Le blog des prépas aux grandes écoles
Cours particuliers prépa Le Blog Edulide Prépa BCPST : quels débouchés ?

Prépa BCPST : quels débouchés ?

La prépa BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre) offre de multiples débouchés dans le domaine du vivant ou des géosciences. Que vous vouliez devenir ingénieur en agronomie, chercheur, enseignant ou vétérinaire, nous vous présentons tous les débouchés que peuvent offrir ces études dans cette classe préparatoire aux grandes écoles.

En savoir plus sur le programme de la BCPST

Sommaire de l’article

  1. Le domaine du vivant et des géosciences
  2. Les grandes écoles d’ingénieurs en agronomie, agroalimentaire, sciences du vivant ou chimie
  3. Les Écoles nationales vétérinaires
  4. Les ENS (écoles nationales supérieures)
  5. Les écoles en géosciences
Prépa BCPST : quels débouchés ?

Le domaine du vivant et des géosciences

La prépa BCPST offre une formation équilibrée en mathématiques, physique-chimie et Sciences de la vie et de la Terre. Elle prépare à des concours dans des domaines variés mais toujours en lien avec le domaine du vivant ou des géosciences. Elle est proposée dans 56 lycées.

Ces concours qui regroupent une soixantaine d’écoles sont au nombre de 3 pour les principaux :

  • le concours Agro-véto voie A, qui est le concours principal ouvrant les portes d’une quarantaine d’écoles d’ingénieurs en agronomie (952 places) ou en chimie (33 places), des écoles nationales vétérinaires (462 places) et à l’école Polytechnique (13 places),
  • le concours G2e (environ 110 places) qui offre des places dans une quinzaine d’écoles en géosciences, et
  • le concours inter ENS filière BCPST pour accéder aux écoles normales supérieures (67 places).

Les élèves peuvent aussi présenter les concours Polytech qui ouvrent les portes d’établissements un peu moins prestigieux (les écoles Polytech en génie Biologique et agroalimentaire). 

Il est à noter qu’en fin de prépa, tout étudiant aura validé une L2 en biologie, en SVT ou en chimie, selon les équivalences choisies.

Les grandes écoles d’ingénieurs en agronomie, agroalimentaire, sciences du vivant ou chimie

Le concours Bio voie A, permet aux élèves d’intégrer les grandes écoles d’agronomie.

Les grandes écoles peuvent être les suivantes :

  • AgroParis Tech,
  • Institut AGROCAMPUS Ouest (Rennes pour le cursus ingénieur agronome et Angers pour le cursus ingénieur en horticulture et en paysage),
  • Agrosup Dijon, pour les cursus d’ingénieur agronome (des places sont ouvertes en 2021 au recrutement d’élèves fonctionnaires IAE – Ingénieurs de l’agriculture et de l’environnement) et ingénieur en agroalimentaire,
  • Bordeaux science Agro,
  • ENSAIA (Nancy),
  • Toulouse INP ENSAT,
  • Institut Agro – Montpellier Sup Agro, pour les cursus d’ingénieur agronome et d’ingénieur SAADS,
  • Oniris Nantes, pour les filières alimentation-agroalimentaire et biotechnologie de la santé,
  • VetAgro Sup Clermont, cursus ingénieur,
  • ENSTIB (Epinal).

Ces écoles sont les écoles phare de ce cursus après Polytechnique et les ENS, mais au même titre que les écoles nationales vétérinaires.

Elles permettent d’exercer un panel de métiers très divers comme : 

  • d’occuper des postes de chargé de mission, responsable ou directeur dans des structures privés (services qualité, hygiène, sécurité, environnement dans les industries agroalimentaires ou pharmaceutiques, cabinets de conseil, bureaux d’étude et de conseil en développement durable, ONG, etc.),
  • travailler dans la conception, la mise en œuvre et le contrôle de politiques publiques de gestion des risques dans des structures publiques (ministères, institutions européennes ou internationales, agences d’expertise d’évaluation et de décision).

Les écoles de chimie permettent d’occuper des postes d’ingénieur R&D, de consultant, de manager de projet ou encore d’ingénieur de production. Les secteurs d’activités dans lesquels les diplômés exercent peuvent être ceux des industries chimiques, pharmaceutique ou la cosmétologie. Mais il peuvent aussi rejoindre des cabinets d’ingénierie pour y faire de l’audit.

Les Écoles nationales vétérinaires

La prépa BCPST permet aussi de présenter les concours d’intégration aux écoles nationales vétérinaires. 

Elles sont au nombre de 4 :

  • VetAgro Sup de Lyon,
  • ENVA de Maisons-Alfort,
  • Oniris de Nantes, et
  • ENVT de Toulouse.

La moitié des vétérinaires diplômés exercent la profession de vétérinaire des animaux de compagnie, un peu plus de 10% sont vétérinaire pour des animaux de production, et un quart ont une pratique mixte. 5% sont vétérinaires équins.

Mais il est possible d’exercer des fonctions dans l’administration, l’inspection, l’enseignement, la recherche, le commerce, le marketing, etc.

Les ENS (écoles nationales supérieures)

Les écoles normales supérieures ont vocation à former les futurs cadres de l’enseignement et de la recherche publique. Mais les débouchés sont variés. Il est possible de devenir chercheur dans un institut académique, enseignant en classe prépa ou enseignant chercheur.

Certains font le choix de ne pas rejoindre la fonction publique (comme les grands corps de l’Etat accessibles sur concours), mais de rejoindre le secteur privé. Ils peuvent ainsi devenir chercheur, ingénieur expert, ou encore occuper des postes managériaux.

Les écoles en géosciences

Les écoles du concours G2e permettent de devenir ingénieur et certaines proposent des places en ingénieur fonctionnaire (donc rémunéré durant leur scolarité).

Il est possible de se spécialiser dans les géosciences comme le génie civil, l’environnement, le génie de l’aménagement…

Un cursus dans l’une de ces écoles, comme l’ENGEES par exemple, offre des débouchés dans le secteur privé comme public (état ou collectivités territoriales) et permettent d’exercer dans des bureaux d’études ou en tant qu’ingénieur conseil, dans des sociétés de services (service de distribution de l’eau ou d’assainissement par exemple), des entreprises de travaux publics ou encore dans des industries fabriquant des matériaux utilisés pour les réseaux collectifs.

Ainsi, les débouchés de la BCPST sont multiples et mènent à des emplois tant dans le privé que dans le public. Mais les débouchés phares restent les écoles vétérinaires et les grandes écoles d’agronomie.

Moins de 15% des élèves actuellement en prépa BCPST ont une réelle chance d’intégrer une école vétérinaire ou AgroParisTech.

Maximisez vos chances d’en faire partie !

En savoir plus

Moins de 15% des élèves actuellement en prépa BCPST ont une réelle chance d’intégrer une école vétérinaire ou AgroParisTech.

Maximisez vos chances d’en faire partie !