Le blog des prépas aux grandes écoles
Classe prépa Quelle prépa choisir ? Tout ce qu’il faut savoir.

Quelle prépa choisir ? Tout ce qu’il faut savoir.

Faire une prépa, pourquoi pas ? En 2021, 17% des lycéens avaient mis au moins une prépa dans leurs choix sur la plateforme Parcoursup*. Formations gratuites, filières d’excellence, sésames sur le CV … Les classes prépas font rêver. Seulement, avec 2000 structures en France et 10 vœux maximum autorisés sur Parcousup, le choix peut vite s’avérer cornélien.

Comment choisir votre future prépa ? Quels sont les différents types de prépas ? Laquelle est faite pour vous ? Comment choisir sans se fermer de portes ?

Découvrez dans ce guide tous les éléments dont vous avez besoin pour choisir la prépa qui vous va 🎓 !

Quelle prépa choisir ? Tout ce qu’il faut savoir.

Pourquoi choisir une prépa ?

Ajouter une prépa à vos vœux sur Parcoursup présente de nombreux avantages, et ce, même si vous ne briguez pas une grande école !

Formations historiques et exceptions françaises, les classes prépas (ou « CPGE », Classes Préparatoires aux Grandes Écoles) sont une forme de cursus intermédiaire entre la Terminale et le secondaire. D’une durée de 2 ans à 3 ans, elles riment avec méthodologies rigoureuses et connaissances fondamentales. Réparties en 3 grandes filières (scientifique, économique et littéraires), elles sont aussi très codifiées à travers les fameux systèmes de colles (ou « khôlles »), de DS hebdomadaires ou encore de concours blancs.

Les prépas visent à préparer les élèves aux épreuves des concours les plus difficiles de France … Mais pas que ! Expériences formatrices, elles peuvent aussi déboucher vers des écoles privées, publiques, des cursus universitaires, ou encore, des équivalences.

Ainsi, tout au long de votre cursus, une CPGE sera un marqueur fort pour indiquer votre niveau et votre force de travail.

💡Intermédiaires par nature (une prépa « prépare »), les CPGE sont aussi un moyen de prendre votre temps pour mûrir votre cursus.

Beaucoup d’élèves décident de faire 1 an de prépa “seulement” pour se donner un temps de réflexion, sans se fermer de portes, et tout en gagnant des connaissances.

🌍 Si vous faites le choix d’une prépa BCPST, par exemple, le tronc commun scientifique (Maths, Physique et Sciences du Vivant) au programme solide vous permet d’aborder tout un panel de métiers et de cursus ! De Polytechnique à Médecine, en passant par Biologie Marine, vous gardez toutes vos options ouvertes.

Avant de choisir : êtes-vous fait pour une prépa ?

La prépa : mythe ou réalité ?

Si elle s’adapte à de nombreux profils, la prépa n’est pas forcément pour tout le monde.

“Je ne conseillerais pas une classe prépa à un lycéen ou une lycéenne au profil fragile” confie Sarah, 24 ans, ancienne élève de prépa ECS. “Certains peuvent perdre confiance en eux, même s’ils étaient bons élèves au lycée. Tout dépend de l’élève qu’on a face à soi. En revanche, pour les personnes ayant du mal à travailler, par exemple, c’est une bonne expérience.

C’est l’inverse pour une autre Sarah, 32 ans, ancienne élève d’Hypokhâgne. “J’ai choisi de faire une prépa en Province, dans ma ville natale. Même si on travaillait dur, la compétition était joviale, les professeurs bienveillants. On allait aussi au théâtre, à des conférences, on lisait tout le temps … Au final, j’ai même intégré une IEP. Mais l’émulation intellectuelle me donnait l’impression de travailler sans vraiment travailler.« 

En clair : il existe autant de prépas que d’élèves ! La même année de prépa peut être une expérience complètement différente d’un profil à l’autre. C’est pourquoi prendre un peu de temps pour faire votre choix est important.

💡La bonne prépa, c’est donc celle où vous pourrez vous épanouir ! C’est-à-dire, fournir une grande quantité de travail mais dans des matières qui vous passionnent. 

Si les prépas ne sont ni tout à fait un “enfer” ni “une élite réservée aux premiers de la classe “, elles restent des formations exigeantes

Les sorties sont généralement occasionnelles. Le rythme hebdomadaire de travail avoisine les 40 à 50 heures par semaine. 

Vous devez donc :

  • Avoir envie de vous consacrer quasi exclusivement à vos études pendant un an ;
  • Aimer étudier et réviser ;
  • Aimer passer des examens écrits et oraux ;
  • Savoir relativiser et rester positif … Même en cas de mauvaise note !

