d’études de six mois pour obtenir le diplôme.

Être ISPV

L’Inspecteur de Santé Publique Vétérinaire exerce des travaux de direction, gestion, ou recherche au sein d’organismes internationaux. Il participe à la conception de politiques publiques relatives à divers points. Parmi ces points, on retrouve la santé animale et végétale, la protection de l’environnement, ou la préservation de la biodiversité.

Pour être admis en tant qu’ISPV, il faut passer un concours, constitué de trois étapes : une épreuve écrite (synthèse + mémoire), un dossier de candidature (CV et lettre de motivation), puis des épreuves orales (oral de motivation et de connaissance, puis un oral de langue).

VetAgro Sup a notamment impulsé la création d’une école interne, qui est L’ENSV-FVI (École nationale des services vétérinaires – France Vétérinaire International) ; elle assure une formation à l’élaboration de politiques publiques relatives à la gouvernance sanitaire, à la santé publique vétérinaire et aux politiques de l’alimentation. Reconnue comme centre collaborateur de l’OIE (organisation mondiale de la santé animale), c’est une référence internationale en matière de formation de managers des services vétérinaires.

Le musée d’histoire de l’enseignement vétérinaire

Ce lieu ouvert au public regorge de squelettes complets d’oiseaux, de mammifères domestiques et sauvages et d’animaux naturalisés. Cela permet une étude complète de l’anatomie animale. L’objectif était d’enseigner l’anatomie, tératologie, et la zoologie, sur différentes espèces animales.

Depuis 2012, l’établissement met en valeur l’enseignement vétérinaire avec des planches anatomiques, des objets et du mobilier utilisés dans les laboratoires, et des instruments d’usage courant dans la pratique de la médecine vétérinaire. Des livres anciens et des cours manuscrits sont montrés aux visiteurs afin de leur transmettre un surplus de savoirs, depuis la fondation de l’école.

La vie étudiante à VetAgro Sup

Différentes associations permettent à l’école d’être un lieu de vie agréable, où chaque étudiant participe à la vie du campus à VetAgro Sup, vétérinaire ou agronomique. 

Sur le campus vétérinaire, le club Cariboum organise des événements pour faire connaître “Handi’Chien” et récolter des fonds, afin de former des familles d’accueil et familles relais pour s’occuper de chiens de l’association.

Le club écologie réalise des projets de réduction de déchets, crée de nouveaux écosystèmes au sein du campus et sensibilise les acteurs de l’école à l’environnement. Si vous aimez ce genre de mouvance, foncez !

Au campus agronomique, si vous aimez le sport, vous trouverez le CSVAS (Cercle Sportif VetAgro Sup) qui organise des événements sportifs (à différentes échelles : inter école, nationale par exemple) et coordonne également des championnats universitaires. L’intégration de nouveaux étudiants est aussi prise en compte.

En revanche, si vous aimez tout ce qui est art et culture, le CDA (Comité Des Arts) est fait pour vous. Vous pouvez y pratiquer des activités liées à l’art comme le dessin, la photographie, ou autres. Des activités sont organisées autour de projets artistiques collectifs afin de révéler votre talent caché !

L’arrivée de certains évènements

VetAgro Sup tiendra des évènements scientifiques dans les prochains temps, pour sensibiliser les étudiants sur divers points. Par exemple, le 30 juin aura lieu la Rencontre SFER (Société Française d’Économie Rurale) sur les revenus agricoles ; l’occasion de présenter les résultats de plusieurs travaux de recherche portant sur le revenu des agriculteurs français. Certains intervenants (ingénieurs de recherche ou professeurs) aborderont des sujets comme la “Capitalisation du revenu agricole et formation du patrimoine professionnel des exploitations agricoles”, ou les “Gains de productivité et évolution de la profitabilité des élevages bovins français sur trois décennies (1988-2018)“.

En septembre 2022, une conférence-débat sur le thème “Recherche en santé humaine et animale : même combat !” aura lieu au sein de l’école. Des thèmes comme la traque des virus, la mise au point des vaccins, ou la lutte contre les maladies prendront part dans le débat. Une passerelle entre la recherche en santé humaine et animale est au cœur de ces réflexions. 

Pour conclure

Chaque ENV possède une force qui lui est propre, elle se manifeste parfois à travers son histoire, ses différentes composantes de formation, de lieux de recherche, ou la vie étudiante et enseignante de manière générale. Intégrer VetAgro Sup, c’est se placer au cœur de la recherche scientifique, en obtenant des connaissances accrues dans les sciences vétérinaires ou la santé globale. Qui ne voudrait pas candidater pour une formation au sein d’une école mondialement et nationalement reconnue ? Si vous voulez postuler à VetAgro Sup, allez-y et n’abandonnez pas !

Vous voulez intégrer l'école vétérinaire de Lyon ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite pendant votre prépa !

En savoir plus

Vous voulez intégrer l'école vétérinaire de Lyon ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite pendant votre prépa !