Le blog des prépas aux grandes écoles
Prépa BCPST Tout savoir sur l’école vétérinaire de Nantes

Tout savoir sur l’école vétérinaire de Nantes

En 1979, l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes (ENVN) voit le jour, elle formait des docteurs vétérinaires. En 2010, elle fusionne avec l’Ecole Nationale d’Ingénieurs des Techniques des Industries Agricoles et Alimentaires, afin de former Oniris ; en plus des études vétérinaires, l’école offre des cursus de formation du BTS au Doctorat.

Aujourd’hui, elle est classée en tant que EPSCP (Établissement Public à Caractère Scientifique Culturel et Professionnel) du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation ; plusieurs thèmes sont enseignés comme le biomédical, la santé animale, la santé publique, les domaines cliniques, mais aussi les sciences de l’alimentation et le génie des procédés.

Dans cet article, Edulide vous transmet les principales informations concernant cet établissement national, prisé par bon nombre d’étudiants.

Des valeurs propres à l’école

Oniris vit à travers le concept de « One medicine, one health », elle ambitionne d’être une actrice majeure du domaine de l’alimentation, de la santé animale et humaine. Malgré le fait qu’il existe deux cursus opposés, proposés au sein de l’école (ingénieur et vétérinaire), certains concepts sont communs à beaucoup d’élèves.

Qui penserait avoir l’idée de regrouper deux thématiques qui sont diamétralement opposées au premier abord, mais qui se rapprochent pour former des professionnels aptes à répondre aux grands enjeux des domaines de la santé et de l’alimentation ?

Les étudiants se forment dans un espace propice à la réussite professionnelle et au développement personnel, ils apprennent à donner de l’importance à la sécurité sanitaire, au processus industriel, à la nutrition et la santé, au bien-être, ainsi qu’aux sciences humaines et sociales.

Être admis à Oniris Nantes

Les différentes formations dans l’établissement font appel à des connaissances scientifiques en sciences de la vie et de l’environnement. En fonction des écoles intégrées par les étudiants, les disciplines biologiques, écologiques, géologiques, les outils mathématiques, la physique et la chimie sont les domaines qui reçoivent le plus de sollicitations. 

Intégrer l’école diffère selon le parcours scolaire de l’étudiant et la voie choisie.

Le cursus ingénieur

Malgré de nombreuses demandes, seulement 20 places sont ouvertes aux lycéens issus de spécialités scientifiques. Ils intègrent une L1 Postbac en formation ingénieur agroalimentaire, via Parcoursup. La L1 et la L2 sont réalisées à Rennes, sur le site d’Agrocampus Ouest, les trois dernières années sont effectuées sur le site d’Oniris à Nantes.

Afin d’accéder à la première année, il faut passer des concours sur titres, dossier, et entretien de motivation.

Concours après une prépa

Les concours nationaux pour intégrer Osiris Nantes sont communs aux étudiant(e)(s) issu(e)s d’une classe prépa BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Vie) ou TB (Technologie et Biologie). Il existe deux voies de concours : la voie A et la voie A TB.

  • La voie A s’adresse à tout étudiant provenant de la prépa BCPST. Il y a des épreuves écrites en biologie, en SVT, en sciences physiques, en mathématiques, en composition de français, en langues vivantes. Les examens oraux s’articulent autour d’une épreuve pratique de biologie, d’un oral de biologie, de mathématiques, de géographie, de langues vivantes, de TIPE, de physique – chimie ;
  • La voie A TB s’adresse aux étudiants issus d’une prépa TB. Les différentes matières des épreuves écrites sont les SVT, la biotechnologie, les méthodes de calcul et raisonnement, l’algorithmique et informatique, la physique – chimie, l’épreuve de français, l’anglais. Les épreuves orales consistent en un oral de SVT, de biotechnologie, en une épreuve pratique de SVT et biotechnologies. Vous aurez également des épreuves orales en mathématiques, physique – chimie, géographie, TIPE et en anglais.

Après l’université

Si vous êtes issu(e) d’un cursus en deuxième ou troisième année de licence, dans les domaines des sciences de la vie, de la terre, ou de la matière, en sciences et technologie, en mathématiques, ou en physique-chimie, vous pouvez passer la voie B du concours agro veto.

Une phase d’admissibilité consiste en une évaluation de dossier sur les résultats obtenus au bac, durant le cursus choisi, et les activités extra-scolaires. La phase d’admission comprend l’épreuve « Science et Société » qui permet d’évaluer la culture générale et la capacité d’argumentation, une épreuve d’entretien avec le jury (parcours, motivations), un oral d’anglais sur un texte de presse anglo-saxonne.

