Le blog des prépas aux grandes écoles
BCPST Le concours vétérinaire en Belgique : tout savoir

Le concours vétérinaire en Belgique : tout savoir

Partir en Belgique pour faire ses études de médecine vétérinaire est une alternative envisagée par de nombreux Français. En effet, l’accès à la première année d’études se fait sur dossier et tirage au sort, contrairement aux écoles vétérinaires françaises qui sont accessibles sur concours. Cependant, si l’accès aux études vétérinaires peut paraître plus facile en Belgique, gardez en tête que vous devrez tout de même passer un concours conditionnant l’entrée en deuxième année du Bachelier.

Comment se passe ce concours ? En quoi consiste-t-il ? Quel est le pourcentage de réussite ? Combien de fois peut-on le passer ? Les étudiants étrangers sont-ils soumis à des conditions particulières ? Edulide répond à vos questions.

concours veterinaire belgique

Quelles sont les modalités du concours ?

Informations pratiques

Le concours est organisé à la fin de la première année du Bachelier.  Le réussir permet d’être admis en deuxième année et de poursuivre ses études. Chaque étudiant a le droit de le passer deux fois consécutivement, c’est tout ! Après deux échecs, vous ne pouvez pas continuer vos études vétérinaires.

Le concours concerne les quatre universités belges : tous les étudiants de première année, peu importe l’établissement dans lequel ils étudient en Belgique, doivent le passer et le réussir pour pouvoir entrer en deuxième année. En 2022, il a eu lieu à la fin du mois de juin dans chaque établissement.

Quelles sont les épreuves ?

Le concours porte sur les enseignements de toute la première année d’étude. Il se passe sur une journée et est divisée en deux épreuves de 150 minutes chacune. Les épreuves se déroulent sous la forme de questionnaires à choix multiples et concernent les matières suivantes : 

  • Chimie organique
  • Anglais
  • Animal, santé et société
  • Biologie
  • Physique
  • Imagerie médicale

Quand sont publiés les résultats ?

En principe, les résultats sont publiés rapidement, dans la première quinzaine du mois de juillet. Une liste avec le classement des candidats est publiée pour indiquer la place et le nombre de crédits obtenus par chaque étudiant.

Quel taux de réussite ? Combien y a-t-il de places ?

Le concours sert à limiter le nombre de places à 250, tout établissement belge confondu, cette filière connaissant un nombre croissant d’élèves depuis plusieurs années. L’objectif est de réduire le nombre d’étudiants parvenant au Master. Cela signifie que, chaque année, seuls 250 étudiants peuvent entrer en deuxième année du Bachelier d’études vétérinaires dans tout le pays.

En 2022, il n’y avait que 745 places en première année de Bachelier. Cela signifie qu’un étudiant sur trois ne passera pas en deuxième année. Le taux de réussite est plafonné à 33 %.

Quel nombre de places pour les étudiants étrangers ?

Pour les étudiants étrangers, réussir le concours peut sembler encore plus difficile, étant donné qu’ils sont soumis à une seconde limitation. Ils ne peuvent en effet prétendre qu’à 20 % du nombre total de places. Sur les 250 places disponibles, seules 50 leur seront donc attribuées, par ordre de réussite.

En 2022, il y avait 148 étudiants étrangers admis en première année, toutes universités confondues, pour seulement 50 places en deuxième année. Le taux d’admission reste donc le même : seul un étudiant étranger sur trois pourra poursuivre son Bachelier à l’issue du concours.

Que faire en cas d’échec ?

Comme indiqué plus haut, vous avez le droit de passer le concours de fin de première année deux fois consécutives. Si vous ne parvenez pas à être sélectionné parmi les 250 candidats admis après ces deux tentatives, vous ne pourrez pas accéder à la deuxième année du Bachelier de médecine vétérinaire. Pour autant, vous ne perdez pas les crédits accumulés et pourrez donc vous réorienter dans une autre filière scientifique.

En résumé

Être admis dans une université belge pour y suivre des études de médecine vétérinaire peut sembler attrayant pour bon nombre d’étudiants francophones qui n’ont pas envie de se frotter aux épreuves du concours vétérinaire français. Cependant, l’écrémage est tout aussi important en Belgique qu’en France. Il s’effectue non pas à l’entrée, mais à la fin de la première année du Bachelier avec le concours. Il faut donc bien réfléchir à sa stratégie et être sûr de soi avant d’envisager une mobilité en Belgique.

Vous voulez devenir vétérinaire ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite.

En savoir plus

Vous voulez devenir vétérinaire ?

Préparez-vous avec un coaching personnalisé ! Nos professeurs vous accompagnent pour maximiser vos chances de réussite.