Votre profil : 12 questions pour savoir si vous êtes fait (ou pas) pour la prépa

Si elle s’adapte à de nombreux profils, la prépa n’est pas forcément pour tout le monde.

🎓Pour y voir plus clair, nous vous proposons de répondre aux questions suivantes :

  1. Quelles spécialités avez-vous choisi au lycée ?
  2. Quel rang occupez-vous au sein de votre classe ?
  3. Êtes-vous plutôt scientifique ou littéraire ? Ou les deux ?
  4. Quelles sont vos matières préférées ?  
  5. Quelles sont les matières où vous avez des facilités ?
  6. Avez-vous déjà une idée du (ou des) métiers de vos rêves
  7. Avez-vous déjà une idée des études ou du cursus que vous aimeriez suivre ? Des écoles que vous aimeriez intégrer ? Si oui, lesquels ?
  8. Combien d’heures par jour ou par semaine pouvez-vous consacrer à vos révisions ?
  9. Comment avez-vous abordé le stress lors du Baccalauréat ?
  10. Quelle importance accordez-vous aux sorties ? Ou à vos loisirs ?
  11. Dans quel environnement de travail êtes-vous le plus à l’aise ? (Seul, chez vos parents, en groupe …) ;
  12. Quel budget pouvez-vous accorder à vos études par an ?

Vous avez répondu aux questions ci-dessus ? Vous êtes prêt pour passer à l’étape suivante de ce guide 👇 !

Bien choisir sa prépa : quelle filière est faite pour vous ?

Comprendre : les différentes sortes de prépas

Prépas privées, prépa publiques, prépa d’été, prépa en ligne … Le paysage « prépa » n’est pas forcément simple !

  • Les CPGE ou « Classes Préparatoires aux Grandes Écoles » après un Baccalauréat général. C’est souvent de cette catégorie de prépa dont on parle lorsque l’on utilise le terme « classe prépa » ;
  • Les CPGE ou « Classes Préparatoires aux Grandes Écoles » après un Baccalauréat technologique ;
  • Les prépas intégrées. À l’inverse des CPGE, ces dernières ne préparent pas aux « grandes écoles » mais à une école en particulier, généralement celle à laquelle elles sont intégrées ;
  • Les prépas d’été. Formations privées, ponctuelles et payantes, ces préparations sont généralement complémentaires des CPGE et aident les élèves à réviser durant l’été ;
  • Les prépas privées ou prépas en ligne. Ces dernières sont également privées et prennent plutôt la forme de coaching et de cours particuliers pensés sur-mesure. Elles peuvent venir en complément d’une CPGE, ou encore, remplacer une CPGE dans certains cas.

Dans cet article, nous nous penchons plus particulièrement sur les CPGE. Notamment parce que ces prépas sont sélectives, difficiles à intégrer (l’admission se faire sur dossier, via la plateforme Parcoursup), et nécessitent une certaine connaissance du milieu.

Présentation : les 6 filières de CPGE

Première chose à savoir : en fonction de la nature de votre Bac, vous n’avez pas accès aux mêmes CPGE.

🎓 Il existe 3 filières de prépa pour les bacheliers issus d’un Baccalauréat technologique :

  • La filière TSI, technologie et sciences industrielles ;
  • La filière TPC, technologie, physique et chimie ;
  • La filière TB, technologie et biologie.

🎓Il existe 3 grandes filières de CPGE après le Baccalauréat général :

  • La filière littéraire, avec les classes prépas A/L et B/L (la première année est appelée « hypokhâgne », la seconde année la « khâgne ») ;
  • La filière économique, avec la classe prépa ECG (fusion des anciennes filières ECE et ECS) ;
  • La filière scientifique, divisée en 3. D’une part, les classes prépas MPSI/PCSI (puis en deuxième année MP, PC et PSI) spécialisées en Mathématiques et Physique. D’autre part, la prépa BCPST (Biologie, Chimie, Physique, Sciences de la Vie et de la Terre) pour les passionnés de sciences du vivant (la première année est appelée la BCPST1, la deuxième année BCSPT2). Enfin, nouvelle filière née en 2021, la filière informatique appelée MPI, composée d’une première année de MP2I puis d’une deuxième année de MPI.

Si chaque filière prépare à des concours différents, toutes ces classes prépa fonctionnent quasi de la même manière : colles, DS, concours blancs …

✅ Les filières MPSI, PSCI, MPI et BCPST partagent des programmes communs (les maths, notamment, y sont très importants). Vous n’aurez donc pas de lacunes en choisissant BCPST ou MPI.

✅ L’Hypohâgne A/L demeure la formation plus spécialisée, quand l’Hypokhâgne BL propose encore des mathématiques. Choisissez bien votre prépa littéraire !

Il est ainsi tout à fait possible de présenter les mêmes concours si l’on est en Hypokhâgne BL ou en prépa ECG (HEC, par exemple).