Si vous faites un BTS ou un DUT

Bien qu’il soit directement accessible, le concours C est adressé aux étudiants venant de classes prépas ATS, mais les étudiants de BTSA, BTS, DUT, DTSM, BTSM ont aussi accès au concours. Cinq tests écrits existent, en mathématiques, en physique, en chimie, en biologie, et en expression française. Les tests oraux contiennent un TP de biologie, un entretien de 30 à 40 minutes avec un jury, et un oral d’anglais.

Le concours C2 est ouvert aux étudiants inscrits en deuxième année de DUT dans l’une de ces spécialités : chimie, génie biologique, génie chimique et hygiène, sécurité, environnement. Après une étude de dossier, trois épreuves orales sont à passer : un entretien de motivation avec le jury, un entretien sur les travaux ou mémoire de stage des étudiants, une épreuve en langue anglaise. La voie de l’apprentissage constitue également une accessibilité à l’école ; le même diplôme est préparé mais les modalités sont différentes. L’entrée est accessible après un BTS, un DUT, ou une licence professionnelle. L’épreuve est composée en deux parties : un entretien de motivation avec le jury, et un oral d’anglais.

Accès à la formation vétérinaire

Les modalités d’accès au cursus vétérinaire sont assez semblables à la voie ingénieure, mais avec quelques écarts avec les précédents parcours scolaires.

La voie postbac

Dans le cadre de Parcoursup, un concours national est organisé pour les titulaires d’un bac général. S’ensuit une première année commune aux ENV après avoir intégré l’école. Afin d’être admis, les critères d’évaluations sont axés vers les notes obtenues en Première et Terminale (français, langues vivantes, spécialités scientifiques). 

Vous devez passer par une phase d’admission, elle consiste en une épreuve de sept ateliers de dix minutes qui portent sur un sujet précis : expérience en relation avec la profession, perspectives d’avenir, approche du bien-être animal, dilemme éthique ou moral, interprétation de données, aptitudes visio-spatiales, rapidité de calcul arithmétique…

Des entretiens sont également à prévoir afin d’évaluer les concourants sur leur capacité à construire une argumentation, et mettre en place un raisonnement sur des questions liées à divers points (santé, bien-être animal par exemple).

Les classes prépas

Après une prépa BCPST ou TB, les étudiants peuvent intégrer une L3 à Oniris, en passant par le concours Agro Veto de la voie A et la voie A TB. Les épreuves sont du même acabit que l’accès à la formation ingénieur d’Oniris Nantes. Les examens de la voie A ENV sont composés de tests écrits et oraux communs au concours A BIO, de même que les épreuves du concours A TB ENV avec la voie A TB BIO.

L’accès après l’université

Si vous êtes titulaires d’un diplôme national de licence de deuxième ou troisième année, la voie B du concours vous est ouverte, avec deux phases :

  • Une phase d’admissibilité comprenant un examen de dossier sur vos résultats scolaires du baccalauréat, sur votre cursus, et sur vos activités extra-scolaires ;
  • Une phase d’admission orientée par des épreuves écrites et orales : une épreuve de « Science et Société », un entretien avec le jury et un oral d’anglais.

Après un BTS ou un DUT

Tout comme l’accès à la formation ingénieur, les titulaires de BTS ou DUT (ou étudiants issus de prépa ATS) passent par la voie C du concours Agro Veto pour intégrer Oniris Nantes. Cinq tests écrits et trois tests oraux attendent les futurs étudiants (ou concourants) d’Oniris Nantes. 

Les écrits reposent sur les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, et l’expression française. Les oraux sont composés d’un TP de biologie, d’un entretien de 30 à 40 minutes sur vos aspirations et vos projets, et enfin d’un oral d’anglais sur un compte-rendu d’un enregistrement audio.

Les formations proposées à Oniris

Comme précédemment dit, la qualité d’Oniris se trouve dans sa polyvalence à donner accès à des formations autres que les études vétérinaires (ce qu’on pourrait trouver à l’ENVA par exemple), des cursus d’ingénieurs, de BTS, de Masters font vivre tout l’établissement.

La voie vétérinaire

Ami des animaux, soucieux de la préservation de la faune et de la flore, le docteur vétérinaire acquiert des connaissances approfondies en sciences du vivant, en sécurité alimentaire et publique, en protection de l’environnement pour ajouter une plus-value au monde qui nous entoure.

Au programme, une solide formation théorique, pratique et clinique portant sur l’ensemble de la santé publique vétérinaire, et sur les différentes espèces (anatomie, biologie, sciences de la vie et de la terre, autres). Le tout sur une période allant de six à huit ans !

La première année est commune aux étudiants entrant après la voie postbac, avec une obtention de connaissances basiques pour préparer les années successives. 

De la deuxième à la quatrième année (tronc commun), l’acquisition de connaissances s’articule sur des enseignements théoriques, pratiques, et cliniques, sur plusieurs domaines : anatomie, bactériologie, alimentation (de nombreux autres domaines sont à suivre). 

Après le tronc commun, la cinquième année immerge les étudiants dans des activités cliniques : 50 % du temps de formation est dédié à la clinique des animaux de compagnie et au cheval, le temps restant est dédié aux animaux d’élevage et à la santé publique vétérinaire.

La sixième année est consacrée à un approfondissement thématique selon votre projet, avec six secteurs majoritaires : animaux de production, animaux de compagnie, équidés, santé publique vétérinaire, secteur de la recherche, secteur de l’industrie.

Le parcours ingénieur

Innover, construire, penser au monde demain, Oniris permet de former des spécialistes de l’agroalimentaire, l’alimentation, les bio-industries. Les principaux enjeux sont : la sécurité alimentaire, la transition énergétique et agro-écologique, l’évolution des entreprises, l’évolution des marchés, le développement du numérique, l’essor des biotechnologies.

Oniris offre aux futurs ingénieurs des connaissances techniques, économiques, sociales, humaines, en s’appuyant sur une culture scientifique assez durable. 

Le contenu de la formation repose sur différents piliers utiles aux ambitions des ingénieurs, à savoir l’accumulation de connaissances scientifiques basiques sur différents domaines en première année (sciences de l’ingénieur, données, propriété des aliments, procédés de transformation et autres). La deuxième année s’articule autour d’un semestre de mobilité internationale au sein des partenaires d’Oniris, en laboratoire ou en entreprise.

La troisième année est constituée d’un socle commun composé de domaines d’approfondissements : VIVALIM, TransitionS, EuReCa, GENEPI, des doubles diplômes de Masters en BPS, BBRT, MIAMSA, NutriS, SAED. Un stage de fin d’étude est également à effectuer par les étudiants afin de valider leur année.

La formation BTSA

En deux ans, Oniris forment des techniciens supérieurs dans le domaine des Sciences et Technologies de l’aliment. Le but tient en deux objectifs : 

  • acquérir des compétences scientifiques et techniques nécessaires au responsable d’un atelier de production en agroalimentaire ;
  • acquérir des compétences managériales nécessaires à la gestion d’une équipe de production en agroalimentaire.

Les admissions se font sur dossier et après un entretien individuel, pour les titulaires du bac général (avec des spécialités comme mathématiques, physique – chimie, SVT, SES), technologique, professionnel Bio-Industries de Transformation, d’un brevet de Technicien Agricole, ou d’un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU) option B.

Les masters

Il existe une grande diversité de Masters présents à Oniris, comme en sciences animales de l’élevage de demain, en environnement, en gestion des risques santé et sécurité. Il est possible d’obtenir un double diplôme vétérinaire ou ingénieur, en fonction du profil des étudiants et en cohérence des profils initiaux. 

Le choix du Master permet d’avoir un premier jet de la voie de la recherche ou de doctorat ; il permet notamment de s’ouvrir à des profils divers et variés, à des étudiants aux différents horizons.

C’est aussi l’occasion pour les étudiants d’effectuer un stage de fin d’études permettant une mise en situation professionnelle. L’étudiant peut ainsi anticiper les futurs choix de carrières auxquels il fera face. 

Quelques point forts d’Oniris

Oniris, c’est plus de 1100 élèves qui ont le choix de suivre des formations en Vétérinaire ou en ingénieur ! Les deux formations offrent l’une et l’autre une valeur ajoutée dans la diversification des métiers et une meilleure employabilité dans les sciences générales. Il y a quatre thématiques positionnant Oniris au travers des unités de recherche :

  • Maitrise des animaux d’élevage : prévenir et gérer la crise de la santé animale, la santé de l’homme par la prévention de risques biologiques ou chimiques dans la chaîne alimentaire
  • Sécurité et qualité de l’aliment : produire des connaissances et des méthodes pour assurer une bonne supervision des aliments
  • Procédés alimentaires, management et développement durable : concevoir et analyser des procédés agroalimentaires solides afin de répondre aux stratégies industrielles et aux attentes des consommateurs
  • Santé humaine, recherche clinique et biomédicale, translationnelle : comprendre des mécanismes pathologiques et produire des traitements innovants de maladies de l’animal et de l’homme.

Le CHUV

Abréviation de Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire, il existe quatre pôles :

  • animaux de compagnie,
  • animaux de production,
  • équidés,
  • et technique (activités transversales et de diagnostic).

Plusieurs spécialités sont structurées dans ces différents pôles, comme la médecine interne, la nutrition clinique, la parasitologie, la chirurgie (de nombreux domaines sont encore structurés dans les pôles)

Le CHUV est une structure universitaire d’enseignement où s’impliquent des étudiants vétérinaires. C’est également un service ouvert à la profession puisque des praticiens vétérinaires peuvent bénéficier de son expertise particulièrement reconnue dans de nombreux domaines, grâce notamment au LDHVet, laboratoire des dosages hormonaux. 