Pour savoir quelle filière est faites pour vous, analysez vos notes dans chaque matière ! Prenez également en compte les matières où vous avez des facilités. `

✅ Si vous êtes un profil d’élève aimant toutes les matièresIntéressez-vous en priorité aux débouchés !

Par exemple :

  • Les classes préparatoires scientifiques ouvrent les portes des Grandes Écoles d’ingénieurs (Polytechnique, Les Mines, Les Ponts …), aux écoles d’ingénieur privées ou publiques, aux écoles vétérinaires, aux écoles d’informatique, mais aussi, à des cursus universitaires.
  • Les classes préparatoires économiques et commerciales préparent à l’intégration de Grandes Écoles de commerce (HEC, Dauphine) ainsi qu’à d’autres écoles de commerce et de management. 
  • Les classes préparatoires littéraires ouvrent les portes des Grandes Écoles littéraires (l’ENS ULM et Lyon) mais aussi, aux IEP (Sciences Po Paris), aux écoles de journalisme (le Celsa), aux écoles de commerce, ou encore, à des écoles prestigieuses spécialisées telle que l’École des Chartes.

Préparer la prépa : les matières à choisir au lycée pour intégrer une CPGE

Un parcours menant aux classes prépa se prépare !

✅ Dès la Seconde, il est recommandé de s’intéresser à la filière (générale ou technologique) dans laquelle vous allez poursuivre votre scolarité. 

✅ Pour la filière technologique :

  • Les titulaires d’un Bac STMG peuvent poursuivre en classe prépa ECT préparant aux concours des grandes écoles de commerce ;
  • Le Bac STI2D ouvre les portes des prépas TSI (Technologie et Sciences de l’ingénieur) ;
  • Le Bac STL, celles des prépas TPC (Technologie, Physique et Chimie) ou TB (Technologie et Biologie) en fonction des options étudiées. Toutes ces filières permettent de préparer des concours aux grandes écoles d’ingénieurs.

✅ En Première et Terminale générales, ce sont vos options qui déterminent la filière de classe prépa que vous intégrerez.

Attention : pour la classe prépa ECG (filière économique), l’option mathématiques complémentaires en Terminale est indispensable ! Si ce n’est pas votre cas, pas de panique, la classe prépa Hypokhâgne BL vous permet de présenter les concours.

💡Ainsi, le choix des matières de spécialité en Première et en Terminale est décisif pour l’entrée en prépa. Par ailleurs, ce sont les notes que vous obtiendrez dans les matières concernées qui favoriseront votre entrée en CPGE.

Par exemple :

  • Si votre rêve est d’entrer en prépa BCPST, attention à vos notes et à vos appréciations en Biologie, mais aussi, en Maths ;
  • Si votre rêve est d’entrer en Hypokhâgne (classe prépa littéraire), attention à vos notes et à vos appréciations en Littérature.

Les alternatives au CPGE : choisir une prépa ATS ou une prépa intégrée

👉 Le cadre de travail et l’ambiance d’une classe prépa ne vous attire pas ?

Il est possible de faire un BTS ou un BUT (anciennement DUT) pour intégrer une prépa ATS (Adaptation Technicien Supérieur).

La prépa ATS permet de présenter les concours d’écoles d’ingénieurs ou encore d’écoles de commerce.

👉 Vous êtes certain de vouloir intégrer une école en particulier ?

Dans ce cas, il est possible de rejoindre une « prépa intégrée ». Certaines écoles d’ingénieurs recrutent à l’issue du Bac et bénéficient d’un enseignement de prépa intégré au sein même de l’école.

La sélection se fait sur dossier via Parcoursup. Certaines prépas nécessitent de passer des examens écrits et oraux.

Exit les concours ! Une fois en prépa intégrée, vous disposez de deux ans avant de rejoindre l’école, à condition d’obtenir la moyenne. En revanche, vous effectuerez toute votre scolarité au sein de l’école.

Exemple : en 2021, 160 places étaient ouvertes pour l’intégration en première année d’école vétérinaire. Les élèves pouvaient ainsi rejoindre directement une école vétérinaire, au lieu de passer par une prépa BCPST.

Renseignez-vous ! Certaines voies moins connues peuvent s’avérer être le début d’un parcours plus adapté à vos envies et vos capacités.

Comment choisir sa prépa : quelle structure est faite pour vous ?

Grandes prépas ou prépas de proximité ?

Le choix du lycée dans lequel faire sa prépa est certainement l’étape la plus délicate.

Réputées pour le travail et le rythme intense auxquels doivent s’adapter les étudiants, les prépas du Top 15 ou Top 50 sont souvent considérées comme réservées aux élèves les plus doués et les plus ambitieux.

Cependant :

  • Il est tout à fait possible d’intégrer une prépa sans être le premier de sa classe. Un bon parcours avec des appréciations positives de ses professeurs peut permettre d’accéder à des CPGE de haut niveau. Évitez de vous auto-censurez en faisant votre choix !
  • Il est tout à fait possible d’intégrer une Grande École sans passer par une prépa du Top 15. Tout dépend de l’école que vous rêver d’intégrer ! S’il s’agit de Polytechnique ou de l’ENS, vous aurez bien-sûr plus de chance d’être admissible via une prépa du lycée Henri IV. S’il s’agit d’une IEP ou d’une grande école vétérinaire, certaines prépas du Top 100 compte 1 à 5 élèves admissibles chaque année.

💡La gestion de votre stress est clé en prépa. Mieux vaut privilégier un cadre de travail sain et un état d’esprit positif pour réussir aux concours.

Une prépa du Top 100 permet de présenter les mêmes concours tout en évoluant dans un environnement où la pression et la compétition peuvent être moins élevées. Il faut donc être au clair sur sa capacité de travail, sa motivation, sa capacité d’adaptation ainsi que ses ambitions afin de sélectionner un établissement propice à son épanouissement et à la concrétisation de son projet professionnel.

🏆 Découvrez nos classements des meilleures prépas en fonction de votre filière !

Chaque année, des journées portes ouvertes vous permettent d’aller à la rencontre des équipes enseignantes dans les différentes prépas de France. Il est possible de s’y présenter avec vos bulletins scolaires afin de les soumettre à l’appréciation des professeurs et recevoir des indications claires quant à vos chances d’intégrer leur classe prépa.

Rendez-vous également sur le site internet des classes prépas pour y trouver toutes les informations nécessaires à votre choix (emploi du temps, programmes, consignes des professeurs).

Prépa publique ou prépa privée ?

Ici, il s’agit avant d’une question de budget.

Si la majorité des établissements offrant des classes prépas sont des lycées publics gratuits, il existe des prépas privées.

Certaines sont très réputées et obtiennent de forts taux de réussite aux concours. Cependant, le prix de ces prépa à l’année peut s’avérer élevé.

Comptez 5000 € pour le lycée Sainte-Geneviève ou encore 12 000 € pour l’Ipésup.

Des bourses peuvent être accordées aux élèves en fonction du revenu de leurs parents.

Présenter sa candidature en prépa privée est donc un choix qu’il faut faire en connaissance de cause avec ses parents.

Enfin, si vous faites le choix d’une prépa privée en ligne, les tarifs sont plus souples. Par exemple, chez Edulide, nous évaluons vos besoins sur-mesure. Il peut s’agit d’un accompagnement dans une ou plusieurs matières, d’un coaching vis-à-vis du stress ou encore de problèmes méthodologiques. Les avantages : les professeurs de ces prépas privées sont souvent diplômés des Grandes Écoles.

Faire sa prépa en internat : une bonne idée ?

Bien souvent, étudier dans le supérieur est aussi la première expérience d’émancipation de l’étudiant jeune adulte.

Attention à l’éloignement ! Une prépa loin du domicile familial nécessite de subvenir à vos besoins (courses, cuisine, ménage : des temps précieux où vous ne réviserez pas !) et d’évoluer dans un environnement solitaire. Certains élèves apprécient le soutien apporté par leurs proches.

À l’inverse, vivre seul peut être exactement ce dont vous avez besoin pour pouvoir travailler au calme et vous concentrer. À nouveau, le choix vous appartient : écoutez-vous !

Une troisième voie existe : l’internat ! De nombreuses classes prépas proposent un logement en internat. Par exemple, au lycée Lakanal, un internat existe pour les élèves du lycée et du secondaire. Il n’est pas rare que les élèves (en colocation lors de leur première année) travaillent même ensemble.

L’avantage de l’internat est de ne pas avoir de temps de transport et donc de disposer de plus de temps pour travailler et dormir. Il rapproche aussi les élèves qui évoluent dans un cadre commun.

En conclusion, une prépa peut être scientifique ou littéraire. Privée ou publique. À Paris, à Lyon ou dans votre ville natale. Elle peut être dans un établissement historique ou dans votre propre lycée. En internat, pour être indépendant, ou bien chez vos parents, pour gagner du temps. Autant d’options ouvertes qui devraient vous permettre de trouver chaussure à votre pied. En clair : la bonne prépa, c’est celle qui vous va !

Moins de 10% des élèves actuellement en prépa ont une réelle chance d’intégrer une grande école du top 5.

Maximisez vos chances d’en faire partie !

En savoir plus

Moins de 10% des élèves actuellement en prépa ont une réelle chance d’intégrer une grande école du top 5.

Maximisez vos chances d’en faire partie !