Plus de 28 000 animaux sont reçus chaque année au sein de cet établissement, avec plus d’une trentaine de vétérinaires spécialistes qui travaillent pour le bien-être des animaux.

LabOniris

Créé en 2018 du regroupement des trois laboratoires d’analyses et de diagnostic vétérinaires LDHVet (laboratoire de biologie clinique vétérinaire), le LHA (laboratoire d’histologie anatomie pathologique) et le DPM (laboratoire de dermatologie préventologie mycologie), LabOniris compte une quarantaine de personnes vétérinaires techniques et administratifs. 

Il offre une expertise et des conseils cliniques auprès des clients d’Oniris, réalise plus de 75 000 analyses biomédicales par an et encadre plus d’une trentaine de stagiaires par an.

L’établissement regroupe des spécialistes en analyses biomédicales vétérinaires, parmi les domaines :

  • Biochimie et endocrinologie cliniques
  • Cytologie et hématologie
  • Histopathologie et oncologie
  • Mycologie, parasitologie et préventologie.

Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Écosystèmes

Le CVFSE est une structure de soins qui recueille et soigne les animaux sauvages en vue de leur réhabilitation dans leur milieu naturel. La création fut impulsée par des enseignants chercheurs auprès d’étudiants vétérinaires en 1985, afin d’accueillir des milliers d’animaux (mammifères, reptiles, oiseaux, amphibiens) victimes d’accidents divers. Ainsi, quatre objectifs définissent les missions de ce centre :

  • Le soin et l’amélioration des animaux malades et blessés de la faune sauvage ;
  • La recherche concernant les maladies de la faune sauvage et les espèces sentinelles de la santé des écosystèmes ;
  • L’expertise écologique sur la population d’abeilles sauvages en Loire Atlantique ;
  • La formation de divers publics.

Jusqu’à aujourd’hui, le CVFSE fait tout pour que chaque espèce recueillie puisse bénéficier de soins de qualités, à l’aide de plusieurs stagiaires et bénévoles participant à la réhabilitation d’animaux sauvages blessés.

Oniris et sa vie étudiante

Activités scolaires et parascolaires, on ne peut parler d’une école si on n’évoque pas les différentes activités qui là composent ! Un environnement agréable à découvrir et vivre, Oniris tient à donner à ses étudiants une vie dynamique, sous plusieurs entités.

Parmi les sports praticables, vous avez le rugby, le volley, le basket, le football, le tennis, la voile, ou même la plongée. Ne vous inquiétez pas, d’autres sports sont à découvrir si vous intégrez Oniris Nantes !

Vous aurez également l’occasion de pratiquer des activités artistiques telles que la musique, la photo, le théâtre, ou même du pompom. Montrez ce que vous savez faire, les étudiants sont tous les bienvenus, peu importe leur niveau de pratique sportive ou culturelle.

Si vous êtes friand d’aventures et d’expériences inoubliables, il existe le “Pouce d’Or”. Kézako ? une épreuve de stop en binôme sur un week-end, lors du début de l’année généralement de samedi à lundi. Pendant ces deux jours intenses, vous vivez des galères, des surprises inattendues, de la joie et de la bonne humeur. Cette aventure est faite pour vous si le mot “peur” ne fait pas partie de votre vocabulaire.

L’action citoyenne n’est pas en reste au sein d’Oniris. En effet, il existe un club de chien d’assistance, dont le but est de former des chiens guides d’aveugles et des handi’chiens. Des étudiants et des volontaires extérieurs doivent éduquer un chien pendant 12 à 18 mois, afin qu’ils soient remis à des personnes en situation de handicap (moteur ou mental). Des réunions d’informations sont organisées tout au long de l’année, des fonds sont aussi récoltés pour parrainer des chiots. Peut-être ferez-vous partie de cette mouvance citoyenne. Et si vous ne le sentez pas, d’autres clubs citoyens sont ouverts !

Pour conclure

L’une des raisons faisant d’Oniris une école exceptionnelle réside dans sa pluridisciplinarité de formations qu’elle propose, que ce soit en ingénierie ou en vétérinaire. Plus de trente ans d’existence, des milliers d’animaux blessés recueillis et réhabilités, c’est être au plus près d’eux que les étudiants évoluent dans leur parcours scolaire et professionnel. Bien que l’accès à des enseignements de qualités reste une chose complexe et sélective, plusieurs chemins existent pour entrer à Oniris, en fonction du parcours précédemment suivi. 

Vous voulez intégrer l'école vétérinaire de Nantes ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite pendant votre prépa !

En savoir plus

Vous voulez intégrer l'école vétérinaire de Nantes ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite pendant votre prépa !